Comment bien préparer la nouvelle version d’un blog en cinq étapes

Le design actuel de Presse-citron a deux ans et trois mois et, comme vous le savez sûrement, une nouvelle version est en gestation, avec un objectif de publication fin mars ou début avril prochain. Pour cette refonte, j’ai confié la mission à un prestataire reconnu, une web agency ayant une forte expertise en WordPress et

Le design actuel de Presse-citron a deux ans et trois mois et, comme vous le savez sûrement, une nouvelle version est en gestation, avec un objectif de publication fin mars ou début avril prochain.

Pour cette refonte, j’ai confié la mission à un prestataire reconnu, une web agency ayant une forte expertise en WordPress et en blogdesign.

teaser_presse-citron_v4

Mais le meilleur prestataire du monde ne pourra pas grand chose si vous ne lui fournissez pas tous les éléments pour mener à bien sa mission. C’est pourquoi j’ai préalablement établi un brief écrit, sorte de cahier des charges simplifié, qui donne les grandes lignes de ce que je souhaite pour la version 4 de Presse-citron.

Une fois la nouvelle version en ligne, je publierai ici ce brief afin que chacun puisse en profiter et l’utiliser comme bon lui semble. En attendant, voici en quelques points la méthodologie que j’applique pour préparer et réaliser cette refonte.

1. Faire un état des lieux

Je pense que pour un blog comme Presse-citron, le rythme de renouvellement doit se situer entre vingt-quatre et trente-six mois. Je m’étais donc fixé comme objectif de lancer une nouvelle version fin 2009. Mon emploi du temps chargé la défection d’un partenaire sur qui je comptais en ont décidé autrement. Ce sera donc printemps 2010. On est encore dans les temps.

La réflexion en amont porte sur plusieurs points :

  • faire un état des lieux de la version actuelle, sur le design, l’ergonomie, les fonctionnalités et la ligne éditoriale
  • relever ses points forts et ses points à améliorer/supprimer
  • tenir compte des avis et souhaits des visiteurs du blog
  • lister les fonctions et les hiérarchiser par ordre d’importance

2. Définir et tracer les principales orientations

Il faut ensuite se déterminer sur ce que l’on souhaite : pourquoi une nouvelle version, que doit-elle apporter et de quelles références elle pourrait s’inspirer ? C’est le moment de l’étude détaillée des meilleures pratiques. En langage corporate on appelle ça un benchmark. Le mien a consisté simplement à observer en détail plusieurs blogs et sites que j’apprécie et établir une liste des éléments qui me paraissaient intéressants sur chacun d’entre eux. Cette liste a constitué ma boîte à idées brute, dans laquelle j’ai ensuite élagué pour ne garder que celles que j’estimais pertinentes et reproductibles.

C’est au cours de cette phase que l’on pourra également déterminer si l’on souhaite une charte graphique dans la continuité de la précédente ou au contraire en rupture totale, en repartant d’une feuille blanche.

3. Être créatif, inventer des fonctions inédites

Même si l’on peut penser que tout a été inventé sur les blogs, des innovations sont toujours possibles. Si elles ne concernent pas les fonctions, elles peuvent améliorer l’ergonomie, faire progresser le nombre de pages vues ou même avoir un impact sur la ligne éditoriale. Voir par exemple Moodlight, un plugin que j’avais imaginé pour indiquer visuellement aux lecteurs la tendance des commentaires (favorables ou défavorables).

4. Rédiger le brief

Une fois que l’on a tous les éléments qui vont déterminer la feuille de route de la nouvelle version, il est temps de coucher sur le papier son cahier des charges. Ce travail présente deux avantages :

  • il permet une approche méthodique et « professionnelle » (je mets des guillemets car cela vaut aussi pour un blog personnel et ne doit pas être pris au sens commercial du terme) vis-à-vis du prestataire
  • il permet de mettre ses idées au clair et de les organiser, même si vous faites la nouvelle version vous-même sans passer par un prestataire

5. Trouver le prestataire

Cette étape ne concerne évidemment que les blogueurs qui sous-traitent la refonte de leur site. Je ne perds pas de vue le fait que la plupart le font eux-mêmes, ce qui est aussi mon cas pour mes autres sites et blogs. Je conseille vraiment de prendre le temps de sélectionner le bon prestataire, en fonction du budget dont vous disposez mais également du feeling que vous pouvez avoir avec lui. Visez une agence ou un indépendant spécialisé dans les blogs, qui a déjà plusieurs réalisations à son actif dans ce domaine. Il y a indéniablement une sensibilité particulière et un savoir-faire spécifique dans le blogdesign, et ceci doit être pris en compte dans votre choix.

Une fois le prestataire trouvé, et même si tout peut se faire en ligne (c’était le cas pour la version actuelle de Presse-citron) il n’est pas inutile de le rencontrer pour relire ensemble le brief afin d’être sûr qu’il l’a bien compris (ou que vous l’avez bien expliqué) afin de partir sur de bonnes bases.

Dans les travaux sur la nouvelle version de Presse-citron, ces cinq étapes ont été franchies et nous en sommes actuellement à la phase des maquettes graphiques, sachant que design et contenu sont étroitement dépendants à ce stade du projet : l’ajout d’une rubrique ou d’une fonctionnalité peut remettre en cause l’équilibre général d’un design de page et c’est pourquoi il est préférable de bien y réfléchir en amont.

Je ferai un prochain point d’étape avant le lancement de la nouvelle version, et j’espère que ce petit partage d’expérience pourra vous être utile pour vos propres réalisations.

Invité
5 mars 2010

T’as pas une date à nous donner pour la sortie du nouveau design ? ^_^

Invité
5 mars 2010

Je pense qu’une rupture totale serais bien !
Par contre revenir à un design avec moins de colonnes serais plus agréable aussi.
Plus sobre et plus simple

Invité
5 mars 2010

superbe article, comme dab ! j’ai hate de voir le cahier des charges

Invité
pag
5 mars 2010

J’en suis à mon 4e… tous plus laids et désorganisés les uns que les autres…
Donc je sens que ça va me servir, merci Eric !
PS : ton teaser fait déjà saliver, c’est bien :-)

Invité
Bertrand
5 mars 2010

@Joomweb: Qu’est ce qui justifierait cette rupture totale demandée ?
Si c’est parce qu’une étude des retours utilisateurs le suggèrent, alors oui. Si le site ne fonctionne pas du tout aujourd’hui, alors oui aussi.
Si c’est juste une appréciation personelle… je n’en suis pas certain.

Qu’apporte une rupture totale? Des utilisateurs qui mettent du temps à retrouver leurs marques, des critiques diverses et variées (on a toujours quelque chose à redire sur un design, une ergonomie…) VS un effet un peu WOW et un peu de bruit au moment du lancement. Dans l’ensemble, les bénéfices d’une rupture totale me semblent bien faibles.

A contrario, une évolution dans la douceur, l’ajout de fonctionnalités ou le retrait de certaines inutiles, la simplification ou l’adaptation de l’interface à une nouvelle ligne éditoriale sont autant de façon de faire mieux tout en conservant les utilisateurs déjà acquis.

Cf l’article de F.Cavazza sur l’évolution de grands sites (certes qui n’ont rien à voir avec l’audience et les objectifs d’un blog): http://bit.ly/dgzLla

Invité
5 mars 2010

Peux-tu en dire plus sur les agences crédibles pour la conception-réalisation de blogs ? Identifier une agence crédible, notamment sur le design, est moins simple qu’il ne parait…

Invité
dlm
5 mars 2010

Perso je trouve que le blog http://www.geekandhype.com a sacrément la classe en design, architecture de l’information, lisibilité, confort général. Je le trouve ultra confortable. Après est ce que ça convient à toutes les problématiques c’est une autre affaire.
Hate de voir la nouvelle version.

Invité
6 mars 2010

@dlm : Hé bien merci beaucoup, heureux que ça te plaise ! :)

Invité
6 mars 2010

Avec le flux rss tout cela n’est pas très important, je ne viens sur Presse citron que pour y écrire ce genre de commentaires pertinents et je ne vois que du blanc ;)

Invité
6 mars 2010

Quel est le défaut de http://www.geekandhype.com ? C’est son proprio roux.

 
Lire les articles précédents :
Pas de notes pas de chocolat

Quand je suis en rendez-vous professionnel (client, interview, conférence... ) j'ai toujours mon fidèle cahier avec moi sur lequel je...

Fermer