Cortex, un plâtre imprimé en 3D qui respire

Après le plâtre massif puis la version en plastique, plus légère, on pourrait voir apparaitre un nouveau type de plâtre imprimé en 3D.

Quand on se casse un bras, on doit porter un plâtre le temps que tout se remette en place, c’est un fait. Mais il faut l’avouer, porter un tel ‘équipement’ ne se révèle pas des plus pratiques et puis, à cause de la structure qui vous entoure le bras, impossible de vous gratter, ce qui est franchement désagréable. Jake Evill, un designer néo-zélandais, a donc eu l’idée d’un plâtre d’un type nouveau imprimé en 3D nommé Cortex.

Ce modèle serait aussi résistant et ‘fort’ qu’un modèle classique mais il serait plus léger et… plein de trous qui permettront à notre membre de respirer. « Après plusieurs siècles d’attelles et de plâtres encombrants qui ont été le fléau malodorant et dérangeant de millions d’enfants, adultes et personnes âgées à travers le monde, nous apportons notre soutien aux fractures au 21ème siècle ! » a déclaré J.Evill.

PlatreImprime3D Cortex, un plâtre imprimé en 3D qui respire

Pour concevoir ces plâtres du futur, le patient devra passer le membre en question aux rayons-X et au scan 3D. Ainsi ces équipements seraient personnalisés pour chaque patient et s’adapteraient selon la blessure et sa localisation. En revanche, pas sûr que le coût pour le patient soit plus avantageux que pour la pose d’un plâtre classique.

Le projet n’en est qu’à la phase de concept pour le moment mais s’il se révèle aussi efficace qu’il le prétend, la médecine l’adoptera sans doute. La discipline est plutôt ouverte à l’impression 3D et l’on entend de plus en plus parler de ces imprimantes dans l’application de soins (même pour les canards !). L’idée s’avère plutôt séduisante car ce plâtre permettrait de se doucher avec, évitant ainsi les odeurs désagréables, et bien évidemment de se gratter. Notons que Cortex, une fois retiré, est recyclable. Et puis, il faut l’avouer, le design est plutôt sympa avec ses tendances futuristes (Spider-Man ?). Dommage, vos amis ne pourront plus vous faire de jolis dessins sur le bras.

(source)

9 commentaires

  1. Ah oui formidable! Ce serait une belle révolution…Mais sera-t-il aussi efficace? J’ai un (petit) doute

  2. Merci pour cette information! Belle innovation en perspective ce plâtre! fini les gènes du plâtre classique! L’impression 3D est une révolution qui à de beaux jours devant elle!

  3. Toutes ces évolutions possibles avec l’imprimé en 3D sont fantastiques mais je me demande bien le prix que coûterait un tel objet et j’ai un doute quant au fait que n’importe qui puisse se payer ce genre de plâtre…

  4. Un IRM est déjà hors de prix. L’imagerie médicale est extrêmement chère.

    Un scan à Rayon X, on en a déjà pour une fracture. Un scan 3D, pas sûr que ça soit plus cher.

    L’imprimante 3D reste un coût, mais peut être amorti à l’usage.

    En tout cas, j’espère que ça sera adopté! Le plâtre ou la résine, c’est franchement pas le top. (Et puis si c’est fait en « tout automatique » numériquement, on risque moins d’avoir un plâtre raté qui gène pendant 2 mois. J’ai déjà donné.)

  5. Purée ils auraient pas pu inventer ça plus tôt je vas devoir passer encore trois semaines avec mon bras jusqu’au coude dans le plâtre ..! Lol en tous les cas c’est formidable !

  6. Pour information, cette idée existe déja depuis 1 an 1/2… Ce n’est donc pas une innovation!
    Le projet a été présenté par deux étudiantes françaises, et se nomme Aceso.

Lire les articles précédents :
Apple, un nouveau centre de données alimenté par le soleil

Apple prévoit d'ouvrir un centre de données dans le Nevada. Celui-ci sera intégralement alimenté par une centrale solaire photovoltaïque que...

Fermer