Chiffres-clés et « belles histoires » : le Village by CA dresse le bilan d’un premier cycle d’activité et recrute sa nouvelle promotion

Le Village by CA est un lieu tourné vers l’innovation, implanté à Paris et porté par le Crédit Agricole. Son ambition est d’accélérer le développement de ses startups résidentes. Après 18 mois d’activité, revenons sur les éléments qui en ont fait un succès bientôt répliqué.

Mon collègue Valentin avait été parmi les premiers à visiter Le Village by CA, avec un casque de chantier sur la tête, lorsqu’il n’était pas encore ouvert au public (à lire ici).

Après 18 mois de fonctionnement, c’est l’occasion de faire le bilan de ce lieu d’innovation et de raconter quelques unes des « belles histoires » qui s’y sont produites. L’exercice est particulièrement intéressant pour moi car je connais très bien ce lieu : avant de rejoindre Presse-Citron, j’ai été une des premières habitantes du Village, ayant pris possession de mon bureau alors même que les travaux n’étaient pas encore tout à fait terminés. J’y suis restée plus d’un an et j’ai vu le lieu, l’équipe du Village et les startups résidentes évoluer à vitesse grand V !

Le Village by CA en chiffres

Le Village accueille des startups extrêmement variées, allant de la lunette connectée française (Elarie), en passant par le recrutement sans CV (Coxibiz), le financement participatif de projets agricoles (Miimosa) ou encore la vente de viande de bœuf d’exception en ligne (Les Beaux Quartiers).

950 dossiers de candidatures ont été examinés pour sélectionner  les startups qui sont presque une centaine à occuper 6 des 8 étages du bâtiment. Elles représentent 400 personnes.
Infographie-Village-By-CA

Quasiment toutes les startups sont parrainées par un des 20 partenaires du Village. Elles ont aussi accès à certains des événements qui y sont organisés (800 ont eu lieu depuis l’ouverture).

Accélérer le business des startups

Pour les startups, c’est une véritable aubaine de pouvoir bénéficier de bureaux prestigieux à deux pas des Champs Elysées, mais les avantages de la résidence au Village ne s’arrêtent pas là. Le Village a récemment entrepris de recenser les « Belles Histoires » qui ont eu lieu en son sein. Il s’agit des collaborations réussies entre les startups hébergées et le Crédit Agricole ou ses partenaires.

Nul besoin de vous préciser que les horizons de temps et les systèmes de prise de décision sont différents voire diamétralement opposés entre les startups et les grands groupes. C’est ce qui explique notamment que leurs relations sont souvent compliquées et critiquées. Il n’empêche que des collaborations fructueuses ont vu le jour, et j’en ai moi-même observé un certain nombre. Voici donc, très concrètement, quelques exemples qui illustrent bien à quoi cela peut servir pour une startup de s’installer au Village.

Emilie Tortora a monté Coxibiz, dont je vous parlais plus haut. Ayant partagé mon bureau avec elle pendant quelques mois, j’ai pu suivre de près comment le Village a servi de catalyseur pour le développement de ses relations commerciales avec des grands groupes, dont le Crédit Agricole. Son projet consiste à permettre aux entreprises qui recrutent de proposer aux candidats une immersion dans un challenge. Plus besoin d’envoyer un CV qui fait état de votre sexe, votre âge, votre nationnalité… Le recruteur vous propose une mise en situation en ligne où il vous présente le poste et vous pose des questions pour tester vos compétences. Si vos réponses sont jugées pertinentes, vous êtes sélectionné à un entretien de recrutement. Les événements du Village ont notament permis à Emilie de pitcher devant des directeurs des ressources humaines pour attirer leur attention et décrocher de précieux rendez-vous, menant pour certains à des contrats (ex. le challenge pour le prix Louise Taillerie qui utilise la solution Coxibiz).

Autre exemple avec Miimosa, le site de crowdfunding pour les agriculteurs. Sur la plateforme, vous participez au financement d’un projet agricole. En contrepartie vous recevez des produits ou êtes accueilli à la ferme (ex. avec un jeune apiculteur en Auvergne ou un maraîcher en Bretagne). Son fondateur, Florian Breton, a lié des relations étroites avec les caisses régionales du Crédit Agricole. Ces dernières peuvent détecter des projets potentiels pour un financement sur Miimosa. Ceux dont les campagnes de crowdfunding réussissent peuvent par la suite avoir un accès favorisé au financement traditionnel bancaire, ayant fait la preuve d’une véritable mobilisation autour de leur projet.

L’équipe du Village estime qu’environ 1 startup sur 4 a signé un contrat avec le Crédit Agricole ou un de ses partenaires. D’autres coups de pouce peuvent aussi aider les startups à se développer. KipYou  (agrégateur d’identité numérique) a par exemple pu bénéficier d’un stand au CES de Las Vegas, subventionné par le Village.

Les frères Banner, fondateurs de KipYou, au CES 2016.

Les frères Banner, fondateurs de KipYou, au CES 2016.

 

Constance de Sericyne (soie conformée) et  Zouheir de Data & Data (détection des contrefaçons en temps réel) ont profité d’un voyage à Berlin organisé pour leur faire rencontrer la clientèle privée de la filiale allemande du Crédit Agricole parmi lesquels se trouvent des potentiels investisseurs. Intéressant quand on cherche à lever des fonds !

Serycine & Data & Data Berlin

Des prolongements à l’international et des extensions en région

Fort de son expérience à Paris, le Crédit Agricole travaille sur 2 types d’extensions.
D’une part à l’international : des bureaux dans 25 pays peuvent accueillir les startups lors de leur passage. Ci-dessous, l’exemple New-Yorkais, avec 100 m² de bureaux à Manhattan.

Le-Village-NY

D’autre part, c’est en région que des répliques du Village by CA vont voir le jour. La première sera lilloise et ouvrira en avril dans le pôle d’excellence Euratechnologies. En tout, une vingtaine d’implantations portées par les caisses régionales ouvriront d’ici 2017, avec un objectif de 600 startups hébergées.

Appel à candidatures

Le Village by CA lance un appel à candidatures pour les startups de la fintech, de la e-santé, du smart home et de la sécurité, qui peuvent candidater jusqu’au 13 mars.

Comments are closed.

Lire les articles précédents :
Samsung Gear 360
[MWC 2016] Samsung veut démocratiser les vidéos sphériques avec cette petite caméra

Contrairement à la plupart des caméras sphériques qui sont sur le marché, celle que Samsung vient de dévoiler a été...

Fermer