Comment crowdsourcer l’innovation auprès de ses clients avec Braineet ?

Braineet est la [Start-Up française de la Semaine] dans le cadre du grand concours Start-Up Presse-Citron.

start-up presse-citron

Que fait Braineet ?

Braineet est une plateforme qui permet aux clients d’une marque de lui suggérer directement ses idées et recommandations. Elle peut ainsi être utilisée comme un moyen pour ces marques de crowdsourcer l’innovation auprès de ses clients.

Plus concrètement, l’utilisateur va pouvoir énoncer son idée sous la forme de « Et si… » en ajoutant son idée et le nom de la marque (exemple ci-dessous avec Nutella).
Chaque message (appelé « brainee ») sera constitué de 140 caractères et pourra être associé à une marque, à un tag, une catégorie, et se voir ajouter une image. Les brainees s’affichent ensuite sur une timeline et l’ensemble des utilisateurs peut commenter, ou donner son avis (en cliquant sur un coeur ou un coeur brisé).

L’utilisateur pourra également suivre les messages postés sur ses marques préférées et interagir avec celles qui sont actives sur la plateforme.

braineet

Qui est derrière Braineet ?

Fondateurs :
  • Jonathan Livescault (29 ans), CEO
  • Alban Margain (28 ans), COO
  • Pierre Gourlaouen (24 ans), CTO
Genèse :
Braineet est née grâce à la rupture de ligaments croisés de Jonathan Livescault. En effet, ce consultant en stratégie s’est retrouvé immobilisé pendant 6 semaines dans son canapé après une blessure au foot. Six semaines pendant lesquelles Jonathan a commencé par boursicoter en ligne avant de réfléchir à 2-3 idées de business. Il a repensé à son père, un dentiste, qui est entré un jour de 2006 dans un parking en disant : ce serait tellement bien d’avoir des lumières rouges et vertes au-dessus des places pour voir directement où sont les emplacements disponibles (tout en permettant le comptage temps-réel des places vacantes) ».

Il s’est souvenu de cette anecdote en se disant qu’il n’y a pas d’endroit où partager ses idées. Cela arrive parfois sur Twitter et Facebook bien sûr, mais cette pratique est diluée à une époque où de nombreuses marques utilisent ces plateformes pour du SAV. « Est-ce que cela serait utile aux utilisateurs ? », s’est-il demandé. La réponse : oui, les utilisateurs ont envie de donner leurs idées et de participer à un débat constructif pour améliorer les produits qu’ils utilisent.

« Est-ce que cela serait utile aux marques ? », a-t-il poursuivi. La réponse : oui, cela leur permet de faire de l’innovation à moindre coût et implémenter des idées en sachant que cela va plaire grâce aux retours des clients.

Jonathan en a parlé à Alban, le meilleur ami de sa femme… qu’il connait depuis 9 ans et qui avait déjà eu une aventure entrepreneuriale. Ils ont commencé à tester le travail ensemble pendant quelques mois avant de se lancer sur Braineet.

Après une mauvaise expérience avec une agence de développement, ils cherchèrent un CTO pour rejoindre l’aventure. C’est grâce à LinkedIn qu’ils découvrirent Pierre qui s’intégra rapidement à l’équipe.

brainee

Principal défi aujourd’hui

Commencer à recruter de plus en plus de marques internationales tout en continuant leur acquisition de nouveaux utilisateurs.

L’entrepreneur qui vous a le plus aidé dans votre parcours

Guy Kawasaki, qui les inspirait par ses livres et qu’ils ont pu rencontrer à Numa il y a quelques années. Ils sont depuis restés en contact par mail.

Carte d’identité

Nom : Braineet

Lieu des bureaux : Paris, 3ème

Taille de l’équipe : 9

Levée de fonds : ils ont eu une volonté de bootstrapper l’aventure, même s’ils ont reçu la bourse Frenchtech, fait partie des 101 Projets et reçu un premier investissement de François Rousseau (co-fondateur de Priceminister qui a également été leur mentor). Ils ont maintenant la volonté de faire une première vraie levée (aux alentours du million d’euros) pour s’installer comme le réflexe en France et faire leur entrée aux Etats-Unis.

Modèle économique : L’utilisation de Braineet est entièrement gratuite pour les utilisateurs. La start-up fonctionne avec un modèle freemium classique pour les marques avec des fonctionnalités payantes. Cela peut aller d’avoir accès à des analytics pour mieux connaître les personnes qui donnent des idées sur leur marque, jusqu’à la mise en place d’une plateforme privée (en marque grise ou blanche). Ils proposent également la mise en place de compétitions d’idées pour que les marques demandent l’avis sur un point spécifique, en incentivant la participation grâce à des lots à gagner.

Anecdotes : – L’équipe de Braineet a découvert qu’un professeur utilisait leur solution d’une manière inattendue. En effet, ce formateur en école de commerce fait travailler la créativité de ses élèves sur la plateforme, en leur demandant de faire des recommandations aux marques, avec les autres élèves qui peuvent réagir sur ces idées.

– L’équipe de Braineet a un rituel le midi : ils font leur pause ensemble et regardent une série (dernièrement, il s’agissait de la série anglaise déjantée Bad Education) pour se déconnecter du boulot en passant un bon moment. Ils sont d’ailleurs à la recherche d’autres séries du même genre sur un format 20 minutes.


Actuellement : à la recherche de toutes marques ayant envie de crowdsourcer l’innovation auprès de leurs clients. Cela peut aussi bien être des grands groupes, des agences de publicité/communication qui veulent présenter Braineet comme un outil innovant à leurs clients ou start-ups. Ils cherchent également à rencontrer des business angels ou fonds d’investissement pour leur future levée.

En train de recruter des dev front end/iOS, des webdesigners, et d’ici quelques mois des profils business dev.

Contact : jonathan.livescault@braineet.com


small99Envie de faire partie des 99 startups françaises à suivre ? Inscrivez-vous sur l’annuaire Presse-Citron pour avoir une chance d’être choisi par Microsoft Bizspark, Seedcamp, Kima Ventures, The Family & Presse-Citron.


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
stagiaires
Le Top 10 des plus grosses indemnités de stage chez les géants de la tech

Aux USA, les indemnités de "simple" stage en entreprise atteignent des niveaux stratosphérique dans les grandes entreprises du secteur web...

Fermer