Clément, co-fondateur du site, m’informe du lancement de la plate-forme E-likko, service web destiné à la mise en relation entre des projets de refonte de sites web et des graphistes/designers bénévoles. L’originalité de la démarche est fondée sur sa proactivité : en gros, E-likko cible des sites non-professionnels et sans but lucratif (gros sites amateurs,

Clément, co-fondateur du site, m’informe du lancement de la plate-forme E-likko, service web destiné à la mise en relation entre des projets de refonte de sites web et des graphistes/designers bénévoles.
L’originalité de la démarche est fondée sur sa proactivité : en gros, E-likko cible des sites non-professionnels et sans but lucratif (gros sites amateurs, sites du web libre, sites d’aide à la recherche de personnes disparues ou tout autre projet ayant un réel impact sur la société), n’ayant pas de gros moyens (voire pas de moyens du tout), et propose à leurs éditeurs une refonte gratuite réalisée par les designers – les réservistes dans la terminologie E-likko – de la communauté E-likko.
Question quand même : même si j’imagine que c’est une bonne occasion pour un débutant de se faire rapidement un bon portfolio de réalisations, et donc un nom, y a-t-il sur le marché tant de graphistes désoeuvrés, qui puissent accepter de travailler comme ça bénévolement ?