Comment Microsoft aide l’écosystĂšme startup français ?

Dans le secret d’une journĂ©e dĂ©diĂ©e aux partenaires accĂ©lĂ©rateurs/incubateurs de Microsoft.

Courant janvier, un Ă©vĂ©nement a rassemblĂ© les directeurs des plus prestigieux programmes d’accompagnement startups Ă  travers la France. De NUMA Ă  la PĂ©piniĂšre 27, en passant par Euratechnologies, l’IoT Valley, Bordeaux Technowest jusqu’à Agoranov. Ce sont en tout 10 accĂ©lĂ©rateurs et incubateurs qui ont passĂ© la journĂ©e ensemble. Ce rassemblement n’était pourtant sur aucun agenda officiel.

En effet, il s’agissait d’une « JournĂ©e AccĂ©lĂ©rateurs Partenaires » pour Microsoft.
Presse-Citron Ă©tait prĂ©sent pour dĂ©couvrir l’implication de Microsoft envers cet Ă©cosystĂšme, ainsi que les moyens mis en place pour l’aider concrĂštement.
Seul mĂ©dia prĂ©sent lors de cette journĂ©e, nous avons saisi l’opportunitĂ© de mieux comprendre cette initiative dans un Ă©vĂ©nement qui n’était pas pensĂ© pour la presse. Je prĂ©cise bien cette particularitĂ© de l’évĂ©nement puisque cela nous aura permis de participer Ă  des discussions entre Microsoft et ses partenaires : ces discussions Ă©taient ainsi moins « corporates » (comprendre « bullshit ») puisque les directeurs d’organismes en face avaient dĂ©jĂ  pu travailler avec le groupe et savaient si le discours Ă©tait suivi d’actions (ou non).

microsoft l'explorer

Pourquoi ?

Accueillis par Nicolas Gaume, Directeur de la Division DX (Developer eXperience) chez Microsoft France, ce dernier mettra un point d’honneur Ă  rappeler pourquoi Microsoft aide cet Ă©cosystĂšme startup. Une dĂ©claration d’intention qui permet d’ĂȘtre transparent sur les motivations du groupe dans cette dĂ©marche.
Pour l’expliquer, il racontera la conversation qu’un entrepreneur du programme d’accĂ©lĂ©ration de Microsoft Ventures avait pu avoir avec Kevin Turner, le Chief Operating Officer de Microsoft monde.
L’entrepreneur lui avait trĂšs directement demandĂ© « pourquoi vous faites cela ? » et Turner avait rĂ©torquĂ© sans hĂ©sitation : « parce que sinon, on meurt ».
Un discours qui viendra faire Ă©cho Ă  la citation que Nicolas Gaume avait utilisĂ©e lors de leur dernier Demo Day : « les 2 meilleurs moments pour planter un arbre : il y a 20 ans et aujourd’hui ».
Microsoft a plantĂ© un premier arbre il y a 20 ans (41 ans en vĂ©ritĂ©), lors de sa fondation. Les Ă©quipes du groupe plantent aujourd’hui d’autres arbres pour prĂ©parer les dĂ©cennies Ă  venir.
Aider Ă  faire florir cet Ă©cosystĂšme startup, c’est un moyen de faire Ă©merger de nouveaux partenaires, de prĂ©parer les futurs talents et sociĂ©tĂ©s qu’ils pourront embaucher ou acquĂ©rir, etc.

C’est donc la raison pour laquelle Microsoft a lancĂ© un programme mondial de partenariat avec 150 incubateurs et accĂ©lĂ©rateurs dans 47 pays.

En France, le programme est portĂ©e par CĂ©cilia Gouby, Program Manager chez Microsoft et maĂźtresse de cĂ©rĂ©monie de cette journĂ©e. Pour clarifier le positionnement de ce programme face aux restes des initiatives du groupe, la jeune femme utilisera la mĂ©taphore d’une fusĂ©e Ă  3 Ă©tages :

  • Il y a d’un cĂŽtĂ© la base, l’offre Bizspark, qui s’adresse à toutes les startups de la frenchtech (gĂ©rĂ©e depuis peu par Diana Filippova).
  • Puis le coeur, l’offre Bizspark Plus, destinĂ©e aux startups des accĂ©lĂ©rateurs partenaires (lancĂ©e par CĂ©cilia Gouby depuis juillet dernier).
  • Et enfin la pointe de la fusĂ©e, Microsoft Ventures et ses accĂ©lĂ©rateurs, le programme d’Ă©lite (gĂ©rĂ© par Pascal Fite)

La particularitĂ© de l’approche de Microsoft ? Son humilitĂ©.
Noga Tal, la directrice du programme partenaires accĂ©lĂ©rateurs global (venue spĂ©cialement de Tel Aviv), donnera les illustrations parfaites de ce manque d’arrogance du groupe.
PrĂ©sente chez Microsoft depuis 6 ans, elle a Ă©tĂ© tĂ©moin du moment oĂč Satya Nadella (alors qu’il n’était pas encore CEO) avait dĂ©cidĂ© de faire un test en lançant un premier accĂ©lĂ©rateur.
« It’s been a learning process », lancera-t-elle trĂšs simplement (cela a Ă©tĂ© un processus d’apprentissage).
L’équipe de Microsoft Ventures reconnaĂźt ainsi qu’ils apprennent au fur et Ă  mesure de l’aventure, dĂ©couvrant ce qui intĂ©resse les startups et ce qui ne fonctionne pas.

microsoft accelerateurs

Comment ?

Dans toutes ces entreprises, Microsoft a eu une stratĂ©gie de « partenaires » : prenant le temps de soigner sa relation avec les Ă©diteurs logiciels, les constructeurs d’ordinateurs et de tĂ©lĂ©phones de leur Ă©cosystĂšme, etc.
L’initiative startup n’est pas une exception avec le choix de Microsoft de sĂ©lectionner 10 partenaires dans chaque pays avec lesquels travailler ensemble.
Nous sommes aujourd’hui au coeur des locaux de Microsoft France à Issy-les-Moulineaux avec les 10 partenaires français.
Il s’agit Ă©galement d’une maniĂšre de connecter les diffĂ©rents accĂ©lĂ©rateurs entre eux, que ce soit les français, mais aussi les internationaux puisque l’intiative profite du rĂ©seau Microsoft avec des prĂ©sences partout dans le monde.

Microsoft est loin de considĂ©rer ce programme partenaire accĂ©lĂ©rateurs comme un coup de comm (en dehors de cet article, vous n’en entendrez certainement pas parler souvent), et souhaite une approche trĂšs « hands-on », rappelant qu’ils visitent notamment les accĂ©lĂ©rateurs en rĂ©gions aussi souvent que cela est nĂ©cessaire. Des propos validĂ©s par l’incubateur Bordeaux Technowest qui reconnait que Microsoft a Ă©tĂ© Ă  ses cĂŽtĂ©s chaque fois que nĂ©cessaire, pour organiser notamment des workshops (business ou techniques) avec les startups du tissu local.

Microsoft Tech Center

Pour aller plus loin ?

Alain Crozier, PDG de Microsoft France, viendra Ă©galement Ă©changer avec les directeurs d’incubateurs/accĂ©lĂ©rateurs sur ce qu’il est possible de mettre en place pour aller plus loin.
Toute l’équipe de Microsoft s’est ainsi montrĂ©e trĂšs Ă  l’écoute des idĂ©es pour aider au mieux les startups.
Pour exemple, les accélérateurs et incubateurs mettront en avant la problématique des tests de 14 mois que les grands groupes imposent aux startups et qui peuvent purement et simplement les tuer.
Les discussions de la journĂ©e se porteront Ă©galement sur des rĂ©flexions autour du paysage de l’accĂ©lĂ©ration et de l’investissement : est-ce que les accĂ©lĂ©rateurs vont devoir devenir des fonds d’investissement en tant que tels ?
Les avis étaient clairement partagés.
Dernier arrĂȘt de la journĂ©e, le Microsoft Technology Center, espace de 2000m2 qui est un lieu de rencontre avec les grands clients de Microsoft (le CAC100) puisque ce sont 1800 dĂ©lĂ©gations clients qui viennent chaque annĂ©e.

Un lieu qui est devenu une vitrine importante pour les startups de l’écosystĂšme gravitant autour de Microsoft puisque dans ses prĂ©sentations aux grands comptes, ils introduisent de nombreux outils proposĂ©s par ces startups.
Ainsi, prenons le cas de TokyWoky (incubĂ© chez 50Partners), qui est proposé dans une prĂ©sentation sur les nouvelles pratiques du retail et qui a ainsi eu de nombreuses mises en relation avec des Carrefour, EDF, L’OrĂ©al, etc.
De cette maniÚre, Microsoft souhaite véritablement apporter du business à ses partenaires, en les aidant à mieux rayonner.

Un commentaire

  1. Les incubateurs et communautĂ©s & rĂ©seaux sont souvent le meilleur moyen de s’implanter Ă  l’international. Aux Etats-Unis, Ă  New York par exemple, les français peuvent compter sur des rĂ©seaux tels la FACC ou Hexagon Consulting Network – http://www.hexagon-cn.com et sur des incubateurs comme Spark Labs.

Lire les articles précédents :
Samsung AdBlock
A peine lancé, le bloqueur de publicités Adblock Fast est retiré par Google Play Store

L’application utilisait une fonctionnalitĂ© officielle du navigateur mobile de Samsung. Mais Google a estimĂ© qu’elle enfreint le rĂšglement du Play...

Fermer