Décollage pour E-likko

Clément, co-fondateur du site, m’informe du lancement de la plate-forme E-likko, service web destiné à la mise en relation entre des projets de refonte de sites web et des graphistes/designers bénévoles. L’originalité de la démarche est fondée sur sa proactivité : en gros, E-likko cible des sites non-professionnels et sans but lucratif (gros sites amateurs,

Clément, co-fondateur du site, m’informe du lancement de la plate-forme E-likko, service web destiné à la mise en relation entre des projets de refonte de sites web et des graphistes/designers bénévoles.
L’originalité de la démarche est fondée sur sa proactivité : en gros, E-likko cible des sites non-professionnels et sans but lucratif (gros sites amateurs, sites du web libre, sites d’aide à la recherche de personnes disparues ou tout autre projet ayant un réel impact sur la société), n’ayant pas de gros moyens (voire pas de moyens du tout), et propose à leurs éditeurs une refonte gratuite réalisée par les designers – les réservistes dans la terminologie E-likko – de la communauté E-likko.
Question quand même : même si j’imagine que c’est une bonne occasion pour un débutant de se faire rapidement un bon portfolio de réalisations, et donc un nom, y a-t-il sur le marché tant de graphistes désoeuvrés, qui puissent accepter de travailler comme ça bénévolement ?

Invité
16 mai 2006

Le graphiste n’est qu’un des éléments de la création web, il n’a pas toutes les compétences nécessaires (loin de là).

Invité
16 mai 2006

(Jérémie ci-dessus, désolé d’avoir le même pseudo que toi :)

Alors tout d’abord je pense que sur des petits projets un graphiste peut tout à fait assurer l’ensemble de la création web. Le fait est qu’aujourd’hui beaucoup de gens sont passionnés et polyvalent (je suis par exemple graphiste mais aussi développeur, avec un niveau avancé dans les deux activités).

On peut alors s’aventurer sur l’ensemble de la création d’un site, puisque les étapes restes simples (arborescence, ergonomie, developpement, contenu, maquette …), et donc gérables par une personne.

Ensuite concernant E-likko, il y a quelque chose que je voudrais signaler. N’importe quel métier mérite salaire, le graphiste ne doit pas échapper à la règle. Imaginez vous un restaurateur travailler gratuitement, voire même un policier ou un chauffeur de bus ?

Ce que je veux dire par la, c’est que (étant moi même graphiste), nous sommes un des seuls métiers où les gens croient qu’on peut bosser gratuitement (le fameux "jviens de la part de machin qui m’a dit que tu pourrais me faire un site web"), et franchement je ne trouves pas ça normal.

Cela dit le bénévolat est un choix, mais il y a plein d’autres façons de de se constituer un book, et chacun est libre de faire ce qu’il veut.

Invité
16 mai 2006

Qu’ils commencent déjà par revoir la com’ de leur site !

Invité
16 mai 2006

Juste pour info, il existe déjà un site qui propose ce genre de communauté bénévole: http://www.4claverie.com/

Invité
16 mai 2006

Je m’étonne qu’un blog comme celui-ci (et tenu par un gars du métier en plus) fasse la pub pour un tel projet!

Je rejoins jeremie, tout travail mérite salaire.
Ce n’est pas parce que une association est sans but lucratif, qu’elle aura un batiment gratuit, ou le resto offert partout dans la ville. Pourquoi le web serait t’il différent?

Invité
16 mai 2006

Plop,

je vais me faire l’avocat du diable à la vue des remarques dont certaines me laissent un sourire : )

@Jeremie (1er): le but de e-likko n’est pas de faire de l’assistanat et donc proposer une aide démesurée à des projets loufoques mais bien d’aider d’abord d’un point de vue communication visuelle de prime abord (voir plus si affinité). Le webmaster reste seul maître et personne ne le remplacera ^^

@Jeremie (2e):Il faut quand même préciser que le fait d’être rémunéré impose des contraintes dont certains ne veulent pas pour exercer simplement une passion. Si en plus de faire qqch qui leur plait, ils peuvent rendrent service à des personnes ayant besoin, pourquoi pas?

@Anthony: ca c’est interessant comme message, tu remet ça quand tu veux : >

@Melancolik: Les communautés comme 4claverie sont foules sur le web tu sais et e-likko s’en distinguent sur le principe de fonctionnement, reste à voir comment la mayonnaise va prendre.

Voilà voilà, même si je ne suis pas blanc dans ce projet je tiens à préciser que j’ai aucune action chez eux, mais quand on voit le travail déployé et la motivation dont font preuves certains, ça mérite au moins le respect : )

Invité
16 mai 2006

pendant que j’y suis ^^

@ologram: je ne sais pas ce que tu connais de la vie associative mais je te rassure toutes n’ont pas les moyens de s’offrir un local à temps complet et les subventions des mairies et autres leurs permettent souvent de garder la tête hors de l’eau.

Ton exemple est donc tout a fait vrai mais dans l’optique d’une association déclarée et importante.

Et de toute façon e-likko ne se cantonne pas aux associations : )

Invité
16 mai 2006

Je partage l’avis de tyx; le bénévolat est un choix personnel et cela représente une réelle alternative forcement interessante sur tout point de vue.

@ologram: bien entendu tout travail mérite salaire, mais la reconnaissance, la preuve d’un travail abouti et sérieux en font aussi parti. Ne réagis tu pas ainsi seulement parce que tu as peur de voir tes commandes baissé? -_-

Je trouve ce raisonnement un peu dommage, car si tu te demmarques dans ton boulot tu auras toujours de la clientéle.

Ce débat, rejoins un peu celui des solutions libres/payantes. Qui aujourd’hui se plaint d’avoir l’alternative (entre autre) Gimp face à Photoshop? Mise à part peut être adobe ^^

Invité
16 mai 2006

tyx> si ils veulent s’exercer,ils peuvent refaire 20x leur site perso non?
Une étudiante en pédicure, peut refaire les ongles de son entourages, elle demandera un petit quelque chose? non?
Pourquoi est ce que, par le simple fait que çà ne leur coute rien en matière première ( toshop cracké couplé a un bon notepad++), viennent t’il offrir un service que d’autres facturent pour gagner leur vie?

Entendre quelqu’un du métier comme toi qui encourage de telles pratiques… m’enfin le métier est déjà assez mal vu comme çà…
Avec ce genre de méthodes, et comme la dit jérémie(2), de plus en plus de gens viendront " et parait que ça coute rien de faire un site et que tu t’y connais? tu sais vite m’en faire un? "

aléé sérieusement…

Invité
16 mai 2006

Melancolik> pas du tout, je n’aurai certainement jamais la même clientèle qu’eux. C’est bien pour l’image du métier que je m’inquiète..

 
Lire les articles précédents :
Paris Web 2006 : une conférence accessible

Accessibilité, qualité et design : comment concilier ces trois approches dans une optique de production de sites web, avec les...

Fermer