Cette année, Google pourrait réellement faire quelque chose contre la fragmentation d’Android

Avec Android N, Google pourrait avoir plus de contrôle sur le système d’exploitation.

Android Bugdroid pixabay

Chaque année, Google présente une nouvelle version de son système d’exploitation. Et chaque année, les fans d’Android s’émerveillent devant les nouveautés annoncées par la firme de Mountain View.

Mais malheureusement, les nouvelles versions d’Android n’arrivent chez la plupart des utilisateurs qu’assez tardivement (sauf pour les appareils Nexus et ceux de quelques constructeurs exemplaires).

Prenez l’exemple du Galaxy S6 : Android Marshmallow est sorti en octobre 2015 et pourtant, ce n’est qu’en février que Samsung a annoncé qu’il allait commencer à mettre à jour son smartphone. Et si cela est frustrant d’attendre aussi longtemps pour profiter des fonctionnalités du dernier OS, il ne faut pas non plus oublier qu’un appareil qui n’est pas à jour peut être dangereux pour les données de l’utilisateur. Cet aspect de la fragmentation d’Android, notamment dû au fait que le concepteur du système d’exploitation ne fabrique pas les smartphones qui l’utilisent, a toujours été considéré comme étant l’un des plus gros problèmes d’Android. Mais cette année, il se pourrait que la firme de Mountain View fasse quelque chose pour en limiter les effets.

Comme vous le savez peut-être déjà, Google a sorti la première version preview d’Android N mercredi soir. Normalement, les preview ne sortent qu’après la conférence I/O que l’entreprise organise chaque année. Mais cette fois-ci, Google a pris de l’avance, pour avoir des retours plus tôt, le but étant que la version finale d’Android N sois mise à disposition des constructeurs dès cet été. Et si ce petit changement de calendrier pourrait déjà grandement accélérer le déploiement d’Android N lorsque la version finale sera présentée, il se pourrait que Google ait également fait des changements au niveau de la structure de son système d’exploitation pour pouvoir mettre à jour les smartphones le plus souvent possible et le plus tôt possible.

Pour le moment, rien n’a été annoncé à ce sujet. Cependant, nos confrères d’Android Police ont analysé les fichiers de la première preview d’Android et y ont découvert des éléments qui suggèrent que Google a peut-être décidé de séparer l’OS mobile en deux parties : le cœur du système d’exploitation et l’interface utilisateur.

L’idée, selon le site, pourrait être que Google puisse envoyer des mises à jour importantes sur le cœur de l’OS, tout en laissant les constructeurs avoir un contrôle sur la partie interface utilisateur.

Mais bien entendu, comme cette information n’est basée que sur l’analyse d’un site d’information, les pincettes sont de rigueur. Cependant, si elle s’avère exacte, nous pourrions en savoir plus durant la conférence I/O de mai.

(Source)

Comments are closed.

Lire les articles précédents :
Adbock Opera 2
Opera pense à intégrer un bloqueur de publicités sur son navigateur

Et selon l’entreprise, sa technologie est plus rapide qu’AdBlock Plus.

Fermer