D’aprĂšs cette Ă©tude, les femmes codent mieux que les hommes

Si vous ĂȘtes une dĂ©veloppeuse, vous serez certainement trĂšs fiĂšre de partager cet article.

Femme code binaire numérique

D’aprĂšs une Ă©tude rĂ©alisĂ©e aux Etats-Unis par Caly Poly, les femmes Ă©criraient du meilleur code par rapport aux hommes. Cette Ă©tude a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e grĂące Ă  des donnĂ©es provenant de millions d’utilisateurs du logiciel Github.

Encore en cours de rĂ©vision, l’étude a montrĂ© que les « pull request », des suggestions de modifications sur le code d’un logiciel (souvent open source), sont plus susceptibles d’ĂȘtre acceptĂ©s lorsqu’ils proviennent de femmes.

78,6 % des « pull request » effectuĂ©s par des femmes ont Ă©tĂ© acceptĂ©s, tandis que chez les codeurs, ce taux d’acceptation a Ă©tĂ© de 74,6 %.

De plus 25 % des femmes auraient un taux de 100 % (toutes leurs suggestions sont acceptées) tandis que chez les hommes, seulement 13,5 % peuvent revendiquer un tel score.

Sexisme ?

Cependant, il est Ă©galement suggĂ©rĂ© que les modifications effectuĂ©es par les femmes sont plus susceptibles d’ĂȘtre acceptĂ©es si elles utilisent des profils sur lesquels le genre est cachĂ©.

Lorsque les codeuses proposent une modification en tant « qu’outsider » sur un projet, donc lorsque les responsables du projet ne les connaissent pas, et qu’elles utilisent des profils sur lesquels le genre n’est pas indiquĂ©, le taux d’acceptation est de 71,8 %.

Mais lorsqu’il s’agit d’une outsider dont le genre est clairement identifiable, ce taux est de seulement 62,5 %.

Les chercheurs Ă©voquent un « sexisme apparent » et expliquent que bien qu’une diffĂ©rence est Ă©galement constatĂ©e chez les hommes, elle est de moindre importance.

Afin d’identifier les genre des utilisateurs qui ont choisi de ne pas l’indiquer sur leurs profils, les chercheurs ont dĂ» analyser ceux-ci pour savoir s’il s’agit d’un homme ou d’une femme, par exemple en recherchant un profil liĂ© Ă  l’adresse e-mail sur les rĂ©seaux sociaux.

(Source)

6 commentaires

  1. Pingback: D’aprĂšs cette Ă©tude, les femmes codent mieux que les hommes | Une femme des droits

  2. Je suis pas trÚs fan de ces articles girlpower ou manpower, cela crée un certain malaise je trouve.
    Ce que l’on peut dĂ©duire de l’article et des rĂ©sultats ce n’est pas que les femmes codent mieux.

    Ces rĂ©sultats nous indiquent que le groupe « codeuse » est en moyenne plus performente que le groupe « codeur ».

  3. Pingback: Bing Veut Devenir Le Moteur De Recherche Préféré Des Codeurs | Presse-Citron

  4. Pingback: Veille du 19 Avril 2016 – 10mentionBlog 2016

Lire les articles précédents :
Musique femme Ă©couteur pixabay
Apple Music passe Ă  11 millions d’abonnĂ©s payants

Apple Music continue de gagner du terrain.

Fermer