Comment Payname réussit à proposer une solution de cagnottes 100% gratuite ?

Vous devez récolter de l’argent pour un cadeau commun ? Le service Payname propose une solution 100% gratuite pour cela.

payname-cagnotte

L’anniversaire d’Olga arrive d’ici peu. Avec trois amis, vous décidez de lui offrir un chignon (qui a dit que mes choix d’exemples étaient étranges).

John n’a pas de cash, Paul vous donne son IBAN, et ne parlons pas de Ringo. Bref, toute l’opération devient une « Olgalère », et vous vous crêpez le chignon avec vos amis.

Et si créer une cagnotte en ligne pour récupérer les fonds pouvait sembler une bonne idée, ces plateformes vous prennent souvent une commission sur les transactions, sur la récupération du pactole ou essayent de vous faire dépenser le montant chez des marchands partenaires.

Bref, les avantages de tels services sont souvent effacés par l’inconvénient de voir la cagnotte fondre légèrement au soleil des commissions.

Payname, acteur français du paiement en ligne, propose désormais une cagnotte 100% gratuite… sans le moindre frais caché.

Payname, ce n’est pas la première fois que nous vous en parlons, cette start-up toulousaine à le don d’intriguer avec sa volonté affichée de s’imposer comme la nouvelle solution de paiement. Et après avoir mis l’accent sur le paiement mobile de prestations (service à la personne, achat d’occasion, etc.), Payname souhaite aujourd’hui s’imposer comme la solution de cagnottes.

Du gratuit pour la cagnotte ?

L’annonce du 100% gratuit va immédiatement éveiller des soupçons : comment une start-up peut vivre en proposant un service gratuit ? « Si vous ne payez pour un produit, c’est que vous êtes le produit« , me direz-vous. Le fait est que la cagnotte n’est pas le business de Payname, qui va aujourd’hui se rémunérer avec sa solution pour les Pro, et bientôt en proposant des services complémentaires à ses utilisateurs. La cagnotte se révèle donc n’être qu’un levier d’acquisition d’utilisateurs, enrichissant son offre pour s’imposer progressivement comme une destination de choix pour les paiements.

On va le dire tout de suite, la cagnotte Payname n’amène pas de fonctionnalités innovantes par rapport à la concurrence. La stratégie de la start-up se situe dans cette offre globale de service avec différents services de paiement.

Déjà en ligne depuis quelques mois, la fonctionnalité de cagnotte à décollé en février avec une croissance de 500%. Ce sont aujourd’hui 8000 personnes qui ont créé et/ou participé à une cagnotte.

Pour Eric Charpentier, CEO de Payname, il ne s’agit que d’une étape pour atteindre sa « vision du financement dans cette nouvelle économie en plein développement ».

En pratique

Plus concrètement, une fois que vous vous êtes créé un compte sur Payname, un nouveau bouton « Créer une cagnotte » apparaîtra à côté de « Créer un paiement ». A partir de là, il vous suffira de donner un nom à la cagnotte, de lui associer un montant à atteindre (même si cette étape est facultative), et une description (facultatif aussi) et de « Créer la cagnotte ». En moins de 10 secondes, vous avez une page dont vous pouvez partager l’URL pour commencer à récolter l’argent (via un paiement sécurisé Mastercard, Visa ou Maestro).

Dans la bouche de ses utilisateurs

Nous avons également été à la rencontre d’utilisateurs de Payname pour en savoir plus sur comment et pourquoi ils utilisent le service. Leurs réponses ci-dessous :

« J’ai choisi cette cagnotte pour plusieurs raisons, mais pour une principalement : elle est gratuite pour les particuliers. Il existe plusieurs sites proposant les mêmes services mais tous prennent un pourcentage de somme récoltée. En temps normal peut-être que cela ne m’aurait pas dérangé, mais dans ce cas précis oui. En effet cette collecte d’argent ayant pour but d’aider une personne malade, il était hors de question d’en perdre 1 centime ! »

Julie

« J’ai commencé les cagnottes à l’ancienne, c’est-à-dire à la main pour les anniversaires. Cette méthode est vite devenue très galère. On a commencé par utiliser Leetchi qui était sympa pour les petites cagnottes, mais qui est vite devenu gourmand sur les gros montants. Ça montait à 4% de frais il me semble, soit 50€ pour nouvel an. On a donc cherché une alternative gratuite et peu contraignante et on a choisi Payname. »

Antoine


☆ Payname fait partie de notre nouveau programme « Entreprises Premium ». Cet article a été écrit avec la participation des équipes de Payname dans le cadre de ce partenariat. En savoir plus sur notre programme Premium.


19 commentaires

  1. Pas mal car l’idée de la cagnotte gratuite a du bon mais bon le souci avec ça c’est que meme une cagnotte en ligne est lourde a gerer. y’a des appli qui permettent aussi de récolter de l argent gratuitement, paypal je crois qu’il est payant en particulier aussi, mais y’a genre lidya ou lydia, du paiement par mobile avec sa carte bleue. pratique. ou sinon reste les espèces mais tout le monde n est pas si organisé!

  2. Pingback: Communication | Pearltrees

  3. Pingback: Comment Payname réussi à proposer une solution de cagnottes 100% gratuite ? « My blog My blog

  4. Pingback: Payname : le Paypal français permet &eac...

  5. Pingback: Comment Payname réussi à proposer...

  6. Pingback: Internet - Technique | Pearltrees

  7. « L’une des 12 marques avec qui Presse-Citron invente de nouveaux modèle »

    en quoi Presse-Citron a ici contribué à créer un nouveau modèle? quel est votre rôle (au delà de la rédaction de cet article) ? merci

  8. Bonjour,

    Avec quel agrément Payname fait t-il de l’encaissement pour le compte de tiers ? Pour le moment selon leur CGU, ils encaissent l’argent directement sur leur compte bancaire, ce qui est parfaitement illégale.

    Alors être gratuit en étant complètement hors la lois, c’est pas génial.

    Je suis étonné que Presse Citron fasse des articles sur des entreprises qui sont dans l’illégalité la plus totale.

    Alexandre

  9. Cher Alexandre,

    Payname a effectué les démarches nécessaires pour l’obtention de l’agrément financier permettant de collecter de l’argent pour le compte de tiers. Ces démarches permettent ainsi à Payname de proposer aujourd’hui les services de paiements qui font son succès depuis plusieurs mois maintenant. Les utilisateurs peuvent donc en toute légalité et en toute sécurité sur Payname réaliser des paiements, cagnottes ou des pots communs si le terme vous parle davantage.

    Grâce à son business model, Payname offre une solution gratuite aux particuliers, c’est sûrement l’une des raisons qui pousse aujourd’hui un grand magazine comme Presse Citron à conseiller cette belle opportunité à ses lecteurs.

    Nous espérons vous avoir rassuré autant sur la légitimité et la droiture de Payname que sur sa solidité et sa pérennité.

  10. Y a aussi l’application Flooz qui fait ca, pas de commission et ce sont aussi des français du Sud.

  11. Pingback: Une cagnottes 100% gratuite sans commissio | Ge...

  12. Le fait de faire des démarches pour l’obtention d’agrément ne vous permets absolument pas d’exercer cette activité. Soit vous avez un agrément soit vous n’en avez pas. C’est comme si vous conduisiez une voiture sans avoir de permis et dire « Oui mais on est en train de passer le permis ». J’informe donc les lecteurs qu’utiliser vos services se fait à leurs risques et périls car vous ne répondez pas à la législation en vigueur.

  13. Alexandre,

    Les démarches engagées par Payname en vue de son agrément, nous contraignent à respecter l’ensemble des obligations requises pour l’obtention de ce statut, notamment en termes de garantie et de sécurité des transactions effectuées par les utilisateurs au moyen des services que nous proposons.

    Comme vous semblez sensible aux procédures légales inhérentes au paiement en ligne, vous n’êtes pas sans savoir que les démarches engagées permettent aujourd’hui à Payname de proposer, en toute légalité et sécurité, l’ensemble de ses services de paiement.

    La cagnotte Payname est donc totalement sûre, légale et (faut il le rappeler) totalement gratuite. Sans parler de l’assistance juridique apportée, des déclarations administratives pour les services à la personne… Bref, le paiement service compris !

  14. Pingback: Comment sécuriser le paiement entre particuliers ? | FranceLive.fr

  15. Pingback: Parrainage Payname : 7€ offert à votre inscription - Site de parrainage, Parrainage boursorama, Parrainage Airbnb - Cherche Parrainage

Send this to friend

Lire les articles précédents :
twitter oops
Les 10 actus qu’il ne fallait pas rater cette semaine

Retrouvez les 10 articles les plus lus et/ou partagés cette semaine sur Presse-citron.

Fermer