C’est comme si Pixmania décidait d’accepter les Bitcoins

L’un des principaux sites de vente en ligne US de produits électroniques vient de laisser entendre qu’il allait accepter le bitcoin comme monnaie de paiement. Explications.

De nombreux observateurs considèrent que la monnaie virtuelle Bitcoin fait partie des succès de l’année 2014 dans le paysage numérique. Et cette année, la tendance ne devrait pas s’inverser. Il y a quelques mois, nous avions évoqué l’initiative de l’Université de Nicosie à Chypre, qui a décidé de permettre à ses étudiants de payer leurs frais de scolarité avec des Bitcoins. L’institution a aussi eu l’idée de lancer un « Master en Science des devises numériques », à partir de cette année.

Plus récemment, une annonce de Zynga avait propulsé la parité du Bitcoin au-delà de la barre des 1 000 dollars. En effet, l’éditeur de jeux sociaux avait décidé d’adopter cette monnaie numérique pour le payement des achats sur certains de ses jeux, probablement à titre d’essai.

Et plus récemment, la société américaine Newegg a fait un drôle de teaser sur Twitter qui suggère que celle-ci va peut-être aussi commencer à adopter la devise numérique Bitcoin. Newegg est une grande société américaine qui vend des produits électroniques pour le grand public.

Si notre interprétation du tweet de Newegg s’avère juste, ce dernier sera le plus grand revendeur à accepter le Bitcoin. D’après les derniers rapports, elle ne pèserait pas moins de 3 milliards de dollars par ans. Le magazine Forbes le considère comme étant le deuxième plus grand commerçant en ligne (seulement en ligne) des Etats-Unis. Newegg est coté en bourse. Si avérée, la décision de la société américaine pourrait encore une fois booster le cours du Bitcoin, reconnu pour sa volatilité. Il s’agirait de la première société de ce calibre à s’y intéresser.

Plus tôt, le Bitcoin avait aussi été adopté par le site Overstock.com qui ferait un chiffre de 1.3 milliards de dollars par an. Il s’agit d’un site qui vend des articles variés, allant du mobilier à aux bijoux.

On notera que dernièrement, les autorités de Singapour ont décidé de légitimer l’usage des Bitcoin, contrairement à des pays comme la Corée du Sud, la Norvège ou la Thaïlande qui ne légitiment pas cette monnaie virtuelle.

Il y a deux jours, le service Coin Republic, qui permet de vendre ou d’acheter des Bitcoin, a annoncé qu’il a reçu un e-mail provenant des services fiscaux singapouriens qui rend la nouvelle monnaie légitime dans le pays (et rend l’activité de ces brokers imposable en fonction des profits).

La nouvelle a été saluée par ceux qui sont pour cette monnaie virtuelle. Mais effectivement, outre l’adoption par les géants de la distribution, le soutien par les gouvernements aura un impact décisif sur l’évolution de la monnaie virtuelle. Et pourtant, la démocratisation du Bitcoin pourrait grandement faciliter les échanges internationaux.

(Source)


6 commentaires

  1. Tant mieux pour le bitcoin mais plus il sera accepté comme moyen de paiement, plus le cours se stabilisera, à la hause ou à la baisse…

  2. Se faire payer en bitcoin c’est tout benéf car le bitcoin se valorise au fil du temps (c’est d’ailleurs pour ça qu’il ne faut jamais faire d’emprunt en bitcoins).

  3. Setra

    Après Bitcoin c’est une devise internationale. Exemple, tu veux payer un truc aux Etats-Unis (en ligne), plus besoin de conversion

  4. Ok, ça fait rêver d’avoir une monnaie internationale (et après, pourquoi pas des lois internationales, un monde unifié, youhooo SF bonjour !)
    Mais revenez sur Terre, le Bitcoin n’est pas régulé, donc bonjour les envolées et les chutes vertigineuses.
    Sans compter que le Bitcoin est une crypto-monnaie techniquement dépassée par le Litecoin, le namecoin et autres…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Bientôt un système d’exploitation mobile spécifiquement chinois

Android et iOS pourraient voler vos informations. Par conséquent, « adoptons un système d’exploitation mobile domestique pour nos smartphones ».

Fermer