A Cuba, les nouveaux cybercafés de l’Etat font payer 70 centimes par heure pour se connecter à l’intranet national et voir des sites Cuba-friendly. Pour accéder au véritable internet, il faut payer $5 et se munir d’une carte d’identité.

Si on vous demande de citer des où pays les taux de pénétration de l’internet sont parmi les moins élevés, Cuba vous vient-il à l’esprit ? Là-bas, la majorité de la population « connectée » n’a droit qu’au service de courrier électronique de l’Etat et à un réseau intranet où il n’est possible que de voir des sites sous le domaine .cu préalablement passés en revue par un comité spécial.

cuba Découvrez linternet version cubaine

Cet été, Cuba a décidé de rejoindre le réseau mondial, via deux fibres optiques. Aussi, la société de télécommunication ETECSA a ouvert près de 120 cybercafés pouvant accéder à internet. Toutefois, ne pensez pas que le pays va vivre une révolution numérique. Tout d’abord, les citoyens ne sont pas autorisés à avoir internet chez eux. Seuls les cybercafés et les points d’accès collectifs permettront de se connecter au véritable internet. Dans les cybercafés cubains, le tarif est de 70 centimes pour accéder à l’intranet local. Pour se connecter au réseau mondial, il un cubain doit débourser l’équivalent de $5. Une fois connecté, il faudra faire attention à ce qu’on fait. Selon un rapport de l’Université de Harvard, l’internaute devra présenter sa carte d’identité. Le cybercafé peut aussi faire signer un contrat où l’internaute cubain accepte de ne pas faire des actions contre la « sécurité publique », en ligne.

(Source)

Crédit Image : flippinyank