Ces pays qui libĂšrent les mobiles

Le simlockage (blocage Ă  l’achat d’un mobile sur le rĂ©seau d’un opĂ©rateur) serait-il une pratique en voie d’extinction ? On peut se poser la question quand on voit que de nombreux pays bannissent la mĂ©thode dans l’intĂ©rĂȘt du consommateur.

Le simlockage (blocage Ă  l’achat d’un mobile sur le rĂ©seau d’un opĂ©rateur) serait-il une pratique en voie d’extinction ? On peut se poser la question quand on voit que de nombreux pays bannissent la mĂ©thode dans l’intĂ©rĂȘt du consommateur.

chili

MĂȘme si cette libĂ©ration reste encore marginale et ne concerne qu’une poignĂ©e de pays, la pression des consommateurs et des instances de rĂ©gulation pourrait conduire le mouvement Ă  faire tĂąche d’huile plus rapidement qu’on ne peut l’imaginer aujourd’hui. AprĂšs Israel, Singapour, le BrĂ©sil, la RĂ©publique TchĂšque, la Finlande, l’Afrique du Sud et quelques autres, c’est aujourd’hui le Chili qui se joint au groupe des pays qui libĂšrent le mobile : Ă  compter du 2 janvier 2012 tous les mobiles devront ĂȘtre vendus dĂ©simlockĂ©s par tous les opĂ©rateurs. Ceux qui ont achetĂ© un mobile avant cette date pourront le faire dĂ©bloquer gratuitement.

Libre mais plus cher ?

Bon, si l’on regarde d’un peu plus prĂšs, c’est sĂ»rement une bonne nouvelle pour tous les mobinautes rĂ©sidant dans ces pays, mais ce type de mesure peut Ă©galement avoir des rĂ©percussions nĂ©gatives puisque l’on sait que le prix trĂšs bas des mobiles est justement conditionnĂ© Ă  un contrat qui nous lie Ă  un opĂ©rateur, qui subventionne l’achat de l’appareil en Ă©change d’une promesse de « fidĂ©litĂ© » (forcĂ©e) qui garantit son modĂšle Ă©conomique. Qui dit que les opĂ©rateurs ne profiteront pas de cette interdiction de blocage – mĂȘme sil elle reste stupide et sans objet puisqu’il y a de toute façon un contrat – pour augmenter leurs tarifs ?

En France la situation est parfois quelque peu confuse : on peut faire dĂ©bloquer son mobile gratuitement par l’opĂ©rateur Ă  partir de trois mois aprĂšs l’achat, mais certains modĂšles ne sont tout simplement pas disponibles « nus » chez les opĂ©rateurs, et je ne parle mĂȘme pas du rĂ©cent scandale SFR, qui n’a certainement pas contribuĂ© Ă  rendre les choses plus claires pour les consommateurs…

Quoiqu’il en soit, espĂ©rons que les opĂ©rateurs officiant dans les « grands pays » s’inspireront de ce qui se fait ailleurs, et que cette pratique archaĂŻque du blocage disparaitra effectivement rapidement du paysage.

(source)

image Flickr Creative Commons : ‘going to Lago ChungarÃ¥.

10 commentaires

  1. De toute façon je pense que cette pratique est vouĂ©e Ă  disparaĂźtre. SFR offre des forfaits plus abordables si on ne renouvelle pas son mobile… Et free dont l’arrivĂ©e est imminente devrait, selon les rumeurs, proposer des forfaits sans mobile…

  2. Attention, certains opĂ©rateurs refusent (parce qu’il ne font pas partie de la fĂ©dĂ©ration française des telecoms) le dĂ©simlockage avant 6 mois. C’est le cas de ZĂ©ro Forfait (qui pourtant claironne ĂȘtre le plus « clair »

  3. En Belgique, il est interdit de vendre un appareil liĂ© Ă  un abonnement, et donc simlockĂ©. Depuis toujours…

  4. S’agissant du BrĂ©sil, oĂč je vis, il ne me semble pas que le simlockage ait Ă©tĂ© interdit. Si tel Ă©tait le cas, cela nous aurait Ă©tĂ© bien cachĂ© !

  5. Ce qui assure que les opĂ©rateurs ne vont pas monter leurs tarifs ? En France, c’est l’arrivĂ©e sous peu de Free Mobile … Si les autres opĂ©rateurs tĂ©lĂ©phoniques font grimper leurs prix, alors ils vont tous faire faillite 😀

  6. En effet, en ce qui concerne la Belgique, le simlock opérateur est interdit et ce depuis longtemps pour ne pas dire toujours.

    L’opĂ©rateur Proximus personnalisait ses mobiles via Vodafone. Mobistar quant Ă  lui, ajoutait quelques raccourcis perso et logo.

    Pour les offres, il est vrai que l’on est restĂ© longtemps trĂšs cher, ça commence Ă  bouger.

    Exemple, Mobile Vikings, 15€ = 1h d’appels tous rĂ©seaux, 1000 SMS tous rĂ©seaux, 1000 SMS sur les autres rĂ©seaux et 2Go de data internet

    Proximus s’est alignĂ© avec 20€ pour 2000 SMS tous rĂ©seaux, 80 min tous rĂ©seaux, 2Go d’internet mobile et 10Mo Ă  l’Ă©tranger Ă  chaque recharge (cumulable qui plus est).

    Ces deux offres sont en prépayées, on est libre de partir quand on le souhaite.

  7. Pingback: Ces pays qui libèrent les mobiles | Articles a relire | Scoop.it

  8. Une bonne nouvelle, je ne savais que ça existait dans certains pays. Mais, pour la question de l’augmentation du prix des mobiles Ă  l’achat, Ă  la limite les opĂ©rateurs devraient augmenter le durĂ©e d’engagement mais pas le prix des mobiles.

Lire les articles précédents :
Un magasin d’informatique anglais poursuivi par Microsoft pour avoir Ă©coulĂ© 94.000 copies illĂ©gales de Windows !

Microsoft vient d'entamer des poursuites judiciaires contre Comet, l'une des principales enseignes de revente et distribution de matériel et logiciels...

Fermer