Ceci n’est pas un pot de fleur (mais un bio-climatiseur)

Cold Pot pourrait bien être une version alternative et bio aux systèmes de climatisation actuels. Le principe ? Utiliser l’aspect poreux de la terre cuite pour faire circuler de l’eau.

A première vue, le Cold Pot de Thibault Faverie ressemble à un pot de fleur tout simple. Mais, si vous tenter d’y insérer des plantes, vous risquez d’avoir un peu de mal puisqu’il s’agit en fait d’un bio-climatiseur. Ce ‘pot’ possède une ossature en terre cuite et contient des pièces comme un long conduit en aluminium ou un ventilateur. La terre cuite présente un aspect poreux qui lui permet de récolter et libérer de l’eau, ce qui autorise des échanges constants avec l’extérieur.

ColdPot1

Boucle thermique

Le principe est le suivant : l’eau est récupérée dans le pot (aspect poreux de la terre cuite) où elle va refroidir le tube central en aluminium. Celui-ci, dont la température a été abaissée, va projeter de l’air grâce au ventilateur situé à son sommet. Cet air sera, selon le concepteur du système, entre 8 et 10°C inférieur à celui de la pièce. L’eau, qui se sera réchauffée avec cette opération, va retourner vers l’extérieur pour lentement s’évaporer au contact de l’air. Enfin, la boucle se répètera ainsi pour refroidir l’ensemble de la pièce.

ColdPot

Un concept appelé à devenir réalité ?

Thibault Faverie, concepteur du Cold Pot, fait valoir le fait que son bio-climatiseur ne demande que deux litres d’eau et quasiment aucun entretien pour fonctionner. Quant à savoir si un tel appareil, seul, pourra vraiment avoir un impact dans votre salon, c’est une autre question. Il faudrait probablement utiliser plusieurs Cold Pot en simultané pour refroidir une grande pièce. Cependant, pourquoi ne pas utiliser ces petits climatiseurs de manière individuelle ? Après tout, la nature ‘bio’ de ce concept le rend – sur le papier – plus respectueux de l’environnement qu’un ventilateur classique. Pour l’instant, le produit n’est pas prêt à être commercialisé.

(source)


7 commentaires

  1. Les deux systèmes fonctionnent sur le même phénomène physique : l’évaporation de l’eau
    Un rafraichisseur d’air par évaporation humidifie l’air soufflé pour le refroidir alors que dans le cold pot l’évaporation a lieu à la surface du pot en terre cuite. l’eau maintenue fraîche refroidit l’air par la convection générée par le ventilateur. L’air soufflé n’est donc pas humidifié.

    Ce principe est utilisé dans le sud de l’Espagne pour garder l’eau fraîche malgré la chaleur.

  2. @F donc dans le modèle classique on souffle directement sur l’eau pour l’évaporer et rafraîchir l’air alors que là on a de l’eau autour du tube en métal et on souffle l’air dans ce tube maintenu frais par l’eau qui l’entour, le flux d’eau et d’air sont donc séparés c’est ça ?

  3. @Dodutils Tout à fait. un air humide même rafraîchi peut-être inconfortable. Il doit diminuer ce risque même si l’eau s’évapore tout de même dans la pièce. J’aimerais bien le tester.

  4. @F OK, cependant le transfert de chaleur depuis le tube alu vers l’eau finira par réchauffer l’eau jusqu’à la température ambiante et du coup ça ne sera plus efficace non ?

  5. Physique élémentaire, l’énergy nécesssaire pour refroidir l’air expulsée est convertie en chaleur. La fraicheur gagnée d’un côté sera perdu de l’autre, même avec un rendement maximal sans aucune perte d’énérgie l’appareil ne rafaichit rien. Au mieux, il donne une sensation de frais quand on se place ou dessus de l’air expulsé, comme le ferais un brumisateur.

    A moins de placer le pot dans une autre pièce (ou dehors) et transporter l’air frais avec un tuyaux, c’est aussi utile que de laisser la porte d’un frigo pour refroidir une maison..
    La seule façon de refroidir la pièce est de changer fréquement l’eau(principe des clim à eau).

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Momenta
Capturez vos plus beaux souvenirs et faites-en des images sonores avec Momenta

Il existe sur le marché un certain nombre d'applications permettant de capturer et de partager des photos. Momenta va cependant...

Fermer