Découverte de LiNK : un outil unique conçu pour gérer les membres d’un espace de coworking

Bureaux à Partager présente LiNK, entre le logiciel de gestion et un véritable réseau social pensé pour le coworking. Entretien avec Marie Piquemil, chef du projet.

LiNK

Comment est venue l’idée de LiNK ?

« Quand Clément Alteresco, fondateur de bureauxapartager.com (BAP), a monté un espace de coworking à San Francisco en 2008, il utilisait un outil de gestion US qui ne le satisfaisait pas du tout ! A son retour en France en 2012, quand il a pris BAP en main, il a commencé par se concentrer sur l’activité du site, mais a toujours gardé en tête de développer un outil de gestion pour les espaces de coworking.
Cela va faire bientôt 3 ans que nous sommes quotidiennement en contact avec des espaces de bureaux partagés. Nous suivons leur expansion et leur manière de fonctionner en matière de gestion administrative et communautaire. Concernant l’administratif, les coworking commencent par gérer contrats, factures, entrées et sorties des coworkers à la main via des excels ou des google documents.
De 1 à 5 contrats c’est gérable mais cela peut devenir très vite chronophage et les espaces se retrouvent à passer plus de temps à établir des factures qu’à vraiment développer leur propre communauté.
De plus le paiement des prestations est souvent un sujet épineux dans le sens où une relation de coworking peut se détériorer à cause d’une simple question de retard de paiement.
Des outils américains existent déjà sur le marché, tels que Cobot ou Nexudus mais ils ne prennent pas du tout en compte les frictions administratives et la gestion communautaire demande souvent d’avoir un logiciel annexe dédié.

C’est donc du simple constat qu’il manquait un outil efficace tant sur le coté administratif que communautaire que nous avons décidé de développer LiNK.
LiNK aide à la rédaction des contrats des coworkers et à la facturation en automatisant autant que possible. Même les paiements peuvent être automatisés afin d’éliminer complètement les frictions de paiement et de réduire le recouvrement.
Pour le versant communautaire, nous sommes tout simplement à l’écoute de nos clients qui nous font remonter leurs besoins. Nous sommes également créatifs dans nos propositions car nous travaillons aussi dans des espaces partagés et nous voyons de quels outils les coworkers ont besoin lors de leurs arrivées dans un espace. »

LiNK BAP

Depuis combien de temps la solution est-elle en développement ?

« Le logiciel est en développement depuis 1 an. Comme tout produit BAP, LiNK est développé en interne. Nous avons bien sûr pris plus de développeurs mais ça reste une l’équipe moyenne où le développement et la commercialisation travaillent ensemble afin d’être au plus proche des besoins clients. »

Quelle est l’ambition de BAP avec ce lancement ?

« Le but de BAP est de proposer toujours plus d’outils aux espaces qui font des bureaux partagés.
Si on prend le contrat entre un espace de coworking et le coworker comme cible, le site Bap.fr agit en amont et permet aux espaces d’avoir un canal de diffusion pour leurs annonces. L’outil LiNK, lui, permet de prendre en charge toute la vie du contrat, de son envoi, à la facturation, au paiement et à l’interaction entre l’espace et le coworker.
C’est dans cette optique là, qu’à la rentrée, l’accès à l’outil sera gratuit pour les espaces qui ont une annonce active sur bureauxapartager.com. »

Déjà des clients sur LiNK ?

« Au niveau institutionnel nous avons déjà BPI France qui utilise le logiciel pour son espace HUB ainsi que la banque BNP Paribas pour ses deux espaces de coworking / incubateur Wai de Paris et de Massy.
Nous avons plusieurs coworking à Paris (Kwerk Coworking, le Hub 39, W Garden, etc ..) et d’autres en ouverture en Province et Dom/Tom. »

> LiNK


2 commentaires

  1. Coworking Expert on

    Le coworking progresse depuis 10 ans un peu partout, il est rassurant de voir que les éditeurs de solutions online suivent le mouvement.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Facebook 360
Comme YouTube, Facebook supporte maintenant les vidéos à 360°

Facebook continue à booster la plateforme vidéo de son réseau social.

Fermer