Ceci n’est pas un oiseau (mais le cadeau que vous allez faire à l’enfant qui est en vous)

Un oiseau mécanique contrôlé depuis votre smartphone, voici le Bionic Bird, un drone furtif qui fait rêver.

Attention les yeux, vous êtes sur le point de découvrir que la technologie va exaucer un de vos rêves de gosse : voler.

C’est avec un anglais teinté d’un accent marseillais qu’Edwin Van Ruymbeke présente son projet sur la plateforme de crowdfunding Indiegogo. Le Bionic Bird, c’est son nom, est déjà financé à hauteur de 582% alors qu’il reste encore 5 journées avant sa clôture.

Bionic Bird

Il faut dire que cette idée est une obsession de famille, son père et son grand-père ayant été les inventeurs de l’oiseau mécanique en 1969. A l’époque, un système d’élastiques faisait battre les ailes de ce jouet qui pouvait ainsi reproduire le mouvement d’un oiseau pour voler.

Quarante-cinq ans plus tard, Edwin présente l’évolution de ce concept : un oiseau mécanique connecté que vous allez pouvoir contrôler depuis une application compagnon sur votre smartphone.

Présenté comme un drone furtif, le Bionic Bird m’a surtout interpellé par sa vision sur le moyen/long terme. En effet, le modèle aujourd’hui présenté sur Indigogo n’est que la première itération vers une vision beaucoup plus évoluée.

Ainsi, si les premières personnes à avoir crowdfundé le projet recevront leur Bionic Bird avant Noël, Edwin Van Ruymbeke espère pouvoir offrir un modèle possédant le vol stationnaire dès le Printemps 2016, ainsi que le streaming live en vidéo à l’horizon de l’hiver 2016.

Et c’est là que le Bionic Bird deviendrait assez génial. Car s’il faut aujourd’hui le garder dans son champ de vision pour le piloter, le Bionic Bird pourrait devenir un drone complet avec l’ajout d’une caméra et d’un livestream pour découvrir le monde depuis de nouvelles perspectives et avoir véritablement le sentiment de voler.

Autre nouveauté qu’ils espèrent pouvoir livrer avant la fin 2016, la possibilité de contrôler cet oiseau bionique grâce aux gestes. Une vidéo prototype montre la possibilité de l’envoyer voler au loin d’un mouvement de bras, tout comme le rappeler à soi d’un geste inverse. On s’imagine déjà demander à son drone de partir en vol stationnaire à quelques mètres au dessus de vous, avec la mission de réaliser des selfies qui auraient une autre gueule qu’en tendant simplement le bras.

C’est à ce moment que l’enfant en moi a repris le contrôle : je VEUX ça !

Après tout, la technologie ne devrait-elle pas être là pour réaliser nos rêves de gosse ? Alors laissez moi voler, envoyez moi dans l’espace, et après nous reparlerons de télétransportation.


4 commentaires

  1. Pingback: Ceci n'est pas un oiseau (mais le cadeau que vo...

  2. La vidéo ne semble pas vouloir charger, j’ai parfois un message d’erreur « Ho dear ! Vidéo can’t play on your curent setup ». Merci d’avance.

  3. Ca donne en effet très envie de le mettre sur la liste pour le père Noël. Mais nous attendrons peut-être 2016 pour pouvoir le contrôler avec les gestes, comme ça nous aussi on volera un peu! Merci pour l’info, c’est passionnant.

  4. Pingback: Robotique | Pearltrees

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Netflix press kit
Une association française attaque Netflix en justice

Netflix est attaqué en justice à cause de ses conditions d’utilisations, que l’association qualifie d’abusives et illicites.

Fermer