Chrome OS, une nouvelle raison de s’inquiéter pour Microsoft ?

Le nouveau PC portable Chromebook Pixel de Google viserait principalement à concurrence Apple sur son cœur de marché : le portable haut de gamme. Et si la vraie cible était plutôt Microsoft ?

Article rédigé par Serge Roukine, co-fondateur de la conférence AppDays destinée aux créateurs d’applications mobiles. Il est également co-fondateur de Codeur.com et Graphiste.com.

Google a annoncé hier un nouvel ordinateur portable sous Chrome OS, le Pixel. Sa particularité est d’être une version haut de gamme de l’ordinateur ChromeBook de Google. Doté d’un écran superbe offrant une résolution supérieure à tout ce qui se fait sur le marché (et tactile par dessus le marché), le Google Pixel sera vendu entre de 1300 et 1450 dollars.

Cette annonce surprend. D’une part parce que personne ne s’attendait à ce que Google sorte un ordinateur haut de gamme sous Chrome OS, mais aussi parce la firme de Mountain View communique sur ses chiffres de vente d’ordinateurs ChromeBook existants au travers de deux exemples :

  • Le ChromeBook 11,6″ de Samsung à 249$ est la meilleure vente des ordinateurs portables sur Amazon US depuis 125 jours,
  • Pour Curry’s, le plus gros vendeur de matériel informatique au Royaume-Uni, plus de 10% du chiffre d’affaire en vente d’ordinateurs portable se fait sur des ordinateurs Chrome OS.

En d’autres termes, Google voit naitre une tendance de fond : le succès des ordinateurs portables à bas coût sous Chrome OS. Et renchérit en attaquant le marché haut de gamme avec le Pixel.

google chromebook pixel

Comment imaginer la réaction de Microsoft, une société qui a bénéficié de deux décennies de domination parfaite du marché de l’informatique ?

Sa position sur les smartphone est déjà très précaire : Apple et Android dominent très largement le marché. La part de marché de Windows 8 Phone est de moins de 3% sur smartphone selon Gartner en 2012.

Mais sur les ordinateurs, Microsoft fait maintenant face à 3 menaces :

  • L’attrait grandissant d’Apple et de ses produits iMac et MacBook (au US la part de marché d’Apple sur les PC est de 14%, en continuelle progression)
  • Les ventes de tablettes qui cannibalisent les ventes de PC (au 4ème trimestre 2012 les ventes de PC ont baissé de 12% en Europe selon Gartner et avait baissé de 15% au trimestre précédent)
  • Google et ses ChromeBook qui prennent de l’importance et qui dénotent le fait que les consommateurs n’ont plus peur de changer d’OS

Et en termes de segments de marché, Microsoft est attaqué :

  • Sur le haut de gamme par Apple et maintenant Google même s’il ne faut pas présager du succès du Pixel. Rappelons que depuis janvier 2012, Apple est le premier fabricant d’ordinateurs au monde (en incluant les iPads).
  • Sur le bas de gamme avec les portables à bas prix sous ChromeOS et sous Ubuntu … et les tablettes (Android et iOS pour la plupart).

Reste le moyen de gamme, l’ordinateur professionnel et familial. Pour cet usage un Mac est trop cher et un ChromeBook ou une tablette sont trop limités. Mais qui peut penser une seule seconde que ce marché n’est pas observé de très près par Apple, Google et Ubuntu ? D’ores et déjà, le marché des jeux vidéos sur PC est en train de changer puisque Valve a officiellement sorti Steam sur Linux / Ubuntu ce mois-ci.

Et puis, le pari du ChromeBook, qui ne permet que d’installer des applications web, est-il si fou que cela ? A titre personnel je n’utilise que peu d’applications natives : les navigateurs, Skype, un client Twitter, Spotify, traitement de texte / tableur, iPhoto et iMovie. Je passe au minimum 80% de mon temps sur un navigateur. Voilà pourquoi, peut-être, beaucoup de consommateurs se contentent facilement d’un ordinateur sous Chrome OS.

Pour quelqu’un qui a connu Microsoft avec le DOS, il était impossible d’imaginer que la firme de Redmond pourrait se voir menacer à ce point. Microsoft n’a pourtant pas ménagé ses efforts. Windows 8 Phone est de l’avis de beaucoup un excellent OS. Le pari Windows 8 était quand à lui très risqué et potentiellement très prometteur. Mais le relatif manque d’engouement pour cette dernière version de Windows et des tablettes Surface conjugué aux succès et aux audaces de ses concurrents, rend la possibilité d’une chute importante des ventes pour Microsoft presque envisageable. Sans oublier que les ventes de la très rentable suite Office dépendent largement du succès de Windows …


13 commentaires

  1. Bonjour, merci pour l’article !

    …Juste une petite coquille de traduction:
    « une société qui a bénéficié de deux DECADES de domination parfaite du marché »

    –> « décade » en français = 10 jours
    –> « decade » en anglais = 10 ans = 1 décennie en français

  2. Pingback: Chrome OS, une nouvelle raison de s'inquiéter pour Microsoft | GOOGLE NEWS FR | Scoop.it

  3. Pingback: Chrome OS, une nouvelle raison de s'inquiéter pour Microsoft | L'informatique en Veille | Scoop.it

  4. Je vais aller dans le sens de l’article même si je sais que plein de monde ne sera pas d’accord avec le rédacteur, ici !

    D’une, Chrome OS a un gros potentiel, car on le qualifie de portable qui fait tourner que des web apps, mais les Chromebooks peuvent faire tourner des applications de très bonnes qualités ET natives ! Ceci avec Google Native Client qui permet ce petit exploit.

    Un exemple simple : From Dust : https://chrome.google.com/webstore/detail/from-dust/anelkojiepicmcldgnmkplocifmegpfj?hl=fr

    Donc potentiellement on peut se retrouver avec des applications en béton armé dans Chrome, et pour ça il faut que les développeurs s’y mettent. Première étape les Chromebooks a bas prix: ça permet d’en vendre, de dire que finalement il y a pas mal de personnes qui ont commencé à l’utiliser (même si c’est très minime par rapport à MS forcément). Faire des partenariats avec des écoles (les Chromebooks ont du succès dans le milieu éducatif aux USA).

    Deuxième étape proposer un Chromebook haut de gamme, fait avec le Pixel. Pourquoi haut de gamme ? Et bien pour faire tourner les applications Native Client tout simplement. Si on a que des Chromebooks à 200€ avec des processeurs Celeron, pourquoi donc les éditeurs porteraient leurs jeux PS3/XBOX sur Chrome (comme c’est possible de le faire) ?

  5. La concurrence ne peut qu’améliorer la qualité des services proposés, mais le nouveau PC est devant un défi difficile à surmonter

  6. Euh c’est plutôt une raison de s’inquiéter pour Apple, non ? Cf. Sundar Pichai, vice-président de la division Chrome de Google « Les gens abandonneront un MacBook Air pour cela ».

  7. pour moi assez d’accord, ca ne concurrence pas qu’Apple. Je n’ai jamais su me servir d’un Mac et je ne compte pas m’y mettre, mais je n’aurais rien contre passer sous chrome os

  8. Google est logique, quand tous les ordis avec Chrome OS sont bas de gamme, il fallait que quelqu’un montre que cet OS marchait aussi avec une machine haut de gamme. Si aucun tiers ne se lance, Google montre la voie.

  9. Encore un article a charge…google fait des produits nouveaux…mais Bien moins qualitatif que Microsoft, le marketing forcené afin de faire passer Microsoft pour des has been ne durera pas…les produits Google, c bof, et les gens vont en revenir

  10. Enfin un article qui fait rêver: serait-il possible qu’un jour nous soyons enfin débarrassé de Microsoft, de ses logiciels bogués, de ses pratiques commerciales – au minimum – douteuses? Mais pas question de remplacer Microsoft par Apple… Sinon, 1200 euro pour faire tourner uniquement des applications délocalisées… euh… j’ai du mal à croire que ça va prendre… y a t-il au moins moyen de booter sous Linux avec un live cd ou une clé usb?

  11. Pingback: "OK Google" : la recherche vocale intelligente arrive sur votre ordinateur

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Sur Facebook, les centenaires sont contraints de tricher sur leur âge

Le traitement des données de Facebook montre parfois quelques limites. C'est le cas pour l'affichage de la date de naissance,...

Fermer