CÎté sciences : un physicien fait sa demande en mariage sous forme de papier scientifique

Science et romance ne sont pas connues pour aller de pair, et pourtant ! Une demande en mariage sous la forme d’un article scientifique ça en jette.

C’est beau la science, alors quand un physicien dĂ©cide qu’il est temps de passer Ă  l’Ă©tape « pour la vie » avec sa petite amie elle aussi physicienne, quoi de mieux qu’une bonne publication scientifique pour dĂ©clarer sa flamme Ă©ternelle ? Voila donc un petit article lĂ©ger sur cette news que j’ai trouvĂ© marrante.

C’est via Reddit que l’histoire s’est propagĂ©e sur le net. L’idĂ©e est plutĂŽt drĂŽle, notre RomĂ©o part du principe que leur relation est depuis le dĂ©but une Ă©tude scientifique mĂȘlant joyeusement physique des particules et « Interactions rĂ©guliĂšres hebdomadaires du systĂšme multicorps » (oui ça veut dire sexe, enfin je crois).

Je ne vais pas vous traduire l’intĂ©gralitĂ© du papier, que vous pouvez trouver juste en bas de l’article, mais en voici les temps forts. L’Ă©tude se propose donc d’Ă©tudier les interactions dans le temps de deux « corps » (au sens physique du terme). Tout commence par la rencontre :

L’Ă©tude a commencĂ© le 23 mars 2005, Ă  un BBQ de la SciSoc quand le sujet est apparu spontanĂ©ment vĂȘtu d’un manteau rouge […]. Cette rencontre aurait pu ĂȘtre brĂšve comme tant d’autres si un haut niveau de compatibilitĂ© couplĂ© Ă  une haute frĂ©quence d’interactions due Ă  des emplois du temps similaires n’avaient rĂ©sulté dans un phĂ©nomĂšne de rĂ©sonance, et Ă  terme dans un Ă©tat de liaison faible aboutissant le 23 mai 2005.

AprĂšs cette phase d’interaction initiale, vient le « coeur » de l’Ă©tude de l’interaction des deux corps dans diffĂ©rents environnements, chronologiquement :

  • En collocation : « dans le cadre d’un Ă©tat multi-corps avec entre 3 et 5 corps additionnels ».
  • A distance : « La dĂ©pendance spatiale des rĂ©sultats a Ă©tĂ© testĂ©e au travers de deux sĂ©parations Ă  longue distance »
  • EmmĂ©nagement ensemble : « Isoler les deux corps d’Ă©tude dans une nouvelle localisation Ă  long terme, tout en continuant les tests »

AprĂšs un graphique dĂ©crivant briĂšvement les rĂ©sultats de l’Ă©tude liant les variable « bonheur » et « temps » (image du haut) :

Les projections pour le modĂšle futur de bonheur peuvent ĂȘtre considĂ©rĂ©es avec confiance comme croissantes. Ces rĂ©sultats en tĂȘte, l’auteur proposes Ă  Christie la continuation indĂ©finie de l’Ă©tude.

VoilĂ , heureusement que c’est mignon parce que comme le rĂ©sume bien un Redditeur :

Bien qu’innovant et émotionnellement plaisant, le papier soumis est totalement dĂ©nuĂ© de source et se borne Ă  une description trop succincte de la mĂ©thodologie de l’Ă©tude. En tant que tel, je ne peux en bonne conscience donner un avis favorable Ă  sa publication

Faut pas rigoler avec les scientifiques 🙂

[source]


9 commentaires

  1. J’aimerai pas ĂȘtre Ă  la place de la femme du physicien, il est vrai qu’un repas au chandelles se finissant par un « Veux-tu m’Ă©pouser ? » vaut 1000 fois mieux qu’un graphique ! A moins d’ĂȘtre un couple passionnĂ© de maths… Du moment qu’ils sont heureux !

  2. hĂ©hĂ©hĂ© et oui on est comme ça, nous les scientifiques, ils nous fait autre chose que le romantisme de base ennuyeux ! Puis dĂšs que ça touche la science sous une forme ou une autre, on est conquis(e)s 🙂

  3. J’espĂšre qu’il en restera lĂ  pour les Ă©tudes scientifiques, parce que si il fait un papier Ă  chaque fois qu’il veut demander quelque chose Ă  sa femme, ça va vite la lasser 😀

  4. Eh bien voilĂ  une news trĂšs positive. L’homme ne se borne pas Ă  chercher Ă  faire des profits Ă  la bourse uniquement via quelques tweets bien placĂ©s (cf une news rĂ©cente) mais il sait aussi faire preuve d’originalitĂ© pour sĂ©duire se belle…
    Mais au fait… n’est-ce pas lĂ  finalement une seule et mĂȘme idĂ©e… Etre et agir diffĂ©remment, inventer de nouvelles mĂ©thodes pour voler la bourse ou sa dulcinĂ©e…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
marissa-mayer
Le message de Marissa Mayer : ce ne sont plus des vacances de travailler chez Yahoo!

Yahoo Ă©tait doucement en train de mourir lorsque Marissa Mayer s'est vu offrir le poste de CEO. Elle a depuis...

Fermer