Corning répond à la polémique sur l’écran du Samsung Galaxy Note 7

Corning assure que le verre Gorilla Glass 5 du Samsung Galaxy Note 7 ne se raye pas aussi facilement que certains articles le laissent entendre.

galaxy note 7

Pour l’heure, tout semble bien se passer pour Samsung. Son nouveau smartphone fait bonne presse, la demande est plus élevée que prévu et comme l’indiquait les Echos hier, Samsung a atteint sa plus haute valeur en bourse en dix mois.

Mais que serait un bon lancement de produit sans son petit scandale ? Si l’iPhone 6 Plus, à l’époque, avait eu droit au Bendgate, le Galaxy Note 7 fait actuellement l’objet d’un scandale concernant la résistance de son écran aux rayures.

Pour rappel, le Note 7 est le premier smartphone à être doté d’un écran Gorilla Glass 5. Développé par l’américain Corning, ce verre est supposé être plus résistant aux chutes que son prédécesseur Gorilla Glass 4, utilisé par la plupart des autres smartphones Android haut de gamme récents.

Résistant aux chutes mais facile à rayer ?

Cependant, en ce qui concerne les rayures, les internautes ont des doutes. Le 17 août, JerryRigEverything, une chaîne YouTube assez connue pour ses tests de durabilité pour les smartphones, a mis en avant que l’écran Gorilla Glass 5 du Galaxy Note 7 se rayerait facilement, au niveau 3 de l’échelle de Moth, alors que les smartphones avec écran Gorilla Glass 4 ne se rayent qu’aux niveaux 5 ou 6.

L’info s’est répandue assez rapidement. Et pour contrer celle-ci, le fabriquant du verre, Corning, est sorti de son silence. Deux responsables de l’entreprise ont évoqué la vidéo avec le site Android Authority et pour eux : « Le test qui a été mené dans la vidéo n’est pas un test industriel de bonne foi. Il utilise des pics de dureté de Moth, mais de manière incontrôlée ». Corning explique que ces verres ont une dureté de 5 à 6 et qu’il serait donc impossible de les rayer avec un pic de dureté 3.

Mais alors, d’où viennent ces rayures ? Corning n’a pas assisté aux testés réalisés dans la vidéo YouTube. Mais sa petite théorie est que les traces visibles dans la vidéo proviennent du pic. Donc, ce serait le verre qui a endommagé le pic et non l’inverse. Sinon, l’entreprise a aussi indiqué qu’en ce qui concerne les rayures, le Gorilla Glass 5 est au moins aussi résistant que le Gorilla Glass 4.

(Source)

Répondre

Lire les articles précédents :
test-semaine-sony-mdr-100abn
Le test de la semaine : Sony MDR-100ABN, un casque à réduction de bruit sans fil efficace

Cette semaine dans le test de la semaine nous nous intéressons au Sony MDR-100ABN, un casque nomade à réduction de...

Fermer