Comment s’offrir une jolie galerie de selfies aux frais des douanes américaines

Une blogueuse a demandé aux autorités américaines l’ensemble des fichiers recueillis sur elle lors de ses voyages aux USA. Elle a obtenu un drôle de document…

us customs

Ceux qui se rendent régulièrement (ou même occasionnellement) aux Etats-Unis et qui ne sont pas citoyens américains connaissent bien ce petit rituel charmant qui consiste à faire la queue à leur descente d’avion pour satisfaire aux formalités douanières, avec à la clé la fameuse prise d’empreintes digitales et le tirage de portrait face à une sorte de webcam. Le tout opéré par un officier avec qui vous évitez généralement de trop plaisanter si vous ne voulez pas gagner un aller simple pour Guantanamo sans même avoir le temps de prendre une douche à l’hôtel.

Que vous alliez chez l’Oncle Sam une fois dans votre vie ou plusieurs fois par mois, vous y avez droit de la même façon. A chaque fois. Si vous faites partie de la deuxième catégorie, vous pouvez imaginer à le nombre de fiches vous concernant qui sont stockées dans les disques durs des services d’immigration US.

C’est justement ce qu’a pensé Runa A. Sandvik, une jeune blogueuse spécialisée dans les questions de protection de la vie privée. Partant du principe que les USA sont aussi une démocratie qui prétend respecter les droits des citoyens en toute transparence (là j’en entends qui s’étranglent), la jeune femme s’est amusée à demander en toute simplicité un état exhaustif et détaillé de toutes les données recueillies sur elle par les autorités américaines. Oui, comme on peut demander à Facebook et consorts l’archive intégrale de son profil.

Et vous savez quoi ? Elle l’a obtenu, photos d’identité incluses.

Selon elle, la démarche fut assez simple. Pour cela il suffirait de faire une demande « Freedom of Information Act request » auprès de l’US-VISIT program. Quelques semaines après sa demande, Runa Agata a reçu un document de 21 pages contenant tous les contacts qu’elle a eus avec les douanes aéroportuaires américaines. Des informations qui sont partagées par les agences fédérales, d’état et locales, sans que l’on sache exactement pendant combien de temps elles sont conservées. Le document reçu contient 34 informations, toutes informatisées, sans aucune rédaction manuelle, incluant les empreintes digitales, un numéro de séquence unique, le nom, date de naissance, genre, nationalité, type ey numéro de document de voyage (passeport…). Le document contient également des informations sur le lieu, la date et la raison de le prise d’empreintes, ainsi que la taille, le poids, la couleur des yeux et des cheveux, et une photo (33 fiches sur 34).

fiche

Tout ceci reste finalement assez anodin, mais la curiosité de la jeune femme a le mérite de lever un peu le voile sur cette routine douanière américaine qui reste l’un des sujets de conversation les plus prisés des nouveaux arrivants sur le sol US. On comprend aussi comment les autorités se constituent ainsi un gigantesque fichier très détaillé sur des millions de personnes qui transitent ne serait-ce qu’une fois dans leur vie par les USA.

Ah, et un dernier truc : la prochaine fois que vous allez aux USA, pensez à vous refaire une beauté avant de descendre de l’avion, ça peut toujours servir.

(source)


3 commentaires

  1. Pingback: Comment s'offrir une jolie galerie de selfies a...

  2. C’est abusé de refaire ça à chaque fois sauf que je trouve ça bien qu’ils ont fourni tous les copies des documents à la demande
    Je me joint à Ted en disant que ce ne sont pas des selfies , les photos ne sont pas prise par soi !

Send this to friend

Lire les articles précédents :
5 bonnes raisons de craquer pour les Samsung Galaxy S6 et S6 Edge [MWC2015]
5 bonnes raisons de craquer pour les Samsung Galaxy S6 et S6 Edge [MWC2015]

Enfin, un Samsung Galaxy S en mesure de nous surprendre.

Fermer