Découverte et prise en main du Lumix GH5 de Panasonic

Après trois années de R&D au Japon, Panasonic revient en force avec le GH5 et confirme son avance technologique en matière de qualité d’image. Découverte et prise en main (enneigée) d’un appareil photo hybride conçu pour séduire les photographes et vidéastes professionnels.

Ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion de tester la résistance d’un appareil dans des conditions extrêmes. Ce fut le cas pour cette première prise en main dans la jolie station de Châtel où le vent, la pluie, le froid, la neige et l’humidité (rien que ça) étaient au rendez-vous. Commençons donc par répondre à une question importante. Oui, le GH5 est tropicalisé et résiste à tout. Le système de joints d’étanchéité du boitier est performant et  le châssis en alliage de magnésium rend le boitier robuste et résistant.

Quoi de neuf par rapport au GH4 ?

Beaucoup de choses à vrai dire. On commence par un nouveau capteur 4/3 Live MOS deux fois plus rapide que son petit frère, dépourvu de filtre passe-bas et qui offre 25% de pixels en plus par rapport au GH4, passant de 16.05 à 20.3 mégapixels. Il est associé à un nouveau processeur Venus Engine, qui apporte une réelle amélioration pour délivrer des images au plus proche de la réalité.

Un système de stabilisation redoutable pour les photographes et vidéastes

Grosse évolution par rapport au GH4, le LUMIX GH5 contient un système de double stabilisation qui permet de supprimer efficacement tout flou de bougé, que ce soit en photo, en vidéo et même en 4K. A moins d’avoir la tremblote, vous pourrez shooter à main levée sans problème grâce à une technologie qui fait fonctionner en simultané la stabilisation capteur sur 5 axes et la stabilisation optique sur 2 axes, compensant ainsi des mouvements plus amples qui sont d’ordinaire difficile à contrôler. L’intégration d’un capteur gyroscopique ultra précis sur le Lumix GH5 contrôle la compensation des mouvements en analysant la distance focale et les conditions de prise de vue, permettant un gain de 5-IL pour photographier et filmer à main levée même en basse lumière.

Un nouvel autofocus ultra performant conçu pour les pros

Le GH5 embarque un nouvel autofocus avec technologie DFD (Depth From Defocus) de nouvelle génération qui calcule non seulement la distance avec le sujet en évaluant 2 images avec des niveaux de netteté différents mais analyse aussi la forme, la taille et le mouvement du sujet. L’autofocus en 0,05 sec fait de lui le boitier le plus rapide du marché en terme de mise au point.

6K Photo 30i/s et la 4K Photo 60i/s

Il y a 2 ans, Panasonic lançait la fonction 4K avec son appareil G7 qui rafalait à 30 images/sec et offrait la garantie aux photographes amateurs de réussir à capter le moment parfait (ce dernier n’avait plus qu’à extraire la photo haute qualité de son choix). La fonction Photo 4K a été améliorée et propose dorénavant une rafale ultra rapide de 60 images par seconde avec une résolution de 8 mégapixels pour chaque image.
Mais là ou le GH5 frappe fort, c’est grâce à son mode 6K qui permet désormais de rafaler à 30 images/sec à 18 mégapixels. Plutôt fort quand on sait que le GH4 sortaits des images à 16 mégapixels en natif. Mais ce n’est pas tout, et là c’est du jamais vu,  il n’y a pas de limite de temps de la rafale !

Test 6K au Snowpark de Châtel

Test 6K au Snowpark de Châtel

Le GH5 fait de l’œil aux professionnels de la vidéo

A l’instar de caméras professionnelles hors de prix, le GH5 a la capacité de filmer en en 4K 50p/60p sans cropping pour un rendu ultra fluide et sans limites de temps d’enregistrement. Le tout associé à un enregistrement interne en 4:2:2 10 bits qui correspond aux standards de sous échantillonnage de la chrominance habituellement utilisés dans le cinéma pour une reproduction des couleurs au plus proche de la réalité. Une bonne nouvelle pour les professionnels qui vont pouvoir faire des économies  car il n’existe sur le marché aucun boitier à moins de 10 000 € capables de faire ça.

Une autonomie largement améliorée

Vous  l’avez peut-être déjà vu sur le G80, un mode éco avait été installé. Partant du constat que les boitiers étaient devenus gourmands en batterie, les ingénieurs LUMIX ont développé le mode ECO 3squi met en sommeil profond le GH5 après 3 secondes d’inactivité et s’active instantanément à l’approche de l’œil sur le viseur. Résultat : une autonomie record de 1000 images sur une seule batterie lorsque le viseur est réglé sur ce mode.

Avec le GH5, Panasonic présente son produit le produit le plus abouti. L’accomplissement d’une révolution au niveau de l’ingénierie. Le boitier est évolutif et fera l’objet d’une série de mise à jour firmware gratuites pour booster les capacités vidéo. De quoi voir à long terme si l’on investit dans ce bijou.

GH5 Boitier nu : 1999€
GH5 + Optique LEICA 12-60mm F2.8-4.0 : 2599€
Module XLR : 399€
Grip additionnel : 349€
Disponibilité : Fin Mars 2017

On se quitte avec un test vidéo slow motion. Le GH4 faisait déjà du slowmotion à 96 images/sec en full HD, on vient de monter à 180 images/sec en full HD et 60 images/sec en 4K. Époustouflant.


Nos dernières vidéos

Un commentaire

  1. Voila enfin de la vraie 4K 60fps sur le Panasonic (180fps en full HD !!!) , j’ai hâte de l’avoir en main pour tester ça !
    Et si en plus le mode photo corrige les petites maladresses de son prédécesseur, on approche le sans faute!

Répondre

Envoyer à un ami

Lire les articles précédents :
Voici à quoi ressemblera le futur QG de Google

Google vient d’obtenir le feu vert de Mountain View pour la construction du “Charleston East”, son futur quartier général.

Fermer