Ce qu’Adblock Plus vous fait économiser en termes de bande passante

Les résultats de cette étude ne vont pas plaire aux éditeurs.

Ordinateur bureau bibliothèque écran pixabay livre

Bloquer les publicités sur son navigateur est-il un geste immoral ? Il faut savoir que le financement par la publicité est actuellement le modèle économique qui fait tourner la majorité du web et que sans la pub, il y aurait pas mal de services gratuits qui deviendraient payants (ou qui n’existeraient pas).

Une firme britannique a même tenté d’estimer ce que les différents abonnements coûteraient à un internaute si tous les services gratuits sur la toile devenaient payants, s’ils n’étaient pas en mesure d’être financés par la pub.

Mais force est de constater qu’il y a également pas mal de bénéfices que l’internaute peut tirer de l’installation des bloqueurs de publicités. La CNIL, par exemple, recommande l’utilisation d’Adblock afin de prévenir « l’installation des traqueurs les plus répandus », mais ajoute qu’il ne devrait être utilisé qu’en dernier recours.

« AdBlock va au-delà de la protection de la vie privée et bloque systématiquement les publicités, y compris non personnalisées, avant qu’elles ne s’affichent dans votre navigateur. Toutefois, ces publicités participent au financement des sites notamment ceux qui proposent des services gratuits pour l’utilisateur. Par conséquent, cette solution n’est recommandée qu’en dernier recours », lit-on dans une page d’aide aux internautes.

Et par ailleurs, une étude (qui a été partiellement financée par Adblock Plus) réalisée à l’université Simon Fraser en Colombie Britannique a montré qu’en installant un logiciel de blocage de publicités, il est possible de réduire l’usage de la bande passante de 25 %. Cette réduction peut même atteindre 40 % lorsqu’on regarde des vidéos en streaming.

L’expérience est très simple. Les chercheurs ont placé six PC sur un réseau, dont trois étaient équipés d’Adblock Plus et les trois autres non.

Il a ensuite été demandé à des volontaires d’aller sur une liste de sites web en utilisant ces machines. Les résultats ont été obtenus grâce à un outil d’analyse du trafic.

On note cependant qu’Adblock Plus ne bloque pas toutes les publicités. Récemment, le Journal du Net évoquait une révélation du Financial Times selon laquelle, courant février, Microsoft et Taboola auraient payé l’entreprise pour qu’elle intègre leurs publicités dans la liste blanche. Et très récemment, le spécialiste des recommandations de contenus Outbrain serait aussi passé à la caisse.

(Source)

Acheter ce produit


Nos dernières vidéos

  • Slash

    il ne faut pas utiliser AdBlock Plus ce sont des vendus.
    Il faut utiliser AdBlock Edge (ou d’autres) qui bloquent TOUT !

    Oui des sites “gratuits” (si c’est gratuit c’est que c’est vous le produit) vont mourir, mais c’est parce qu’ils sont basés sur un business plan (la pub) qui n’est pas soutenable.

    Si au début “un peu” de publicité pouvait être supportable, on en est arrivé aux pires dérives, où des sites (les clickbaits) sont crées sur du vent en repompant le contenu d’autres sites juste pour diffuser leur pub.
    Il existe beaucoup d’autres façons de rentabiliser la valeur ajoutée amenée par un site. Je ne les citerai pas parce que ce n’est pas à moi de faire le travail de ces charognards, ils n’ont qu’à avoir un peu d’idées par eux même après tout.
    A eux de faire l’effort de trouver un équilibre budgétaire.

    Les publicitaires (et les régies de pub) ont été trop loin dans l’intrusion dans la vie privée (evercookies etc …), aujourd’hui c’est la GUERRE entre les consommateurs et les publicitaires.
    La publicité doit être là pour “informer” le consommateur, pas pour le “manipuler” (obsolescence programmée …), donc tant pis pour TOUS les sites : on bloque TOUT.

    Qui paye le pub : les régies.
    Qui paye les régies : les agences.
    Qui paye les agences : les entreprises.
    Qui paye les entreprises : les consommateurs.
    Donc les sites “gratuits” ne le sont pas vraiment : NOUS payons pour ces sites de merde.

    Combien ?

    En prenant le “chiffre d’affaire” de la publicité internet en France et en divisant par le nombre d’internautes consommateurs on arrive au chiffre monstrueux de 1500€/an et par internaute.
    Les salaires ne sont pas extensibles à volonté et si cet argent est “perdu” dans le pub, c’est qu’il ne peut pas être dépensé ailleurs : par exemple dans les sites “intelligents” qui apportent une réelle valeur ajoutée.
    Donc si on supprime toute publicité les prix de vente vont en tenir compte et les internautes pourront financer les BONS sites à hauteur de 1500€/an et par internaute. (ça vous fait rêver, hein …)

    Mais évidemment pour que ceci soit possible il faut d’abord tuer le monstre qui est la pub en ligne.
    Comment ?
    En la taxant de manière dissuasive. Il suffit que la taxe soit supérieure au prix du nombre d’affichages actuellement pratiqué. Les régies seront obligées d’augmenter les paiement et donc abandonneront les sites les moins rentables (qui mourront), puis on augmente encore la taxe etc … Au final le prix de la pub ne sera plus soutenable et cette pollution disparaitra.

    • @Slash : et comme ça il ne restera qu’une poignée de sites. Super ! Autant nationaliser tout de suite et faire un service public de l’info sur internet en mode soviétique. Au fait, vous êtes prêt à payer combien par mois et sur combien de sites pour ne plus avoir de pub ? 1500 euros par an ?

  • @SLASH : Okay, donc si j’ai bien compris, votre solution “miracle” c’est tout simplement de détruire des centaines de PME et de TPE pour permettre aux grands groupes médias d’avoir la main mise sur le web. C’est une bonne idée. Lorsque ce sera fait, ils n’auront plus qu’à mettre en place des systèmes publicitaires encore plus invasifs pour se remplir les poches.

    Après tout, ils auront beaucoup moins de concurrence alors ils pourront se faire plaisir.

    Non, encore mieux, ils n’auront qu’à faire rédiger tous les articles publiés par les annonceurs eux mêmes. Ca ira plus vite et ce sera plus rentable. En plus, les internautes n’y verront que du feu.

    Je pense qu’il faut arrêter de diaboliser la publicité en ligne. Certains sites abusent, c’est un fait, mais ce modèle économique permet aussi à des sites et à des blogs de survivre. Sans eux, il n’y aurait pas d’alternative aux grands groupes médias.

    Tiens, par curiosité, quel est votre métier ? Là aussi je suis sûr qu’on peut mettre en place des réformes amusantes.

  • christophe

    C’est très simple : je ne bloque pas les pubs sur les sites qui m’intéressent … par exemple Presse Citron.

  • hotgeart

    Je vis d’Adsense, si tout le monde utilisait Adblock je serais tout bonnement au chômage. Bloquer TOUT n’est pas la solution.

    Je suis d’accord avec toi certains sites abusent de la pub et que c’est un véritable viol, mais d’autres respect les users en affichant qu’une ou deux bannières. Je trouve ça dommage de punir ceux la pour les autres qui abusent. Il faudrait retourner ta logique et ne bloquer si et seulement si c’est vraiment trop. Voir aller chez la concurrence qui est pour moi la meilleur des punitions.

    Bête exemple avant j’allais sur le JournalDuGeek, mais à chaque article j’avais une vidéo qui se lançait automatiquement en pleins milieux du texte. Résultat ça profite à presse citron, j’ai “migré”.

    Trouver d’autres sources de revenus pour certains sites n’est pas possible. Notamment quand ton public est jeune, tu ne peux pas moralement demander de l’argent à des mineurs. De plus la pub est un contrat, en acceptant celle-ci on te permet d’avoir un service gratuit, si tu n’es pas d’accord avec ce contrat tu ne vas pas sur le site. Avoir Adblock activé constamment c’est vraiment cracher aux visages des webmasters qui non seulement ne gagne pas d’argent avec ces individus, mais pire en perd à cause d’eux.

  • Zinho

    @ Slash : comment fais tu avec la télé, les journaux, la radio?
    Vu ton raisonnement (et ton énervement…) , il semblerait que tu visites principalement les sites de streaming voir porn qui sont au final des guirlandes de noël

  • Yoann

    @ERIC
    Arrêtons deux minutes de croire que la pub est vitale pour le web…
    La majorité des sites n’ont pas de grosses consommations de débit et donc l’hébergement ne doit pas leur couter si cher ce qui rend l’argument de la pub obligatoire au fonctionnement caduc.
    Il est tout à fait possible de promouvoir son contenu sans devoir infliger à l’utilisateur des quantités de pubs ahurissantes et stupides.

    Je ne désactive pas adblock pour les sites qui l’obligent : je vais chercher l’information ailleurs et souhaite une mort lente au dit site.

  • @Slash : Tu as malheureusement atteint un sacré niveau de conneries… A t’écouter on a l’impression que tu payes pour des sites gratuits… Mais avec ta mentalité tout deviendra payant mais je craint surtout que tout disparaîtra. Il n’y a aucun raisonnement logique, au point que je ne peux même pas débattre sur tes arguments.

    La plupart des sites s’efforces à faire de la publicités intégrés pour ne pas détériorer l’expérience utilisateur, tout en permettant de vivre. La diversité du web en fait sa force et c’est grâce à la pub que cela est possible.

  • Ben

    Perso pour le filtrage, je désactive sur certains sites que je considère réglo. Qui affichent des encarts, tout en restant très raisonnable sur leur taille, la place qu’ils prennent sur la page, la bande passante etc.
    Ce qui est franchement lourd c’est qu’aujourd’hui, la navigation mobile devient de plus en plus courante, je ne compte pas le nombre d’article que je le lis dans les transports en allant au taf. Et quand on voit que certains site web sont vraiment difficiles à consulter (plusieurs secondes pour avoir une page ready, lag au niveau du scroll etc etc), bah c’est juste pas possible…
    Il faut que des deux côtés il y ait un comportement responsable. Nous sommes heureux de pouvoir profiter de bon nombres de sites gratuitement, laissons leur un minimum de revenus. Mais faut arrêter avec les 15 pub, les 3 vidéos en play auto, et les watmilles traqueurs qu’on nous colle au cul ^^.

  • schmurtz

    adblock est une société commerciale qui vends le droit de passer en liste blanche. Ublock origin a une politique très différente et moins commerciale de la chose, pensez à y jeter un œil.

  • @Slash
    Je te conseille uBlock qui peut utiliser les filtres d’Adblock et consomment nettement moins de mémoire.

    http://kaio.info/petit-retour-sur-ublock/

  • HEUZE Sébastien

    ça devrait être interdit les bloqueurs de pubs, point final…

    Ou au moins un bloqueur de pub avec Liste noire et non liste blanche, c’est à dire que tu bloques uniquement les sites qui abusent de la pub (à cause d’adblock d’ailleurs pour certains, vu que la plupart l’utilisent ils sont obligés de spammer le reste des utilisateurs).

    Les pubs c’est une façon de monétiser un site au même titre que les abonnements et autres sources de revenus.

    Si il existait un système permettant de ne pas payer les abonnements pour accéder au site (donc accéder gratuitement à un site payant) ça serait illégal.
    Alors pourquoi bloquer les pubs donc les revenus d’un auteur le serait pas ?

    Adblock tue le web à petit feu…

  • @CHRISTOPHE : merci c’est sympa… mais il n’y a plus de bannières publicitaires sur Presse-citron depuis début 2015 🙂

  • @ERIC ah oui, j’ai oublié de mentionner ça dans l’article 🙂

  • Superbaillot

    Pour moi, le problème n’est pas “il y a de la pub sur la majorité des sites”, mais “il y a de la pub PERSONNALISÉE sur la majorité des sites”. Car pour avoir des pubs personnalisées, il faut espionner l’utilisateur. Et ça, je trouve ça intolérable. C’est pour ça que j’utilise un bloqueur : pour ne pas être pisté. Le jour où je ne serais plus tracké, je commencerais à ajouter certains sites en liste blanche, mais pas avant.

  • hotgeart

    @SUPERBAILLOT : Lol, la fausse excuse, il existe pleins d’extensions pour ne pas être tracker et afficher les pubs.

  • Superbaillot

    Bien sur qu’il existe plein d’extensions pour ne pas être tracker et j’en utilise plusieurs.
    Mais les pub qui s’affichent ne sont pas stockées sur le serveur du site que je visite, donc les régis pub savent quels sites je visite si je les bloque pas et donc me pistent aussi. Et ça, c’est aussi du tracking et je le refuse.

  • yann

    J’aime beaucoup les défenseurs de pubs 🙂
    On va quand même dire que globalement ça nuit sacrement à l’experience utilisateur, entre les popins, previdéo de 30s pour une vidéo de 40, lien “caché” en mode article similaire… et ne parlons pas de l’UX sur les sites mobiles où là bloquer les pubs ne pas vraiment facile (voir impossible) quand on a de la pub qui représente 1/5 du poids des pages c’est assez génant.
    Les sites payent la baisse de rentabilité de la pub et l’excès de pub, le problème c’est que certains vont de ne pas avoir fait évoluer leur modèle économique assez vite.

    @HEUZE SÉBASTIEN : On devrait interdire le web qui tue lentement une partie de l’industrie de la musique, cinéma, presse, imprimerie, VAD… (Mode troll activé)

    @HOTGEART : Il existe même des lois (Gestion des cookies de la CNIL) mais non respectées (cf Presse citron par exemple, dépôt des cookies avant de donner mon accord), le soucis c’est qu’il manque de contrôle ou un manque d’habitude du monde du web pro à avoir des contraintes non techniques ?

  • Loko

    On peut faire l’analogie avec la presse papier : il y a plusieurs journaux “gratuits” (on est toujours obligés de mettre des guillemets, en fait, ca rien n’est gratuit en fait) qui se financent uniquement avec la pub.
    Si on élève un peu le débat, on peut se poser la question de la légalité des affichages de pub, qqsoit le support. Après tout les affiches 4×3 sont règlementées en ville, pourquoi pas celles sur Internet ?
    J’ai mis un autocollant “stop-pub” sur ma boite aux lettres, est ce que je vais me faire incendier par des ayatollah qui veulent interdire Adblock ?
    Est ce légal, ou du moins moral d’imposer certaines choses à qqun qui ne les a pas demandées, qui souhaite simplement consulter une information sur internet ?

    Pour moi, oui, une solution consiste à faire une offre freemium, si le site est réellement intéressant alors cela marchera. Et le fait que les milliers d’autres disparaissent n’est pas forcément un mal, ca existe aussi dans la vraie vie réelle des entreprises, seules les meilleures et les plus innovantes restent, halte à l’offuscation systématique …

  • Laurence

    Dans les commentaires que je viens de lire, on voit deux écoles : les personnes qui vivent de la pub et celles qui la subissent.
    Aucun argument ne me fera désactiver Adblock 🙂
    Trop de pub a tué la pub.

  • Guillaume

    @Laurence :

    On ne voit pas deux “écoles”, on voit d’une part des lecteurs qui ne veulent pas de pub et d’autre part des éditeurs de site Internet qui ne souhaitent pas faire ça QUE sur leur temps libre.

    La généralisation d’AdBlock finira de tuer tous les petits sites (tu sais les sites réalisés par des passionnés, les sites infiniment plus indépendant que n’importe quel site d’un grand groupe média).

    On peut aussi en revenir au papier, intégralement. Mais par contre, tu ne pourras pas transiger avec la publicité. Elle sera là, et non effaçable, car c’est un fait qui semble plus admis que sur le Web, la publicité aide la presse papier à survivre.

    Ou alors quoi ? On passe au tout abonnement ? Personnellement, je préfère un Web avec du contenu et des publicités qu’un Web avec du contenu caché DERRIÈRE des portails payants.

    Les internautes dans leur immense majorité ne sont pas favorables à payer pour du contenu sur Internet. La phrase n’est pas péremptoire, c’est juste un fait sinon on n’en serait jamais arrivé là. Les appels au don ne fonctionnent pas (ou alors cela paye à peine un café quotidien), et les solutions de type Flattr n’ont jamais permis de vivre de son site.

    Alors qui est prêt à financer un site à hauteur de ce qu’il perd dans l’hypothèse que les publicités y soient intégralement proscrites ? Une poignée de gens, certaines études évaluent cette poignée à 1% des lecteurs. A cette échelle, même un groupe média ne fera jamais tourné un site avec plus de 5 rédacteurs temps plein.

    La seule solution qui peut encore rendre optimiste l’éditeur de site, c’est le crowdfunding. Des plate-formes comme Patreon ou Tipeee permettent de mettre en place un système d’abonnement non obligatoire. Les gens qui s’abonnent ont des avantages supplémentaires et les gens qui ne s’abonnent pas ont un site sans publicité. Mais là encore, ceux qui peuvent en vivre (même à mi-temps) sont extrêmement rares, en France, ils ne se comptent que sur les doigts d’une seule main.

    Il y a en plus un problème bien français qui n’aide pas à faire du Web un endroit de sérénité. En France, on déteste les gens qui vivent de leur passion ou de leur expertise de manière indépendante. On les envie, on les déteste, on aimerait qu’ils soient salariés comme tout un chacun, ou au pire du pire des cas, on aimerait qu’ils embauchent. Mais non. Non seulement ils vivent de leur passion, mais en plus ils n’embauchent que très rarement. Ces gens sont détestés, méprisés, ça dégouline dans les commentaires à longueur de journée.

    Ça hurle pour trois publicités, mais ça va chercher son porno sur des sites où les pubs sont présentées comme des guirlandes. Ça télécharge illégalement sur des sites où il faut réfléchir 5 minutes avant de trouver le bon bouton “download”. Et quand on leur parle d’Adblock, au nom de tous ces sites pornos et ces sites de téléchargement illégal blindés ras la gueule de publicité qu’ils ont visité, ils hurlent à la mort qu’Adblock est une bénédiction.

  • hotgeart

    > J’ai mis un autocollant « stop-pub » sur ma boite aux lettres, est ce que je vais me faire incendier par des ayatollah qui veulent interdire Adblock ?

    Tu compares des pommes et des poires la. Evidemment qu’ils sont contents que tu mets un auto-collant “stop pub” sur ta boite aux lettres ou que tu t’inscris sur une liste ‘ne m’appeler plus’. Car forcément tu leur permets de perdre moins d’argent. Vu que sinon la pub ferrait le chemin boite aux lettres -> poubelle. Grace à cella ils peuvent adapter le volumes et donc économisé. Pareil pour les télé-marketeur. Appeler quelqu’un qui te raccroche au nez directement leur coûte du fric. Eux mêmes le disent de t’inscrire sur les listes ne m’appelez du moins ici en Belgique c’est encouragé. C’est du WIN-WIN. L’entreprise éco de l’argent et toi tu n’es pas dérangé.

    Un site (financé par la pub) n’est pas pareil il te fournis un service CONTRE la pub. Tu vois la différence ? Carrefour quand il te donne leur pub dans la boite aux lettres tu n’as rien demandé. Un site tu lui demandes un services et en contre partie il te demande d’accepter la pub.

    Si tu ne vois toujours pas la différence je ne peux rien faire pour toi.

    > Pour moi, oui, une solution consiste à faire une offre freemium

    Comme je l’ai dis ce n’est pas toujours possible. Selon ton public ou si ton service est “éphémère”. Il y a bien des sites que tu passes bcp de temps dessus et d’autre ou tu passes peut etre une fois tous les 3 jours. J’immagine que tu accepterais de payer pour celui où tu passes le plus de temps, mais quant est il des autres ? Eux aussi doivent vivre, mais j’imagine que tu ne voudras pas cracher de l’argent vu le temps que tu passes dessus. Mais d’un autre coté ils te sont utiles.

    > @LAURENCE : Je suis pas contre Adblock ou autre bloqueurs de pubs, j’engueule moi même les autres webmasters qui succombent aux vidéos qui se jouent toutes seules ou bannières flash qui viols les yeux. Mais voila la plupart des gens qui ont un bloqueur de pub ne le configure absolument pas. Au fil du temps ils oublient l’existence de celui-ci et ceux qui respectent les users sont mis dans le même sac.

    Je n’ai pas envie que mes sites web favoris deviennent payant, mais pourtant ça commence à arriver. Bête exemple je lisais un site d’information régulièrement, maintenant c’est article gratuit = putaclick sur kardashian, et les bons articles de fonds sont devenus exclusif aux abonnées. Je n’ai pas envie de payer pour m’informer, surtout que si je commence à payer l’abo sur tel site d’info, sur celui la aussi, etc. je vais me retrouver avec un budget de 50€ rien que pour m’informer. Je trouve ça triste.

    Mais le web est déjà entrain de dévier sur cette direction, on verra dans 5-10 ans quand vous viendrez chialer, car vous allez payer +100€ d’abo pour les divers sites que vous visitez.

    J’aime à penser qu’un site est comme un centre de loisir/par d’attraction où à l’entrée vous avez le webmaster qui vous tend un flyer, vous n’êtes pas obligé de le lire, mais juste le prendre. Un bloqueur de pub c’est comme pousser le webmaster qui vous tend ce flyer, limite lui cracher au visage et entrer pour profiter du dit parc sans prendre le flyer. A partir du moment ou vous entrez dans un lieu vous respectez les règles de celui-ci non ? Bah un site c’est pareil… si tu n’es pas d’accord avec les règles, libre à toi d’aller voir ailleurs.

  • Kumamon

    Bonjour, j’ai entendu dire sa ”Beaucoup de personnes utilisent AdBlock ou autres plugins/logiciels pour se débarrasser des pubs.
    Mais trop peu savent que ce moyen n’est pas si efficace que ça.
    Surtout au niveau de la sécurité et la vitesse de surf.
    Explications :Même si le navigateur n’affiche pas la pub, elle est tout de même téléchargée et présente dans le cache.
    Pensez bien qu’il arrive la même chose avec les sites qui diffusent des trojans et autres merdwares.Pour palier à ce problème, j’ai eu l’idée de créer mon propre fichier HOSTS.”
    Donc le gain de la bande passante n’est quand même pas au maximum..
    Source :http://www.fred-informatique.c.....-a-eviter/

  • jc

    Tout le monde zappe la pub tele ou radio. Le modele publicitaire internet est pervers, personne ne devrait etre obligé de subir de la pub.

  • albert733

    C’est bien connu, en France on veut toujours le beurre et l’argent du beurre. On veut tout de gratuit sur internet mais aucune pub. Demain je n’ai qu’à venir dans votre entreprise et demander gratuitement du pain si vous êtes boulanger, le dépannage de ma voiture si vous êtes garagiste ou encore un crédit mais que je ne rembourserais pas si vous êtes banquier. Mais dans quel monde vit-on ? Le problème c’est qu’on vit dans un monde dans lequel on croit que tout ce qu’il y a sur internet appartient à tout le monde et que cela a été créé par l’intervention du saint esprit. Alors que non, je vais vous apprendre un truc les gars, derrière les trois quarts des sites (le plus souvent les petits sites qui n’ont que la pub pour vivre) il y a des passionnés qui écrivent, codent et passent des nuits sur leur projet.
    On peut aussi élargir cela au droit d’auteur. Avant, n’aurait monté une imprimerie illégal pour imprimer des livres sans avoir les droits d’auteur. Alors que maintenant, on copie à tout va images, musiques et vidéos quand on en a besoin sans se soucier de ceux qui les ont créer et le pire c’est que l’on croit que c’est normal, on dit “c’est normal ils avaient qu’à le garder pour eux et ne pas l’envoyer sur internet”.
    Il y aura bien un jour ou tout cela va se casser la gueule et ou la seule chose qui restera sera facebook car ils auront bouffé tous les autres et ce jour là, il n’y aura plus rien de libre et plus rien de gratuit.
    Je peux comprendre qu’il y est des sites qui abusent mais la pub fait aussi l’indépendance du web car de nombreux petit site indépendant vivent grâce à cela. En plus je suis sûr que les trois quarts des sites que vous visitez soit bourrés de pub (comme facebook par exemple qui est bourrait de pub).

    • Bonjour à tous, j’ai remarqué que tous les arguments avaient des points forts et des points faibles. Les géants ont fait naître la publiphobie sur le Web. Les utilisateurs n’ont pas tort car c’est exaspérant. Par ailleurs la publicité est nécessaire pour offrir du tout gratuit à l’utilisateur mais pas à n’importe quel prix. Sans vente de ses coordonnées, sans tracking,, et sans publicités intrusives, tout cela est fort possible car nous l’avons réalisé. Nous avons donc créé le réseau social http://www.sakabiz.com qui offre un business gagnant/gagnant à l’utilisateur comme à l’annonceur. Pour la première fois l’utilisateur pourra tirer des revenus de la pub sans en être incommodé. Notre vidéo https://www.youtube.com/watch?v=PN3tMbr5Zrk

  • Pingback: Publicité en ligne : est-ce le petit mea culpa de Google ?()

  • Pingback: ASUS en guerre contre la publicité ?()

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Apple Watch : les ventes déjà au plus bas

Passé l'effet de nouveauté, les estimations des ventes de la montre connectée d'Apple sont en forte baisse depuis quelques semaines sur...

Fermer