Défis Facebook « A l’eau ou au resto » : une première victime noyée

Alors que ces défis qui consistent à sauter dans l’eau sous peine de devoir payer le restaurant à un ami fleurissent sur Facebook, la sonnette d’alarme est tirée : un jeune homme s’est noyé.

Si vous possédez un compte sur Facebook, vous n’avez pas pu passer à côté du phénomène des défis Facebook. Ceux-ci sont de nature très diverses et, bien que certains soient plutôt inoffensifs, d’autres flirtent avec la stupidité. Les défis Facebook se basent sur le principe des chaines, un concept que l’on pensait avoir vu disparaitre en même temps qu’MSN : une personne va être défiée par un ami Facebook, elle va devoir réaliser ce défi pour ensuite nominer entre deux et trois nouvelles personnes. Si vous ne vous exécutez pas et que vous refusez de relever le challenge qui vous est envoyé, vous êtes censé payer le restaurant à celui qui vous a défié.

A l’eau ou au resto

Ce phénomène Facebook a commencé avec les Necknomination, souvenez-vous : ce concept stupide qui consistait à nommer des personnes pour qu’elles consomment de l’alcool seules face à leur webcam puis, que ces dernières en nominent d’autres et ainsi de suite… Aujourd’hui, les défis sont de natures plus diverses : cela va du simple fait de poster une photo de soi étant jeune jusqu’à l’action de se jeter à l’eau. On appelle ce genre de pratiques les défis « A l’eau ou au resto« . Le problème, avec ce phénomène qui pourrait sembler inoffensif au premier abord, c’est qu’il peut s’avérer dangereux.

Aleauouauresto

Un décès

Cela fait désormais environ deux semaines que les défis « A l’eau ou au resto » ont littéralement explosé en France et… le phénomène a déjà engendré son premier décès. Jeudi, un jeune homme de 19 ans s’est tué dans le Morbihan. Celui-ci avait décidé de relever le défi en sautant à l’eau tout en chevauchant son vélo. Afin de ne pas le perdre au fond de l’eau, il avait décidé d’attacher sa bicyclette à sa jambe. Malheureusement, une fois jeté à l’eau, le poids du vélo l’a entrainé vers le fond, jusqu’à six mètres de profondeur. Il faut noter que le jeune homme était accompagné de deux de ses amis, dont un qui filmait.

Un blessé

C’est la première fois que les défis Facebook sont à l’origine d’un décès en France. Mais ce n’est pas la première victime de « a l’eau ou au resto« . En effet, le 31 mai dernier, un autre jeune homme répond au challenge qui lui est lancé, il saute donc dans une eau glacée et profonde. Il en ressortira grièvement blessé. Il est question de séquelles irréversibles.

Ne faites pas ça chez vous

Il faut donc se méfier de ces défis Facebook. Même s’ils peuvent sembler amusants au premier abord, ils sont bien souvent stupides et même parfois dangereux. Si vous êtes défié, le mieux à faire est probablement d’ignorer celui qui vous le lance ou de lui expliquer gentiment (ou pas) votre manière de penser sur le sujet.

Note : l’image est issue d’une vidéo qui fait le buzz dans laquelle une fille ‘milite’ l’égalité homme femme en sautant dans l’eau.


12 commentaires

  1. Disons que c’est stupide selon ce qu’on en fait.
    Partant de ce principe, il peut être stupide de conduire une voiture, puisque ça tue des gens… Stupide de fumer, stupide de faire du vélo, stupide de manger au Mc Do, stupide de…etc…!

  2. Article sans intérêt.

    Ca fait depuis la nuit des temps que les « même pas cap de… » existent et que ça a conduit à des drames.

    On pourrait reprocher énormément de choses à Facebook. Mais il n’est ici qu’un media de communication qui n’entre en rien dans la problématique ; en conséquence je ne vois pas en quoi cet événement mériterait un article où on entremêle les deux aspects.

    • Axel Cereloz on

      Parce que Facebook est le média utilisé pour retranscrire ces défis à grande échelle ? Bien évidemment que le média n’est pas responsable de l’utilisation que les gens en font, mais ce genre de « Défis Facebook » est un phénomène qu’il serait bête d’ignorer. La France n’a connu ‘qu’un’ décès, mais à l’international, ce phénomène à fait bien plus de victimes.

  3. Eric

    Les gens qui déclarent arbitrairement qu’un « article est sans intérêt ». Les gens…

  4. Eric , quel est donc l’intérêt de l’article ? Quel est le but d’un site/blog si ce n’est d’être lu apprécié ou critiqué par « les gens » ?
    Sinon,
    Il y a mille façon de se mettre a l’eau sans pour autant que ce soit dangereux . Le jeune dont il est question est mort non pas a cause de facebook mais de la gravité …
    La morale que je retire de cet article est :
    – si vous voulez vous jeter à l’eau ne vous accrochez pas un poids au pied
    – Vérifiez que l’eau dans laquelle vous sautez est à une température acceptable .

    Ce qui rejoins au final le bon sens. Il s’agit donc ici de candidats au darwin awards … D’ailleurs après vérifications , il est bel et bien candidat (postume ) http://darwinawards.fr/darwin/darwin?darwin=92

  5. La conclusion de l’article est stupide. Ces jeux sont bons enfants et font rire. Pourquoi refuser de le faire? Le défi ne porte sur rien de dangereux.

    Ceux qui sont assez bêtes pour sauter un vélo attaché à la cheville ou sauter sans connaître la profondeur n’ont pas besoin de facebook pour se mettre en danger… Surtout que dans le cas des nominations facebook, la pression sociale est moins intense que quand le défi est lancé en face à face: il y a tout le temps de trouver un spot idéal et de préparer un minimum sa cascade si on veut impressionner les copains…

    Et je dis ça alors qu’un copain de classe est mort noyé suite à un vrai défi débile et dangereux.

  6. @Brazomyna : Bien sûr que le « même pas cap » a toujours existé. Mais Facebook amplifie ces phénomènes, et ça non plus il ne faut pas l’ignorer.

  7. Sauter à l’eau est un acte anodin. On ne va pas tout interdire sous prétexte qu’il y a des imbéciles. S’attacher à son vélo pour sauter à l’eau, je suis désolé, mais bon…

  8. Le jeu est plutot sympa en sois, surout par ces temps de chaleur. Apres on peut pas protéger les gens contre leurs propres conneries. Il auraient tres bien pu faire la meme chose en s’amusant avec ses potes à sauter à l’eau avec le vélo.

    C’est un peu la loie de Darwin 🙂

  9. @eric, Va au bout de ta réflexion: « Les gens », c’est ta façon de désigner l’opinion que j’ai exprimée dans mon commentaire. Opinion que j’ai pris le soin d’argumenter pour expliquer en quoi pour moi cet article est sans intérêt. Tu n’es pas d’accord ; super. Mais tu aurais pu à minima prendre le temps de contre argumenter, et d’éviter les attaques biaisées et la petite case que tu as (pour le coup) arbitrairement décidé de m’octroyer. Bref, il n’y a rien d’autre qu’une démarche trollesque dans ton comm.

    Pour le reste, je maintiens ce que j’ai avancé: couvrir le sujet de cette façon ne présente pas le moindre intérêt hormis un peu de remplissage, en relayant le dernier fait divers du moment.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
headphone
Le cordon de vos oreillettes fait des noeuds tout seul ? Il y a une explication scientifique à cela

Une étude de l'Université de San Diego en Californie démontre que les cordons d'oreillettes de baladeurs ont une tendance naturelle...

Fermer