Ces développeurs préfèrent iOS et leurs arguments vont dégouter les fanboys Android

Travailler moins pour gagner plus.

iPhone pixabay

Bien que je sois plutôt attaché à l’écosystème de Google, j’ai remarqué ces dernières années que de nombreuses applications (ou fonctionnalités d’applications) intéressantes arrivent sur iOS avant d’arriver sur Android et que certaines n’arrivent même jamais sur Android, sauf quand il s’agit de fonctionnalités qui ne sont pas possibles sur iOS à cause des restrictions de la plateforme d’Apple.

La première raison qui vient à l’esprit est la complexité (ou pas ?) du développement Android. Au mois de novembre, une société de développement d’applis mobiles avait analysé 6 projets qui ont consisté à développer une application iOS et un équivalent pour Android. Sa conclusion fut qu’une version Android prend en moyenne 30 % plus de temps que celle pour iOS. Ainsi, une application Android coûterait a priori plus cher à une entreprise.

Cependant, il n’y a pas que cela. En effet, bien qu’Android soit aujourd’hui la plateforme numéro une en termes de parts de marché, celle qui est la plus rentable pour les développeurs serait iOS. Par exemple, d’après un rapport d’App Annie relayée par le site TechCrunch, au premier trimestre 2015, les revenus de l’App Store étaient 70 % plus élevés que ceux de Google Play. Et l’écart s’est creusé par rapport à l’année dernière puisque pour la même période en 2014, cette différence n’était que de 60 %.

Ainsi, via iOS, les développeurs travailleraient moins, mais gagneraient plus d’argent. Cette hypothèse est par ailleurs soutenue par deux des développeurs interrogés par le site The Next Web pour un article.

Il s’agit de développeurs qui ont lancé leurs applications en premier ou uniquement sur iOS. La question qui a été posée était : « Pourquoi vos applis sont-elles arrivée en premier sur iOS ou jamais sur Android ? ». Leurs anonymats ont été conservés pour que les réponses soient sincères.

Dans les réponses, pas mal de développeurs ont évoqué le fait que le développement Android prend plus de temps. D’autres ont affirmé qu’ils sont tout simplement plus doués en développement iOS qu’en développement Android. Mais certains ont également évoqué le fait qu’iOS permet de gagner plus d’argent. Et voici quelques exemples de phrases trouvées dans les réponses :

« Je fabrique des applications iOS parce que je veux cibler des utilisateurs qui ont du goût et du pouvoir d’achat ».

« […] les applis Android ne permettent pas de gagner autant d’argent que celles pour iOS. Les utilisateurs d’Android dépensent en moyenne moins que les utilisateurs d’iOS. Et le taux de piratage pour les applications payantes est incroyablement élevé – quelque chose comme 95 % des téléchargements d’une application payante sont issue du piratage ».

Bien entendu, ces deux réponses ne pourraient être représentatives des avis de tous les développeurs « iOS-first » ou « iOS-only ». Et puis, le développement Android peut aussi avoir ses avantages, comme les parts de marché ou encore la souplesse du règlement de l’écosystème.

(Source)

  • On a testé le road trip en camping-car avec Yescapa !

    Vous rêvez de prendre la route des vacances à bord d’un van ou d’un camping-car ? La start-up Bordelaise Yescapa nous a proposé de vivre une expérience inédite sur les routes du Médoc Atlantique. Réservation, assurance, prise en main du […]


Nos dernières vidéos

  • Ratapon

    C’est quoi ce titre putaclick sérieusement ?
    J’ai même pas lu l’article du coup, Presse Citron c’est vraiment plus ce que c’était…

  • Guillaume

    Ca paraissait intéressant mais finalement il n’y a que 2 commentaires de développeurs … un peu léger

  • Petitkoalak

    Un jour peut-être, nous aurons des articles étudiés et réfléchis en lieu et place d’article de “relais” provenant de sites “tech”.

    Ces “arguments qui vont dégouter les fanboys android” peuvent tous être expliqué assez simplement :

    “30% de plus en moyenne pour une version d’android” : problème énoncé et répété le morcellement matériel et logiciel du marché Android : des specs et surtout des tailles d’écran extrêmement différentes, avoir une interface qui ressemble à quelque chose sur tous les mobiles, c’est compliqué. Pareil pour l’OS et les API internes. Le morcellement matériel et logiciel d’Android est un fléau pour les devs. Mais maintenant on est au courant, c’est plus la peine de le rabâcher à chaque fois.

    Et pour avoir testé les deux, Java (android) est plus “simple” à prendre en main qu’Objective-C (iOS) car plus haut niveau du langage (=plus proche du langage humain). Ceci dit Swift, le nouveau langage pour iOS, est bien plus agréable qu’obj-c, mais il manque de maturité encore.

    Maintenant, “les revenus de l’App Store étaient 70 % plus élevés que ceux de Google Play. Et l’écart s’est creusé par rapport à l’année dernière puisque pour la même période en 2014, cette différence n’était que de 60 %” :

    On l’explique par la différence du public concerné. On sait qu’Apple vise un public aisé, avec des produits onéreux. Qu’est-ce que payé 5€ pour une application quand on a payé son smartphone plus de 1000€ ?

    Android quant à lui, n’a pas de cible, et les constructeurs sont variés, alors certes il existe de très bons produits et/ou de produits très chers sur Android, mais la masse d’utilisateur possède des appareils de milieu/bas de gamme, qui tournent autour des 200-300€, une claire différence de moyen.

    Et je peux conclure en disant que le marché de la vente d’application “as a product” est en train de mourir. Le SaaS est tellement plus attirant pour les devs.

  • Automne

    En tant que développeur indépendant, je comprends bien les arguments qui sont avancés par mes confrères :). Si on investit du temps (beaucoup de temps) pour faire des applications, se former pour se mettre à niveau des nouvelles technologies (par exemple le passage à Swift sur IOS), acheter du matériel pour pouvoir développer et tester nos applications (pour IOS il faut un Mac et au moins un IPhone ainsi que le compte développeur Apple – 99€ par an …), c’est aussi pour avoir un retour sur investissement.

    Je vois que vous avez du mal à trouver des arguments pro Android et cela se comprend.

    – Part de marché : La base installée de terminaux IOS est déjà assez importante, ce n’est pas un marché de niche, à part être un mégalo qui veut toucher le monde entier, il y a déjà de quoi toucher beaucoup de monde en restant sur IOS. Et ça sert à quoi si l’on ne peut pas gagner d’argent ? Il faudrait au moins toucher 70% d’utilisateurs en plus sur Android pour arriver au même niveau de rémunération que sur IOS. Je ne vois vraiment pas l’intérêt.

    – Souplesse du règlement : super ! C’est grâce à cette souplesse que les terminaux Android sont des nids à toutes sortes d’applications qui traquent vos usages, et enregistrent tout et n’importe quoi. Sans parler de la qualité générale des applications qui est vraiment très basse . Et pour gagner quoi ? Un accès plus important au système – pour quel usage ? Faire des applications sur le porno ou la violence ? A part quelques petites applications très spécifiques, peu de limitations. D’autant plus qu’Apple libéralise petit à petit et sans jouer avec la sécurité au fur et à mesure des versions d’IOS.
    Les lutins d’Apple sont loin d’être impartiaux, je l’accorde, et font parfois du zèle bien regrettable, mais ils forcent aux bonnes pratiques et à faire de la qualité. Tout le monde y gagne au final.

  • Patos le Fourbe

    Good bye Presse Citron, trop de “curation”, trop de titres putaclics, aucun travail éditorial, on sent que le fond a laissé la place à la monétisation des vues…

    Intérêt d’en remettre une couche sur ce sujet si ce n’est générer du traffic ?

    Allez, au revoir.

  • hinsolite

    Tiens un article de setra sur le sujet iOS vs Android, c’est original!!

    • C’est un sujet qui me passionne et alors ? 🙂

  • Steve Jobs

    Quid des plateformes types “Corona Labs” qui permettent de faire fonctionner une appli codé une seule fois sur tous les types de smartphone?

  • Pingback: D’après cette étude, les femmes codent mieux que les hommes()

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Facebook passe au HTML 5 pour ses vidéos

On est encore plus proche de la mort de la technologie Flash.

Fermer