Dans les coulisses de Call of Duty Black Ops III

Rencontre avec Dominique Drozdz, responsable de l’animation chez Treyarch pour Call of Duty Black Ops III.

black ops III

Dominique Drozdz a passé près de deux décennies chez Activision. Et une moitié de cette carrière a été dédiée à Call of Duty ! Est-ce que c’est de la lassitude que l’on peut lire sur son visage ? Un envie de changement ? Pas du tout ! Mais alors, qu’est-ce qui motive encore Dominique à travailler sur un jeu comme Black Ops III ?

“Il y a tant de choses qui restent à faire, me lance-t-il avec une lueur passionnée dans les yeux. Treyarch est un studio qui laisse vraiment la créativité s’exprimer”.

Pour lui, Treyarch a atteint un niveau de maturité. Arrivé à 250 employés, le studio devrait se stabiliser à cette taille où ils sont arrivés à une belle cohésion dans l’équipe. Evidemment, comme pour toutes boîtes, des personnes partent… mais le recrutement n’est absolument pas une problématique lorsque vous avez un jeu aussi célèbre dans votre portfolio (Call of Duty Black Ops II avait été l’œuvre de divertissement le plus rentable de tous les temps jusqu’à la sortie de Grand Theft Auto V).

L’ingrédient secret de Treyarch ? Aussi attendu que cela puisse être, cela semble être un élément majeur de la réussite : ils créent les jeux auxquels ils ont envie de jouer.

call of duty black ops 3

Travailler sur une franchise aussi reconnue attire donc les nouveaux talents, et notamment dernièrement ceux de l’univers du cinéma. Cela se sent notamment dans l’histoire de ce Black Ops III qui s’annonce beaucoup plus complexe que les précédents. A la manière d’un film, les joueurs pourront se faire leur propre interprétation puisqu’il y a plusieurs niveaux de compréhension dans l’intrigue.

L’ensemble des équipes de Treyarch travaillent sur ce Call of Duty Black Ops III depuis plus de 3 ans. Un temps qui leur a permis de renouveler entièrement l’intelligence artificielle (IA) en repartant de zéro. Il existe ainsi 20 types d’IA pour éviter que les réactions des ennemis deviennent prévisibles.

Pour Dominique Drozdz, sa mission majeure était de garantir la qualité des animations. Il dirigeait ainsi une équipe de 30 animateurs qui se sont partagés en plusieurs équipes (une pour les cinématiques, une pour l’IA, etc.)

Dominique a d’ailleurs eu la chance d’avoir un accès quasi-illimité à la motion capture pour perfectionner le rendu de l’animation. Ils ont ainsi pu prendre le temps d’expérimenter et d’améliorer l’expérience.

Mais évidemment, le temps les rattrapa pour converger vers cette date du 6 Novembre de sortie du jeu.

Et à la fin d’une aventure comme la création de ce Black Ops III, l’une des premières phrases de Dominique Drozdz me revient en tête :

“Il y a tant de choses qui restent à faire”.

  • On a testé le road trip en camping-car avec Yescapa !

    Vous rêvez de prendre la route des vacances à bord d’un van ou d’un camping-car ? La start-up Bordelaise Yescapa nous a proposé de vivre une expérience inédite sur les routes du Médoc Atlantique. Réservation, assurance, prise en main du […]


Nos dernières vidéos

  • jean-sceptique

    on vous a payé pour ça ?

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Miitomo : le premier jeu mobile de Nintendo sera un free-to-play

Miimoto, le premier jeu mobile de Nintendo vous rappellera peut-être Tomodachi Life.

Fermer