Pour la première fois depuis le lancement de l’iPhone en 2007, Apple enregistre un recul des ventes de son produit phare.

Depuis près de dix ans, Apple affole tous les compteurs, battant chaque trimestre des records jusqu’à devenir la première capitalisation boursière du monde, avant d’être dépassé par Alphabet (ex-Google). Rien d’inquiétant cependant pour une entreprise qui possède un trésor de guerre considérable (plus de 200 milliards de dollars) et qui récupère même de l’or dans les iPhone et les Mac qu’elle a recyclé en 2015 (A 1 232 dollars l’once, la tonne récoltée lui a rapporté plus de 38 millions de dollars).

Néanmoins, lors de l’annonce des résultats de son premier trimestre fiscal 2016, la firme de Cupertino était bien obligée de reconnaître qu’un ralentissement était à prévoir. Son PDG, Tim Cook, avait d’ailleurs pris les devants en expliquant que les ventes d’iPhone devraient reculer lors du prochain trimestre… et elles ont reculé.

Pour la première fois depuis le lancement de son smartphone en 2007, les ventes d’iPhone ont reculé de 16 % sur un an et quand le produit phare de la marque s’enrhume, c’est l’ensemble des revenus du groupe qui tousse. Le chiffre d’affaires affiche en effet une baisse de 13 % sur un an mais atteint quand même 50,6 milliards de dollars tandis que le bénéfice net passe à 10,5 milliards de dollars (-22%).

caapple

Concernant l’iPhone, 51,2 millions d’appareils ont été écoulés soit 10 millions de moins qu’il y a un an mais le smartphone à la pomme rapporte toujours énormément, près de 33 milliards soit 65% du chiffre d’affaires total de la firme. Il y a un an, les ventes d’iPhone rapportaient 40,3 milliards à Apple.

Malheureusement pour le géant américain, il ne peut pas compter sur ses autres produits pour atténuer la baisse. Les ventes d’iPad s’élèvent à 10,2 millions (4,4 milliards de dollars de revenus) contre 12,6 millions d’unités il y a un an (5,4 milliards de dollars) et les Macs sont victimes de la crise du marché du PC (-9% sur un an avec 4 millions d’unités écoulées).

premiere-historique-ventes-iPhone-baissent

Partout dans le monde, les revenus sont en net recul, en particulier en Asie avec une baisse de 26% en Chine et de 25% dans l’Asie Pacifique. Seul le Japon résiste et affiche une belle progression de 24% sur un an. Outre-atlantique, la baisse est de 10% tandis qu’Apple limite la casse en Europe avec des revenus qui diminuent de 5%.

Des prévisions pessimistes pour le 3ème trimestre

Enfin, comme nous l’avions noté lors de l’annonce des précédents résultats, les services et les « autres produits » continuent de progresser. Portés par le succès d’Apple Music, les services ont rapporté près de 6 milliards ce trimestre soit 20% de plus qu’il y un an alors que les « autres produits » font encore mieux avec une hausse de 30% sur un an (2,2 milliards de dollars contre 1,7 milliards l’an passé).

Rappelons que cette catégorie comprend les Apple Watch. Tim Cook a d’ailleurs annoncé que les ventes de la montre connectée d’Apple ont dépassé celles du premier iPhone dans l’année suivant son lancement. Une comparaison qui vaut ce qu’elle vaut mais qui nous permet d’avoir enfin un chiffre concernant les Apple Watch, dont Apple a écoulé plus de 6,1 millions d’exemplaires.

Sanctionné du côté de Wall Street (-8%), Apple s’attend à un troisième trimestre difficile avec des prévisions pessimistes :

  • chiffre d’affaires entre 41 milliards de dollars et 43 milliards de dollars
  • marge brute entre 37,5 % et 38 %
  • charges d’exploitation entre 6 milliards de dollars et 6,1 milliards de dollars
  • autres produits/(charges) de 300 millions de dollars
  • taux d’imposition de 25,5 %

(Source / Image : Pixabay)


2 commentaires

  1. Article dénué d’intérêt.
    Pourquoi parler spécifiquement d’Apple alors que c’est le marché général des téléphones mobiles qui ralentit et qui engendre ces baisses ?
    Du blabla fait pour attirer les gens parce qu’il y a marqué Apple et iPhone dans le titre.
    C’est ridicule.

    • Eric

      C’est votre avis, permettez-nous de ne pas le partager. Si l’angle de cet article est Apple c’est pour une raison bien précise : les ventes d’iPhone n’ont JAMAIS cessé de progresser depuis le premier jour de son lancement en juin 2007. Jamais. C’est donc effectivement un évènement important qui peut-être marque un tournant, la meilleure preuve en étant que l’action Apple a baissé suite à cette nouvelle. Ce n’est pas si anodin que cela quand ça touche la marque qui connait la plus forte valorisation au monde, et que cette valorisation est en grande partie due précisément au succès de l’iPhone qui ne s’est jamais démenti en bientôt 9 ans d’existence.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Pokémon Go 22
Pokémon Go, le jeu en réalité augmentée se dévoile en vidéo

Une vidéo de 9 minutes nous donne un meilleur aperçu du jeu Pokémon Go.

Fermer