Chromebook Pixel : découvrez la stratégie de Google

Le Chromebook Pixel est une nouvelle incursion de Google dans le hardware. Pourquoi ? Simplement pour inspirer les constructeurs.

J’ai récemment pu réaliser un test complet du dernier Chromebook de Samsung, avant de pouvoir mettre la main quelques minutes sur un Chromebook Pixel : LE notebook entièrement créé par Google.

Test à chaud du Chromebook Pixel

Premièrement, lançons nous sur une première impression à chaud : le Pixel est un superbe objet.
Le design de la coque unibody et le ressenti de la matière en font un ordinateur premium. La qualité de l’écran tactile, qui va au-delà du Retina d’Apple, est juste sublime.
Une fois que vous avez dit cela, vous retrouvez l’expérience « habituelle » d’un chromebook avec un ChromeOS léger, rapide et tout de même assez limité.
En effet, impossible d’installer des logiciels et tout doit se faire via des applications web (dont certaines sont heureusement optimisées pour une utilisation hors-ligne).
Je suis donc partagé sur ce Chromebook Pixel.
En effet, le design et le sentiment général autour de l’objet en font un très bel ordinateur… mais à 1300$, les quelques limitations liées à ChromeOS sont un véritable frein.
Pour ce prix, vous pouvez acheter un MacBook. Et si je devais faire le choix aujourd’hui sur comment investir mes 1300$, je me tournerais probablement vers un MacBook plutôt qu’un Pixel, malgré toutes les qualités que je lui reconnais. Mais mon choix pourrait très bien être différent d’ici 1 ou 2 ans.

La stratégie de Google

Alors je me suis évidemment posé cette question : pourquoi Google, qui n’a fait que de rares incursions dans le monde du hardware, a-t-il décidé de créer le Chromebook Pixel ?
Mon contact chez Google a été direct : « Google veut montrer ce qu’il est possible de faire avec ChromeOS ».
En effet, depuis le lancement de ce système d’exploitation dédié au cloud, ASUS, Samsung ou Acer, s’en sont tous servis pour réaliser un notebook low-cost.
Google voulait inspirer ces constructeurs en leur montrant qu’il était possible de réaliser un produit Premium.
D’où l’existence du Chromebook Pixel.
Il vient également répondre à une volonté de ses partenaires et développeurs qui souhaitaient avoir une machine puissante pour développer sur ChromeOS.

Même chose pour la gamme Nexus ?

Au final, c’est peut-être cela aussi qui a amené Google à proposer les Nexus 4, 7 et 10, ils voulaient enfin que les utilisateurs Android puissent avoir la vraie expérience Android comme elle a été pensée par Google.
Et si la firme a toujours mis en avant cet écosystème de constructeurs, ils voient l’intérêt de s’appeler Apple et de contrôler complètement l’expérience utilisateur.


17 commentaires

  1. Google s’inspire beaucoup de ce qu’à fait Apple et c’est normal. Google voit qu’il ne peut plusse satisfaire de cette simple image de moteur de recherche.
    ps:j’avais bien aimé ton test avant

  2. Il a l’air magnifique, j’aimerais beaucoup l’essayer. Si je comprends bien, ce n’est pas la peine d’espérer un élargissement de la gamme vers des produits un peu plus accessibles ? Dommage !

  3. C’est vrai qu’il a l’air superbe mais avec ce prix là, quand il s’agira de renouveler mon ordinateur, je resterai avec un produit Apple… par contre, si Google envisage d’être plus réaliste et de diviser son prix par deux, ce sont tous les constructeurs d’ordinateurs qui vont commencer à avoir peur !

  4. Hello,

    Au début j’étais agréablement surpris par le design du produit, puis le fait que ça soit Google aussi je l’avoue… (j’aime Google =) ).
    Bon le prix reste un sérieux problème quand même, comme dit dans l’article, on peut se payer un Mac book pro avec le même budget…
    « En effet, impossible d’installer des logiciels et tout doit se faire via des applications web » ça aussi constitue un gros freins… Je pense qu’on a pas encore l’habitude d’adopter ce type d’utilisation… Même si certaines sont accessible hors ligne, ça reste pauvre…

    Merci bien pour ce test !

    Au plaisir

  5. Salut,
    Tout à fait d’accord avec @imprimante. Je trouve que le Chromebook pixel a une très bonne conception et j’ai envie de l’essayer. Merci pour cet article et bonne chance pour tout le monde.

  6. En complément de l’article, j’aurais bien vu un peu plus de détailles techniques et un parallèle avec ce qui se fait (ou surtout ce qu’il manque) chez les marques « pure hardware ». peut être dans un prochain article…
    Après, un pc limité pr 1300$… qui sera assez fou ? les marques pour des tests peut etre ?!

  7. De la même façon j’aurais aimer un peu plus de détails techniques, notamment savoir si sa configuration permet l’installation d’un dualboot avec Windows 8 par exemple?
    En effet, même si l’expérience des services Google peut être satisfaisante il n’en reste pas moins que pour ce prix là j’aimerais faire un peu plus que de simplement utiliser internet.

  8. Il y a la possibilité d’installer les programmes linux pour en faire un ordinateur complet (projet crouton) , à la base c’est un noyau linux et la partie spécifique pour faire tourner chrome.
    Utile pour faire tourner skype et autres logiciels.

  9. Il s’agit bien là d’un produit concept qui sera peut être le point de départ d’une gamme plus évoluée.

  10. Il s’agit bien là d’un produit concept. Peut-être le point de départ vers une gamme d’ordinateur plus évolué et différents d’Apple.

  11. Avec un peu de chance, cela va secouer (un peu plus) l’écosystème… ce qui, vu le prix annoncé, pourrait effectivement être le principal objectif de Google…

  12. Je suis un « fan » de Google / android…mais pour un portable, je préfère quand même mon Macbook air…
    Il aurait du le sortir sous les $1000 s’ils voulaient un peu casser le marché.

    Sérieux à ce prix, qui ca va intéresser ??

  13. Vraiment pas mal ce portable, le problème c’est qu’il est peut être trop bien pour être basé sur l’OS de Google qui est trop basique et qui n’en a pas forcément l’utilité. Je serais pour ma part plus tenter par le Chromebook Samsung qui est plus adapté et bien moins cher pour une utilisation d’Internet et des autres outils Google.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
9 prédictions ratées par des gourous des média et de la high-tech

On a beau être un génie de son temps, on peut parfois se tromper lourdement dans sa vision du futur,...

Fermer