Danone s’appuie sur le social game pour renforcer la confiance de ses clients et de ses futurs collaborateurs

La semaine dernière le géant de l’agroalimentaire Danone lançait son premier social game « Trust ». Fruit de plus de deux ans de réflexions et d’un an d’expérimentation, ce dispositif pédagogique a pour ambition de développer une relation de confiance entre Danone, ses clients, mais aussi ses futurs collaborateurs. Cette notion de confiance, centrale dans

La semaine dernière le géant de l’agroalimentaire Danone lançait son premier social game « Trust ». Fruit de plus de deux ans de réflexions et d’un an d’expérimentation, ce dispositif pédagogique a pour ambition de développer une relation de confiance entre Danone, ses clients, mais aussi ses futurs collaborateurs.

Cette notion de confiance, centrale dans le discours de sa directrice de la communication interne, Christine Gas, a été retranscrite en anglais pour baptiser l’opération. Trust et sa raisonnante parfaite est effectivement un nom qui correspond à l’ensemble des dix-huit pays ayant participé au développement du jeu, où les langues sont divers et variées.

L’ESPRIT COMMUNAUTAIRE AU CŒUR DU DISPOSITIF

Présent depuis 2003 dans le milieu du « business game », Danone n’est donc pas parti vers l’inconnu, même si sa première expérience était plus traditionnelle. Le groupe français s’est aperçu au fil du temps que l’intérêt pour son jeu de base s’érodait et que de nouveaux leviers nés entre-temps, à l’image de Facebook, devaient absolument être investis. Soucieuse de reprendre l’avance qu’elle avait prise à l’époque, l’équipe de Danone en est donc arrivée à créer son premier social game pour s’adapter aux façons de communiquer des jeunes d’aujourd’hui.

Visuel UNE Trust Danone sappuie sur le social game pour renforcer la confiance de ses clients et de ses futurs collaborateurs

Cette intégration d’une couche sociale permet à la marque de surfer sur la puissance du réseau Facebook et de ses millions de « joueurs occasionnels » adeptes de Farmvilles et des Sims Social. Le contact avec l’humain étant la principale attente de Danone, ce nouveau modèle de jeu vidéo qui attache moins d’importance à l’expérience ludique qu’aux joueurs, permettra de faciliter les interactions sociales. L’idée étant de créer une récurrence de jeu, une habitude, pour tisser un lien fort entre les joueurs mais aussi avec Danone.

Pour cela, les règles sont simples et consistent à prendre la tête d’une des divisions du groupe et de remplir les 133 missions proposées. Il vous sera demandé de développer votre activité dans la région de votre choix, puis en progressant dans le jeu, vous serez en mesure de développer votre entreprise dans deux autres pays. De cette façon, vous pourrez passer simultanément d’une carte à l’autre pour générer de la croissance. L’accès à ces nouveaux territoires étant lié à votre performance, il vous faudra donc maintenir un bon équilibre entre la croissance de votre activité et votre impact sur l’environnement. Au cours de vos missions, vous rencontrerez de nombreux personnages. Chacun jouera un rôle clé dans le succès de votre entreprise. De plus, vous devrez faire appel à un large éventail de compétences, nécessaires pour accomplir votre tâche. Enfin, alors que vous progresserez dans le jeu, vous serez en mesure de répartir votre entreprise dans les principaux secteurs d’activité de l’activité de Danone: les produits laitiers frais, les eaux et la nutrition infantile.

La combinaison de votre capacité à produire et à vendre vos produits ainsi que vos compétences managériales sont l’ensemble des facteurs qui vous permettront d’obtenir des récompenses et de grimper dans le classement des meilleurs joueurs.

Ainsi, en participant à cette aventure, vous découvrirez le « double projet économique et social » de Danone, qui concilie performances économiques et enjeux sociaux / environnementaux.

LES MICRUB, AU COEUR DE LA STRATÉGIE DE DANONE

A l’inverse de «Défi Ingénieurs» de SNCF, «Reveal» de l’Oréal, et «Ace Manager» de la BNP Paribas, cas d’école du Serious Gaming, Trust vise avant tout le grand public, auprès duquel elle souhaite faire connaitre ses marques et le quotidien de ses collaborateurs. Les pays émergents où il y a de très fort taux de croissance, figurent naturellement comme la cible à atteindre.

 Danone sappuie sur le social game pour renforcer la confiance de ses clients et de ses futurs collaborateurs

En outre, les besoins de recrutements sont énormes dans les pays émergents. Du coup, il semblait essentiel de faire preuve d’innovation pour aller dénicher de jeunes talents. A titre d’exemple, Danone recrute chaque année plus de 100 diplômés aux Etats-Unis mais surtout 200 jeunes en fin d’études sur le territoire Chinois. Pour Christine Gas, « en expliquant de manière ludique à un maximum de personnes le quotidien de Danone, nous maximisons nos chances d’atteindre des jeunes talents ». Cet argument est d’autant plus vrai que dans ces pays tout le monde s’arrache les mêmes personnes.

En plus des six pays déjà accessibles dans Trust, Christine Gas nous confiait que « très bientôt les joueurs pourront également investir le continent Américain, l’Afrique et le Moyen-Orient » Un clin d’oeil à ces pays sur lesquels le groupe compte, pour développer ses activités.

UNE MÉCANIQUE BIEN HUILÉE POUR DÉNICHER DES TALENTS

Les joueurs qui le souhaitent peuvent donner accès à leurs données personnelles et celles-ci combinées à leurs fréquences de jeu, aux badges gagnés permettra ensuite aux recruteurs de repérer quelques profils particulièrement intéressants. Jusqu’ici aucun processus de recrutement, il sera juste proposé aux joueurs intéressés par la société, de remplir un questionnaire (pays, université, etc.) qui fera office de base de donnée accessible aux recruteurs du monde entier.

En ayant en possession le CV et les critères de performances du joueur (mesurer l’engagement, connaitre son niveau) le recruteur disposera donc déjà d’une impression complète sur le candidat avant éventuellement d’organiser une rencontre IRL. Danone a d’ailleurs l’habitude de créer en interne des évènements de proximité pour challenger et permettre aux recrues potentielles de rencontrer ses équipes.

Le plus difficile sera maintenant d’attirer un maximum d’internautes à tester Trust. Compte tenu de l’offre de social game existante, Danone souhaite utiliser la visibilité de ses différentes pages sur Facebook et sûr d’autres réseaux professionnels comme Linkedin, pour attirer l’attention. Le groupe compte également sur son partenariat avec diverses universités et écoles, pour viraliser le projet et fédérer une communauté importante de joueurs. Au-delà de la communication, le groupe français n’a pas hésité à solliciter de nombreux prestataires spécialisés sur la thématique. Les trois agences consultées ne sont autres que TMP pour la gestion du projet, Studio 1D pour le design et Playsoft pour le développement du jeu.

Il ne reste plus qu’à attendre et espérer pour Danone que son objectif soit atteint, c’est-à-dire attirer 60 000 joueurs réguliers, d’ici décembre 2013. Au vu de notre engouement pour ce type de jeux, il y a fort à parier qu’atteindre cet objectif sera une formalité.

4 commentaires

  1. Une initiative originale qui a l’air efficace ! J’aime bien le ptit coté Sim City, vraiment réussi.

  2. 60 000 joueurs ce sera une formalité avec un modeste budget communication. Par contre pour les conserver… Ce jeu n’est pas sans rappeler Company (jeu facebook)

Lire les articles précédents :
Wizz Me remporte le dernier BeMyApp spécial Dailymotion

Après un weekend intense et éprouvant pour beaucoup d'entre eux, le jury du week-end BeMyApp spécial Dailymotion, qui se déroulait...

Fermer