Charlie Hebdo : Facebook serait prĂȘt Ă  bloquer la page de l’hebdomadaire satirique

Dans le genre on tire sur l’ambulance, on pourrait difficilement faire mieux : Facebook pourrait bloquer l’accĂšs Ă  la page du journal satirique sur son rĂ©seau social.

Dans le genre tirons sur l’ambulance, on pourrait difficilement faire mieux. Alors que Charlie Hebdo se dĂ©bat pour continuer Ă  assurer sa publication suite Ă  l’incendie des ses locaux et que certains de ses collaborateurs font face Ă  des menaces de mort, Reporter Sans FrontiĂšres nous apprend que Facebook pourrait bloquer l’accĂšs Ă  la page du journal satirique sur son rĂ©seau social.

Selon RSF, dont je viens de recevoir le communiquĂ©, « (Facebook) a dĂ©jĂ  supprimĂ© les droits d’administration du compte aux membres de la rĂ©daction du journal. »

Ce qui signifie comme vous le savez tous que les gars de Charlie ne peuvent plus mettre Ă  jour leur page, ajouter ou supprimer du contenu, et, pire si cela est avĂ©rĂ©, plus modĂ©rer le contenu poussĂ© sur leur page et leur mur par des contributeurs externes, avec les consĂ©quences que l’on imagine concernant les excĂšs en tous genres que suscite ce genre de polĂ©mique.

En fait, bloquer l’accĂšs Ă  l’administration d’une page Facebook (ou de tout site ou lieu d’expression sur la toile) est presque pire que fermer tout simplement la page en question, qui est toujours accessible au moment oĂč j’Ă©cris ceci.

Les raisons invoquĂ©es (un peu hypocritement par Facebook) ? L’administrateur de la page Facebook de l’hebdomadaire français les a reçues par un message :

“Le contenu que vous avez publiĂ© sur Facebook a Ă©tĂ© supprimĂ© en raison d’une infraction Ă  la DĂ©claration des droits et responsabilitĂ©s publiĂ©e sur Facebook. Les publications avec des contenus graphiques, sexuellement explicites ou avec des corps trop dĂ©nudĂ©s sont interdites sur Facebook. Ce message est un avertissement. Une autre infraction de votre part pourrait entraĂźner la rĂ©siliation de votre compte.”

MĂȘme si l’on peut comprendre que Facebook se protĂšge des excĂšs et applique de façon froide et pragmatique ses rĂšgles de publication, le geste parait quelque peu brutal, et l’on aurait Ă©tĂ© en droit d’espĂ©rer un peu plus de comprĂ©hension (Ă  dĂ©faut de compassion) dans ce contexte particulier.

Sinon, Charlie a ouvert un blog pour continuer Ă  vivre. Qui a dit que les blogs Ă©taient morts ? Voici une illustration du fait que non seulement ils sont vivants, mais peuvent mĂȘme s’avĂ©rer ĂȘtre d’utilitĂ© publique, et rester un ultime espace d’expression quand les autres sont dĂ©truits ou menacĂ©s, ou tenus par un rĂ©seau social oĂč rĂšgne la loi implacable du politiquement correct.

(source et communiqué)

Trier par :   Plus rĂ©cents | Plus anciens | Les plus votĂ©s
Invité
Dom
4 novembre 2011 16:02

Je me demande si le blocage par Facebook n’est pas plutot le rĂ©sultat d’une opĂ©ration massive de signalement. En bas Ă  gauche de chaque page Facebook, tout comme sous chaque photo, il est possible pour tout un chacun de signaler la page ou la photo. Les options proposĂ©es pour dans une boite de dialogue sont, pour les pages : – Spam ou arnaque – Discours incitant Ă  la haine ou attaque personnelle – Violence ou comportement dangereux – Contenu sexuellement explicite – Page dupliquĂ©e ou mal classĂ©e. … et pour les photos : – Spam ou arnaque – NuditĂ© ou… Lire la suite »

Membre
4 novembre 2011 16:24

Je suppose que ça va inciter les journaux en ligne à renforcer leurs protections.
Je soutiens Ă  100% WordPress mais voir CH tourner sur une plateforme de blogs au lieu de l’installer (ou de racheter un ndd), c’est un peu rabaissant je trouve.

Invité
4 novembre 2011 16:38

Concernant Facebook on parle de quelle prĂ©sence pour Charlie Hebdo? De la page ou du profil personnel qu’ils utilisent en page (et qui contrevient de fait aux rĂšgles peu importe le contenu)?

Invité
4 novembre 2011 16:39

Finalement on a l’information :
« AprĂšs presque 24h de blocage, Charlie est de retour sur la page FB officielle! La page perso de Charlie a Ă©tĂ© supprimĂ©e par FB. En raison des propos violents et incontrĂŽlables sur Charlie Officiel, nous supprimons la possibilitĂ© de publier sur le mur. Pour info, les commentaires menaçants, injurieux ou racistes seront modĂ©rĂ©s. En attendant le retour du site internet de Charlie, rendez-vous sur le blog http://charliehebdo.wordpress.com/ . Pour nous soutenir: abonnez-vous par ici! http://boutique.charliehebdo.fr/ . Merci pour tous vos messages de soutien! »

Invité
jb
4 novembre 2011 16:42

Et ben alors, Presse-Citron ne publie pas la caricature ? 😉

Invité
Thor
4 novembre 2011 16:48

Pour le coup je trouve ça hallucinant! merci pour l’info… nous vivons des heures sombres

Invité
4 novembre 2011 16:49

Il est probable qu’avant, Facebook n’avait jamais entendu parler de Charlie Hebdo.
Il est Ă©vident que Charlie Hebdo contrevenait aux rĂšgles Ă©tablies par Facebook.
Le plus surprenant : que Charlie Hebdo soit allé sur Facebook !
Vous ne souvenez pas des critiques sur l’Internet de Philippe Val ?…

Invité
Loko
4 novembre 2011 16:57

je suis allĂ© faire un tour sur leur blog. Au moins ils ont les droits de modĂ©ration sur leur blog, mais pas le temps, donc les commentaires n’y sont pas meilleurs que sur Facebook.
Sinon, concernant FB, c’est pas nouveau qu’ils se croient tout permis et qu’ils soient aveugles. Rappelez vous les tĂ©moignages de personnes qui ont perdu leur compte sans sommation pour des raisons farfelues, et cette autre qui avait le malheur de s’appeler Mark Zuckenberg …

Invité
bob
4 novembre 2011 17:13

LOL! C’est carrĂ©ment hypocrites de la part de facebook!! Quand on vois les images des minettes mĂȘme pas majeurs parfois, avec des corp plus que dĂ©nudĂ©e… C’est pedobear qui ce rĂ©gale! Et la fermer l’accĂ©e au membres du journal avec une excuse comme celle-ci est tout bonnement ridicule…

Bien content de ne plus avoir de compte facebook pour ma part. Quelle decheterie ce site.

wpDiscuz
Lire les articles précédents :
Jeunes diplĂŽmĂ©s et jeunes professionnels : la libertĂ© sur les rĂ©seaux sociaux et le mobile comme critĂšre prioritaire de choix d’un job

Cisco a mené une grande étude auprÚs de 3000 étudiants et jeunes professionnels en poste dans 14 pays (dont la...

Fermer