Ceux qui passent trop de temps sur internet sont plus susceptibles de tomber malade. Explications…

Vous avez besoin de sortir, non seulement pour socialiser, mais aussi pour votre système immunitaire.

Macbook iphone instagram café pixabay

Votre addiction au web n’a pas que des effets sur votre cerveau. Des recherches menées à l’université de Swansea au Royaume-Uni et de Milan, en Italie, révèlent que le fait d’être scotché devant l’ordi nuit aussi à votre système immunitaire.

Afin de mettre cela en évidence, les chercheurs ont interrogé un échantillon de 500 personnes âgées de 18 à 101 ans. Le questionnaire concernait les habitudes d’utilisation d’internet des sondés (6 heures par jour en moyenne) ainsi que les fréquences d’apparition de symptômes de grippe et de rhume.

Les données issues de ces sondages ont ensuite été analysées, ce qui a permis aux chercheurs de conclure que ceux qui passent trop de temps sur internet, c’est-à-dire ceux qui y passent 10 heures par jour ou plus, tombaient plus fréquemment malades (30 % plus) que les personnes qui en sont moins accro.

D’autres recherches ont déjà indiqué que l’addiction au web et aux outils numériques peut causer des troubles du sommeil, une mauvaise alimentation ou encore des consommations excessives de tabac et d’alcool. Tout cela peut nuire aux défenses de l’organisme.

Cependant, ce qui est mis en évidence dans cette nouvelle étude, c’est que ceux qui sont accros au web stressent lorsqu’ils en sont privés. De ce fait, cette addiction peut perturber le taux d’une hormone appelée cortisol dans le corps, alors que celle-ci a un impact sur le système immunitaire.

Mais l’un des chercheurs suggère aussi que lorsqu’on est accro au web, on est souvent seul. Donc, on a moins de contacts avec les autres et avec leurs microbes, ce qui va affaiblir le système immunitaire.

(Source)

  • On a testé le road trip en camping-car avec Yescapa !

    Vous rêvez de prendre la route des vacances à bord d’un van ou d’un camping-car ? La start-up Bordelaise Yescapa nous a proposé de vivre une expérience inédite sur les routes du Médoc Atlantique. Réservation, assurance, prise en main du […]


Nos dernières vidéos

  • Pingback: Ceux qui passent trop de temps sur internet sont plus susceptibles de tomber malade. Explications… - Linkeol, L'actualité des entreprises en France()

  • C’est quoi cet article stéréotypé … On peut pas bosser devant devant un ordi et boire un verre le soir entre potes ? On peut pas être gamer et taper des randos le w-end ?

  • Edel

    Pourquoi particulièrement sur internet ? Je n’ai pas fait d’études de ce genre, certes, mais je suis sûre qu’on peut trouver des chiffres similaires chez les personnes qui sortent peu de chez elles et/ou ont peu de contacts avec les autres. Que ce soit parce qu’ils restent devant leur écran (télé, internet ou ordinateur de manière plus générale — vu qu’on est pas obligé d’utiliser internet sur un ordi !) ou plongé dans un bouquin ou n’importe quoi d’autre.

    Mais, bien sûr, internet, c’est le mal pour certains…

    Ceci n’est pas une critique de cet article, du tout, plutôt de l’étude en elle-même : encore un truc sans vraiment de fondements.

  • Liltof

    C’est n’importe quoi cette étude, avec exactement les mêmes résultats, on peut aussi déduire que ceux qui tombent le plus souvent malades ont beaucoup plus de chances d’avoir internet…….. Et pourtant à l’échelle mondiale, on sait bien que c’est faux. Les soit disant scientifiques qui pondent ce genre d’études devraient ouvrir un dictionnaire à causalité, puis corrélation et enfin à coïncidence..

  • Pingback: Ceux qui passent trop de temps sur internet sont plus susceptibles de tomber malade. Explications…()

  • Nithz

    Je n’ai pas l’étude sous les yeux. Mais ça aurait été cool d’avoir aussi des questions sur le côté sanitaire. Il y a deux catégories de personnes qui passent plus de 10h par jour sur internet. Ceux qui sont à domicile. Et ceux qui en ont l’usage pour le travail (et dans ce cas, il y a rencontre et sorti). Je suppose, qu’ils se sont concentrés sur la première catégorie car sinon leurs conclusions ne tiendraient pas la route.

    Toutefois, ce n’est un mystère pour personne, l’entretien du corps pour une personne qui reste trop longtemps chez elle n’est pas idéale, sur la nourriture comme sur le reste. Je ne suis pas sur du cliché. Soyez réaliste ceux qui se sentent offensés, c’est un mécanisme normal. On a moins de moyens (donc mal bouffe), on ne subit pas le regard des autres (donc moins d’intérêt à s’entretenir). Or on sait que ces facteurs-ci baissent les défenses immunitaires. Un tas d’étude démontre le mal qu’on se fait à rester cloitrer chez soi : dépression, fatigue, faiblesse immunitaire.

    Bref, je mets en doute l’étude et ses conclusions tant que je l’aurais pas sous les yeux. Et vu que même la source n’indique pas l’étude.

  • Nithz

    donc petite précision après relecture des deux articles (source et ici). Internet n’est pas le problème et je suis déçu de voir Presse-Citron s’amuser à faire des conclusions hâtives afin d’avoir un titre phare qui amène de la view. C’est la solitude.
    Faire de la désinformation pour de la vue. Honnêtement c’est de plus en courant, mais il faut choisir, vous êtes un blog d’information sur l’high-tech ou un site de divertissement à la Buzzfed. Pas les deux. A bon entendeur.

    • Setra

      Si tu veux jouer à ça, voici trois extraits de la source (le site de Swansea University) que qui parleront d’eux-même :

      “people who have greater levels of internet addiction problems catch more colds and flu bugs than those who are less addicted to the internet.”

      “The study suggested that those who are addicted to the internet may suffer from great stress when they are disconnected from the net, and this cycle of stress and relief associated with internet addiction may lead to altered levels of cortisol – a hormone that impacts immune function.”

      “Professor Reed added: “It may also be that those who spend a long time alone on the internet experience reduced immune function as a result of simply not having enough contact with others and their germs.”

      🙂

  • Pingback: Jouer à Tetris serait un bon remède contre les (autres) addictions()

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Telegram : l’anti-WhatsApp qui envoie 10 milliards de messages par jour

Telegram a connu un gain de popularité lorsque Facebook a annoncé le rachat de WhatsApp.

Fermer