Déjeuner à l’Elysée, le debrief : Conseil du numérique et G8 internet

Je suis de retour de l’Élysée où, comme vous le savez certainement, le président Nicolas Sarkozy avait convié huit représentants de l’internet français à un déjeuner. Comme je le pressentais, ce déjeuner était informel et avait pour objet de faire le point sur l’état des lieux du web en France, de ses questions et de

Je suis de retour de l’Élysée où, comme vous le savez certainement, le président Nicolas Sarkozy avait convié huit représentants de l’internet français à un déjeuner.

Comme je le pressentais, ce déjeuner était informel et avait pour objet de faire le point sur l’état des lieux du web en France, de ses questions et de ses problématiques particulières, dans une vision « Ã©conomie numérique » assez large.

Tout d’abord, la liste des invités présents :

  • Jacques-Antoine Granjon, PDG de Vente-privee.com
  • Nicolas Vanbremeersch (ex-versac), patron de Spintank et meilcour.fr
  • Jean-Baptiste Descroix-Vernier, PDG de Rentabiliweb
  • Xavier Niel, PDG d’Iliad Free
  • Maître Eolas
  • Daniel Marhely, co-fondateur de Deezer
  • Jean-Michel Planche fondateur d’Oléane et de Witbe
  • et votre serviteur

Côté « officiels », le président était entouré de son conseiller Claude Guéant et de Nicolas Princen.

La discussion a été ouverte et directe, et Xavier Niel, peut-être le principal « opposant » au gouvernement, n’a pas été avare de petites piques, auxquelles le Président a répondu du tac au tac avec bonhommie et humour, dans un respect mutuel évident. Bref, ambiance plutôt cordiale. Voilà pour le cadre et la forme. Je vais essayer de retranscrire l’essentiel des discussions mais il se peut que ce compte-rendu ne soit pas exhaustif car, n’ayant pas osé sortir mon cahier à spirales par politesse, je n’ai pas pris de notes pendant le repas, et ce sera donc de mémoire.

La « taxe Google » morte-née ?

Après une brève introduction de forme, au cours de laquelle le Président a posé le cadre de la discussion, à savoir « l’importance » d’internet et le « progrès » qu’il représente, et a mis tout le petit monde à l’aise en nous demandant de nous exprimer franchement et sans détours quels que soient notre couleur politique et notre point de vue sur les initiatives du gouvernement en matière d’internet. La « taxe Google » – dont l’adoption avait été reportée la veille au 1er juillet 2011 suit à une amendement posé par François Baroin – a constitué l’entrée : Nicolas Sarkozy a rapidement donné le ton en indiquant que même s’il avait beaucoup d’admiration pour le travail de Google, dont il a rencontré les dirigeants récemment, il ne pouvait admettre l’évasion fiscale des géants américains du web, qui « profitent de nos structures mais ne contribuent pas à l’économie nationale » en délocalisant leur siège dans des pays où la pression fiscale est moindre. Apparemment cette question le titille, mais il semble balayer d’un revers de manche la taxe Google, qui à mon avis risque fort d’être plutôt enterrée définitivement plutôt que simplement reportée. Une bonne nouvelle pour les annonceurs.

LOPPSI 2, arbitraire et perfectible

Sur le fond, il a été question des opportunités mais aussi des dangers du net, qui ont amené directement à la loi LOPPSI 2 et son article 4 un peu énervant pour les internautes et professionnels du web que nous sommes, voté hier soir par le parlement. Sur ce point Nicolas Sarkozy semble avoir entendu les arguments unanimes de notre petite assemblée sur les dangers de dérive sécuritaire et d’arbitraire que contient cet article, qui permet de décider du filtrage d’un site sans l’intervention d’une autorité judiciaire, directement par l’hébergeur ou le fournisseur d’accès sur simple demande du gouvernement à partir d’une liste noire. Si tout le monde est évidemment d’accord sur la nécessité de poser un « minimum de cadre juridique » (selon les mots du président) à internet, nous avons pu expliquer à monsieur Sarkozy le signal négatif et pouvant être perçu comme liberticide (socialement et économiquement) qu’envoient les différentes mesures prises récemment en cascade par le gouvernement et les différentes assemblées. Nicolas Sarkozy semble avoir entendu ces réserves et a indiqué qu’une loi pouvait très bien être défaite ou réétudiée si elle s’avérait imparfaite. Il a cependant insisté sur le fait que les hébergeurs « qui mettaient des serveurs à l’étranger et qui publiaient n’importe-quoi juste pour faire du pognon » ne pouvaient pas indéfiniment se défausser de la responsabilité qui est la leur.

L’innovation n’existe pas que dans le web

La discussion s’est ensuite orientée sur les problématiques liées au e-commerce et à l’entrepreneuriat, et notamment sur le crédit impôt recherche, créé par Nicolas Sarkozy, et auquel il semble très attaché. Rien ne devrait changer de ce point de vue. Sur la fiscalité particulière destinée aux Jeunes Entreprises Innovantes (JEI) et la fin progressive des avantages liés à ce statut, Xavier Niel a rappelé que la suppression de ceux-ci pourrait causer d’importants dégâts sur le développement des startups en France. Nicolas Sarkozy n’a pas pris position de ce point de vue mais a pris note de l’argument de Xavier selon lequel il suffirait de prendre une part infime du Crédit Impôt Recherche pour pouvoir continuer à financer les JEI.

Sur le sujet de l’innovation, Nicolas Sarkozy a rappelé que celle-ci ne devait pas être comprise comme étant le seul apanage des startups du web, et qu’il y avait même quelque-chose de gênant à considérer que tout le reste de « l’ancienne économie » n’innovait pas. « Il faut de l’innovation même dans une petite entreprise agricole » a-t-il indiqué. Rien ne laisse penser que sur ce point il revienne sur les dernières décisions prises.

Vers un HADOPI 3

Les questions de protection des droits d’auteur sont évidemment arrivés sur la table. Nicolas Sarkozy a rappelé que « la France avait inventé le copyright », et que ce thème lié à la culture et à sa rémunération était un sujet central en France. Là encore le président a admis que la loi était certainement imparfaite (« les lois parfaites n’existent pas ») mais qu’elle permettait de montrer à ceux qui piratent de façon industrielle qu’ils risquent des sanctions. Nous avons rétorqué que HADOPI n’était pas « imparfaite » mais erronée, qu’elle tapait à côté de la cible, et que comme avec LOPPS1 2 et les pédophiles, elle ne réglait absolument pas le problème. Nicolas Sarkozy a accepté l’argument et semblait même agacé par l’évocation de cette loi, indiquant de façon très directe qu’il fallait revoir le dispositif et qu’il souhaitait que l’on s’achemine rapidement vers un HADOPI 3, probablement plus adapté.

En fait, comme nous le supposions avant ce déjeuner, Nicolas Sarkozy montre qu’il souhaite reprendre la main en direct sur la question de l’internet et du numérique en France, et qu’il est soucieux du fait que le pays ne prenne pas de retard dans ce domaine dont il semble avoir compris les enjeux sociétaux et économiques.

A ce titre, il a au fil de la discussion annoncé deux décisions dont j’ignore si elles étaient préparées à l’avance ou si elles sont venues spontanément au fil de la discussion et de nos remarques sur l’absence de discussions et de concertation entre le gouvernement et le monde de l’internet : la création d’une sorte de G8 du numérique et d’un Conseil du Numérique. Le G8 du numérique (ou de l’internet) consisterait à inviter au prochain sommet du G8 dont Nicolas Sarkozy est actuellement le président des représentants du web de chaque pays afin de confronter les expériences.

Création d’un Conseil du Numérique

Le Conseil du numérique quant à lui serait constitué de membres représentatifs de l’internet français et travaillerait en consultation sur les différents dossiers évoqués sous la tutelle d’Eric Besson, qui va proposer une trame dans les deux mois à venir. Notre petite assemblée se réunira de nouveau en mars 2011 afin de faire le point sur l’avancement des travaux. J’entends déjà les remarques sur ce conseil, et je ferais certainement les mêmes : « encore une commission bidon et inutile ». Je ne le pense pas. Ce conseil vise avant tout à créer une impulsion afin que les métiers du numérique et de l’internet s’organisent et constituent un interlocuteur pour le gouvernement. Il aura un rôle consultatif et sera sollicité (théoriquement) avant chaque décision gouvernementale concernant internet. Bien sûr on demande à voir, en espérant que cette annonce soit réellement suivie d’effet. Pour la petite histoire, pour expliquer cette démarche, Nicolas Sarkozy a pris comme référence la création à son initiative du Conseil Français du Culte Musulman. En bref, le gouvernement a besoin d’interlocuteurs. Je suggère qu’on l’appelle le Conseil Français du Culte Numérique :-)

Ce que je pense de tout cela

J’ai eu l’occasion de le dire à un journaliste du Nouvel Obs : je ne suis pas un militant, et j’essaie de garder mes distances avec la politique. J’ai des convictions, mais je les garde pour moi (et pour l’isoloir). J’ai reçu beaucoup de messages et de sollicitations ces derniers jours me mettant en garde sur les prétendues intentions cachées du président, qui viserait à nous manipuler et à mettre quelques acteurs du web dans sa poche en vue des prochaines élections. Des pressions également, sur ce que j’étais censé dire. Et beaucoup, beaucoup de bêtises, aussi (et ça continue, si vous voyiez certains commentaires que je supprime sans les publier, tellement cons qu’ils salissent même ma poubelle). Avec les hommes politiques on n’est jamais sûr de rien, mais je ne pense pas que ce soit l’objet de cette initiative, que chacun dans notre petite assemblée a saluée, car c’est une première, y compris en Europe. Je garde mon libre-arbitre et vous aurez compris que la démagogie n’étant pas trop ma tasse de thé, et même si cela serait bien plus facile et confortable de se poser en opposant, j’ai accepté cette invitation avec beaucoup d’intérêt et de curiosité, sans l’ombre d’une hésitation, car je pense qu’il est toujours plus constructif de discuter et de proposer que de refuser la discussion. Je pense que mes collègues d’un jour étaient dans le même état d’esprit, y compris Xavier Niel, qui pourtant n’a pas été ménagé par Nicolas Sarkozy, notamment au moment de son entrée au directoire du Monde. Saluons aussi une certaine forme de courage politique de la part de Sarkozy, qui a invité des personnes sans préjuger de leurs opinions, et même des opposants farouches à sa politique internet, comme mon pote Korben, qui a refusé l’invitation pour des raisons que je respecte, même si je pense qu’il aurait vraiment eu sa place à nos côtés. Nous en avons parlé par téléphone.

Maintenant je suis aussi conscient que les promesses n’engagent que ceux qui y croient, et nous jugerons sur pièce de la réelle et sincère volonté de Nicolas Sarkozy d’infléchir la politique du gouvernement en matière d’internet. Si l’idée du Conseil du numérique se concrétise et que je fais partie des membres, je jouerai le jeu jusqu’à ce que je considère que je n’y ai plus ma place, pour des raisons de compétence, ou d’indépendance. Je me retirerai alors sur la pointe des pieds.


Jacques-Antoine Granjon, Xavier Niel et versac

Et l’Elysée sinon, c’est comment ?

Impressionnant, forcément, mais pas tant que cela, car dès l’arrivée par la grande porte, l’accueil est particulièrement sympathique et pas trop protocolaire. Petit kif personnel et impression de marcher sur l’eau (ça tombe bien, il pleuvait) quand vous remontez tranquillement la célèbre cour du Château et que vous passez devant une (petite) haie de journalistes que vous saluez pour la photo en escaladant les marches du fameux perron comme un chef d’état. Le président Sarkozy était là pile à l’heure et le repas était bon mais léger, dans une superbe salle à manger donnant sur le parc de l’Elysée. Un instant d’exception assurément.


Les photographes photographiés

J’ai été également ravi de rencontrer mes complices d’un jour, de sérieuses pointures du web français. Des personnes dont vous vous dites après les avoir écoutés quelques minutes qu’elles ne sont pas là où elles sont par hasard. Spéciale dédicace à Jean-Baptiste, qui a fait partie de ceux qui ont pris la parole contre HADOPI, et à Xavier Niel, que j’avais déjà croisé, qui est juste un garçon génial (et d’une simplicité confondante).

Voilà, de mémoire, le résumé de cette journée particulière. Maintenant attendons de voir avant de crier à la grande récupération et laissons une chance à cette initiative. On en reparlera en mars 2011.

PS : j’ajoute ici le commentaire de Jean-Baptiste Descroix-Vernier, qui dit des choses beaucoup mieux que moi sur ce déjeuner :

(Eric)

Ni toi ni moi ne faisons de politique, mais Internet est notre monde, notre métier, notre vie. Si on peut faire avancer les choses, modestement, essayons de le faire.

Nous n’avons pas mâchés nos mots, le Président a entendu clairement l’opinion du web sur plusieurs sujets (hadopi, lopsi et son maudit article 4, on a défendu bec et ongle le statut de « jeune entreprise innovante » qui vient de se prendre une sale baffe dans la tronche, etc).

Je crois que nous avons essayé de parler franchement, du mieux que nous le pouvions, sans concession, pour Internet. Après, on n’est pas des hommes politiques… La com n’est pas notre métier, mais j’ai l’impression qu’on a assuré et transmis les messages importants.

De plus, nous avons aussi défendu farouchement la liberté de parole sur le web, l’anti censure, le droit de chacun d’exprimer son opinion publiquement, tant qu’elle respecte les lois « normales », sans contrôle fliqué, et en cas de pépin, qu’un magistrat « normal », un juge du peuple et pas un politique, s’en charge.

Bref, on a fait au mieux, et c’était bien, je te rejoins totalement sur ce point aussi, de pouvoir en parler.

Je crois aussi qu’on a pas mal innové a l’Élysée avec Jacques-Antoine et moi, en terme de protocole et de look :)

Le monde change… (ceci dit, c’est pas sur qu’on y soit réinvité ! :) )))) )

Je retourne a mes chats, mes écrans et mon bateau :) Bonne soirée a tous.

jbdv

Note : tu as vu, la légende est vraie :) le Président ne picole pas une goutte, et s’engloutit un demi kilo de fromage blanc en fin de repas :)
J’aurais du mal ans les deux cas :)

Voir également les points de vue de certains des autres convives :

Et les photos officielles sur le site de l’Elysée

207 commentaires

  1. Merci Eric pour ce compte-rendu très intéressant, et rapidement publié ! Je me range à ton optimisme, car c’est ainsi qu’on va de l’avant. Affaire à suivre…

  2. Sans rentrer dans les détails de la politique du numérique (qui ne m’interesse pas trop) j’ai beaucoup aimé la partie « l’Elysée c’est comment ».

    Je pense que ça a été une aventure très intéressante.
    J’attends maintenant le compte rendu de la Maison Blanche ou bien du Kremlin :)

  3. Clap Clap Clap. (pour ta démarche, ton compte rendu, ton état d’esprit)

    Essai de rajouter ces prochains le lien vers les autres compte-rendus.

  4. Bravo pour ce résumé empreint de sincérité. J’ai eu l’impression de lire un récit d’enfant un peu émerveillé, sans retenue aucune. C’était chouette ! C’est tellement rare sur le 2.0 que j’avais vraiment envie d’y aller de mon commentaire.

  5. Bon compte rendu. Intéressant d’avoir une vision de l’intérieur.
    C’est rassurant de voir que le président s’intéresse a ces sujets.

  6. Certainement une journée dont tu te rappelleras. Merci pour ce compte rendu, et attendons les retombées … (ou pas 😉 )

  7. Merci Eric pour ce court résumé ^^

    Ce qui me fait le plus peur, c’est que les membres de ce conseil tournent jusqu’à trouver des membres qui vont embrasser la volonté dirigeante et profiter d’éventuels avantages que leur place leur permette.

    Bref, j’ai toujours l’image du politicien pourri ancré dans son siège, qui bouge pas son cul et reçoit tranquillement ses 20 k€ de salaire mensuel.

    J’espère que l’idée derrière ce conseil sera vraiment de réaliser quelque chose d’honnête qui sera réellement utile au Web français.

    Merci.

  8. Eric

    @Joris : je crois qu’à un moment il faut quand même arrêter le refrain du « tous pourris » non ? C’est un peu poujado à la longue je trouve

  9. Bel article, tout en sobriété.

    Toutefois, je note que cette initiative arrive bien tard (et mieux vaut tard que jamais) et qu’il eût été plus judicieux (remarquez l’imparfait Présidentiel du subjonctif) de concerter avant de décider n’importe quoi.

    Parce que franchement, la politique numérique de $arkozy and co, c’est vraiment une ineptie de bout en bout.

    Alors peut être qu’ils se sentent tout puissants et jouissent de leur pouvoir, mais l’histoire les mettra face à leurs contradictions. Hors, tous ces politiques aspirent tous à rentrer dans l’histoire !

    Pourquoi avoir brasser toute cette merde avant de décider de se mettre autour d’une table ?

    Quand je vois Loic Le Meur qui s’est investi dans la campagne de Sarkozy, ça laisse songeur de voir comment il a été remercié de son initiative.

    Je vous parle même pas de Doc Gyneco, parce qu’il est un peu à part celui là, mais il est bien passé à la trappe et ça en dit long…

    Alors si vous devez siégez dans une quelconque commission les gars, n’oubliez pas que vous resterez « représentatifs » du web FR que tant que le public considérera que vous l’êtes, que vous serez soumis à toutes les tentations et que si vous prenez le melon, ça ne préjugera rien de bon ni pour vous, ni pour nous.

    D’autre part, la récupération n’est jamais loin, et il vous incombe de la tenir à distance et d’être irréprochables, car en acceptant cela, vous devenez dépositaires d’une forme de mandat vis à vis de la communauté qui s’en remet à vous.

    Voilà, c’est tout ce que j’ai à dire, au delà du fait que ça n’arrive pas tous les jours et que c’est une vrai reconnaissance, même si ça aurait pu concerner des femmes d’une part, et potentiellement beaucoup d’autres.

    Mais il fallait bien choisir, parce qu’un repas avec 800 blogueurs, pour discuter, c’est pas simple.

    Allez j’arrête de troller. Bon vent et tenez vous loin, très loin de la politique, ou Sarkozy ne fera de vous qu’une bouchée.

    Et au fait, bravo à Xavier NIEL qui me fait bien rire en foutant la zizanie régulièrement, heureusement qu’il est là, car ceci est une révolution… il faut tout racheter lol

    PS : j’espère effectivement qu’ils vont définitivement enterrer cette putain de taxe sur la pub, et innover fiscalement pour lancer les entreprises FR et cesser de les plomber.

  10. Compte-rendu très intéressant [comme d’habitude, oserai-je dire] et surtout très objectif.
    Oui attendons de voir la suite, mais c’est en tous cas une expérience incroyable que tu as vécue. Ton fils doit être fier de toi 😉

  11. Très bon article, on espère tous que cela ce concrétisera, autant pour notre intérêt d’internaute que pour ta crédibilité 😉

  12. Merci bien pour ton retour, j’attendais de voir avec impatience ce qu’il en était ressortit.

    Maintenant comme on dit, entre les mots et les actes…

  13. Oui, en lisant on a un peu l’impression d’y être. Pour tout retenir, il fallait prendre un Dictaphone…Bon, ce n’est peut-être pas très élégant . Sinon, l’idée qu’on se fait de cette réunion , avec le Président et juste 2 conseillers, on ne peut pas s’empêcher de se dire qu’il a compris certaines choses et qu’on va enfin sortir de la caricature d’ internet par le monde politique. Au moins un peu…
    Sinon, question anecdotique mais qui me titille, maître Eolas était là sans masque…il est passé devant les photographes? Son anonymat de blogueur a-t’il fait l’objet d’ un accord tacite ou pas?

  14. Merci pour ce résumé, Eric. Les temps changent : en 1974, Giscard s’invitait chez les français ; en 2010, Presse Citron s’invite chez le Président. 😉

  15. Excellent compte rendu ..
    Merci pour ce bon moment de lecture et ce petit coté presque enfantin d’écriture ..
    Bonne continuation et au plaisir de te lire.

  16. Tout ces sujets tournent autour du territoire d’Internet. Les Etats qui rêvent de le localiser sous leurs verrous, alors que les US l’ont pensé pour résister à toute velléité de ce genre. Internet n’est rien d’autre que l’outil majeur de l’américanisation du monde. Demandez à un américain ce qu’il en pense des e-stratégies françaises :-)

  17. M’en tenant à la réalité, c’est à dire aux textes votés et non aux déclarations d’intention : je la trouve nettement moins lénifiante (pour rester dans un registre euphémistique) !

  18. Le Conseil du numérique avait été plus ou moins évoqué et figurait dans le France Numérique 2012. Il doit notamment englober le Forum des droits internet qui va disparaître après suppression de subvention.

  19. Pingback: Le cadeau de Noël de Brice

  20. Merci pour ton retour.

    La plupart des gens qui te critiquent pour y être allé ne se serait pas fait prié pour y aller également, quand on voit le déversement de haine gratuite sur Twitter ça me fait doucement rire :)

  21. Ce Président a imposé à sa majorité les mesures les plus liberticides pour le Net de toutes les démocraties occidentales. Voilà les faits. Mais il a invité à déjeuner des gens qui ne représentent qu’eux mêmes pour les rouler dans la farine et leur promettre une breloque (membre d’un comité Théodule). Cela peut paraître incroyable, mais ça marche ! Dès ce soir, nous sommes invités à « faire confiance » et à attendre gentiment, pour le moment, mars 2011. D’ici là, les premières condamnations Hadopi seront tombées, la censure administrative imposera sa « loi » aux FAI, et nous aurons l’internet le plus fliqué du monde !

  22. Il a raison Sarkozy ! L’innovation n’est pas l’apanage du numérique donc au lieu toutes les innovations, Sarkozy préfère n’aider PERSONNE !

  23. Bravo pour la « transparence » et ton récit… Mais franchement, tu lui fais confiance ? 😀

    Au-delà de l’opposition (la mienne) politique, il (comme la quasi totalité des autres) reste ancré dans un vieux monde et ne bougera que dans les limités de celui ci me semble-t-il…

    Sinon Carla ? ;

  24. Très bon article, et ce qui ressort de ce déjeuner parait assez intéressant, pour peu qu’il soit mis en Å“uvre.

    Pour ce qui est de la forme, je trouve ça dommage que seuls 8 personnes soient invitées.
    Peut-être que pour la prochaine fois il faudrait inviter (beaucoup) plus de monde.

    Le fait de n’avoir que quelques « Ã©lus » rappelle encore une fois que les décisions reviennent à quelques privilégiés, et pas à une majorité capable.

    Au passage j’ajoute que je suis assez d’accord avec @Flepi : les critiques viennent souvent de jaloux. Même si je n’ai pas critiqué, bien au contraire, j’en fait aussi partie. 😉

  25. Bonsoir Eric,

    J’ai la flemme de tout réecrire, alors je te fais la même réponse que j’ai posté sur le blogue de Jean-Michel Planche.

    Bon résumé

    Ni toi ni moi ne faisons de politique, mais Internet est notre monde, notre métier, notre vie. Si on peut faire avancer les choses, modestement, essayons de le faire.

    Nous n’avons pas mâchés nos mots, le Président a entendu clairement l’opinion du web sur plusieurs sujets (hadopi, lopsi et son maudit article 4, on a défendu bec et ongle le statut de « jeune entreprise innovante » qui vient de se prendre une sale baffe dans la tronche, etc).

    Je crois que nous avons essayé de parler franchement, du mieux que nous le pouvions, sans concession, pour Internet. Après, on n’est pas des hommes politiques… La com n’est pas notre métier, mais j’ai l’impression qu’on a assuré et transmis les messages importants.

    De plus, nous avons aussi défendu farouchement la liberté de parole sur le web, l’anti censure, le droit de chacun d’exprimer son opinion publiquement, tant qu’elle respecte les lois « normales », sans contrôle fliqué, et en cas de pépin, qu’un magistrat « normal », un juge du peuple et pas un politique, s’en charge.

    Bref, on a fait au mieux, et c’était bien, je te rejoins totalement sur ce point aussi, de pouvoir en parler.

    Je crois aussi qu’on a pas mal innové a l’Élysée avec Jacques-Antoine et moi, en terme de protocole et de look :)

    Le monde change… (ceci dit, c’est pas sur qu’on y soit réinvité ! :) )))) )

    Je retourne a mes chats, mes écrans et mon bateau :) Bonne soirée a tous.

    jbdv

    Note : tu as vu, la légende est vraie :) le Président ne picole pas une goutte, et s’engloutit un demi kilo de fromage blanc en fin de repas :)
    J’aurais du mal ans les deux cas :)

  26. Rhâ, j’aurais aimé être là, Maitre Eolas, Xavier Niel qui répond à mes mails même tôt le weekend, JMP… même Princen (faut que je le taquine sur un truc entre-nous, gentiment hein)…

  27. bonsoir, bel article réécris de mémoire…
    Maintenant la méthode Sarko c’est s’avancer, faire semblant de discuter, identifier les objections et les contrer … c’est une technique efficace … je pense que ces lois sont une méthode de pression pour museler Internet qui gène parce que très souvent militant de la liberté d’expression.

  28. Génial cet article! Vraiment très sympa de partager ce genre d’expérience. On a l’impression d’avoir été de la visite!

  29. Petite question complètement hors-sujet:

    Ça fait péter les stats de se faire citer en une du Monde.fr ? Je viens juste de lire leur article à ce sujet et tu y trônes en très bonne place

    Oui bon le geek est curieux, c’est pas nouveau…

  30. excellent retour sur le dej, merci Eric. Eolas a bien causé sur Twitter et à la presse. le web a vraiment envie que cette rencontre débouche sur du concret. On attend le président pour la suite. sinon les invités était parfaitement triés sur le volet, bon choix. je pense notamment à descroix vernier qui a fait un parcours exceptionnel avec rentabiliweb. belle boite comme celle de niel et tjs là où là ou on ne l’attend pas !

  31. Il manque effectivement à ce petit comité un représentant de la tribu des @korben

    Sans ce représentant, c’est comme créer un conseil du culte (quel qu’il soit) sans représentant du dialogue inter-religieux …

    Merci pour ce compte rendu, à toi qui n’en as à rendre à personne.

  32. intéressant.

    Mais pourquoi penser que Sarkozy va changer, alors qu’il a fait passer des lois comme Hadopi en force, contre tous les avis ?
    Ah oui, après sa réélection, il va changer.

    Et comme disait Chirac : les promesses n’engagent que ceux qui y croient !

  33. je rêve ou le « JBDV » qui a répondu c le boss de rentabiliweb qui était avec toi a l Élysée?

  34. Ça donne confiance, ne nous emballons pas mais ça fait plaisir de voir que de sacrés représentants du web français sont enfin écoutés.

    …mais je m’attendais à ce que tu parles du menu aussi ! C’était bon ? :)

  35. Merci pour ce compte rendu détaillé et lucide !

    Le CNN a été annoncé tellement de fois, promis pour dans six mois depuis plus de deux ans… Nous verrons. A-t-il proposé aux présents d’en faire partie ?

    Je doute que ce déjeuner change quoi que ce soit aux décisions déjà prises. Un bon test sera ce fameux article 4. N’oublions pas qu’un élément qui intéresse sans doute au plus haut point votre hôte, c’est le rôle croissant du net dans les élections…

  36. je savais bien que j’aurai dû m’y prendre bien plus tôt pour faire enfin cette refonte qui traînait depuis des mois et gratter le strapontin de l’huissier 😛

    merci pour le compte-rendu, toujours très intéressant, et heureux de voir une de mes figures du net préférées poster ici même, loin de sa péniche secrète favorite ^^

    Good nite !

  37. Merci pour ce récap, ni trop long, ni trop court !
    J’ai l’impression que cette invitation pourrait changer pas mal de chose pour toi et pour le blog, c’est quand même une belle preuve que ton travail est connu et reconnu comme étant sérieux même dans les plus hautes sphères (les mec comme Niel ne joue pas dans la même coure que nous autres ^^) et cette reconnaissance pourrait engendré une toute autre dimension à ton travail. En tout cas bravo, tout ceci n’est que juste retour de ton investissement et de ta passion et j’espère que tout ceci n’est que le début d’une longue évolution pour toi.

  38. La dernière fois que j’ai croisé Planche il s’appelait encore Jean-Michel.
    Mais bon, peut-être que son prénom ne lui plaisait pas …

    Quant à ce « déjeuner » je ne puis m’empêcher d’y voir un effet « Loïc Le Meur » de 2007 : séduire un public de technophiles en vue des élections.
    Il a largement pris ses distances Loïc depuis.

    Liberticide on est (nait) liberticide on reste.

    Db

  39. Pingback: Quand LOPPSI fait parlé d’elle. » GanoWorld

  40. Bonjour Eric,

    tout d’abord merci pour ce retour qui semble plein d’honnêteté.

    Même si je trouve que l’initiative arrive un peu tardivement, elle a le mérite d’exister.

    Peut-être « notre cher » président souhaite reprendre la main sur le domaine, jugeant que les choix faits ne sont pas les bons.

    On peut quand même se demander pourquoi est-ce lui qui s’y colle.

    Pour en revenir au conseil numérique, si cela est réellement mis en place comme tu l’as retranscrit, cela ne peut-être que bon. Il est difficile de penser que des lois soient voter sans que les principaux acteurs ne puissent donner leur point de vue et apporter leur expertise.

    Merci encore et bonne journée.

  41. Pingback: Le cadeau de Noël de Brice « Teddy Blog

  42. Lapsus : « les promesses n’engagent que ceux qui y croient », pour sûr Monsieur, car elles n’engagent en fait que ceux qui les font.

    Obsession : « …« qui mettaient des serveurs à l’étranger et qui publiaient n’importe-quoi juste pour faire du pognon », où on peut lire que N. Sarkozy a parfois du mal à cacher la nature de sa principale préoccupation, le fric, et probablement celui qui n’iraient pas dans la poche de ses potes du CAC40.

    Scoop : « Nicolas Sarkozy montre qu’il souhaite reprendre la main en direct sur la question de l’internet et du numérique en France », où on apprend que N. Sarkozy n’aurait pas eu « la main » sur tout ce qui se passe dans ce pays. c’est en effet peut-être le cas, en ce que son « besoin d’interlocuteurs » traduit un manque de connaissances (et aussi de culture) qui lui fait cruellement défaut et explique sa gestion à vue des grandes questions du moment, et en particulier celle du rôle de l’internet dans notre société.

    Il est sans doute flatteur que d’avoir été invité à l’Élysée, mais je n’oublie pas que les flatteurs vivent au dépend de ceux qui les écoutent, au point que le chant des sirènes finit par passer pour une promesse.

    Le concert d’applaudissement ci-dessus est navrant car je ne vois nullement de quoi se réjouir que des acteurs majeurs du web se soient ainsi vus roulés dans la farine et désignés pour être ultérieurement très sournoisement vampirisés de leurs connaissances et de leurs secrets sous la houlette d’un Éric Besson dont je ne dirai pas ici ce que j’en pense car je ne souhaite pas finir en garde à vue.

    Au risque de paraître oiseau de mauvais augure, ce déjeuner et ses premières conclusions sont loin d’être une bonne nouvelle.

  43. La main tendue par l’Elysée au web est une bonne démarche, qui bien entendu peut agacer certains car il y a quand même une goutte de politique dans tout ça, ne nous cachons pas.
    Mais sans parler politique, je pense que cela peut faire avancer le web dans le bon sens. Comme tu le dis Eric, il s’agit « d’une première en Europe », et se serait dommage de ne pas en profiter. Cela peut être bénéfique pour tout le monde.
    En tout cas, félicitations à toi pour ta présence à ce repas/réunion. Bon courage pour la suite des évènements, j’ai hâte d’en savoir un peu plus sur tout cela.

  44. « Vous avez bénéficié jusqu’à présent d’un taux de TVA réduit sur une partie du prix hors taxe de votre offre d’accès internet. Suite aux modifications du taux de TVA prévues par la loi de finances pour 2011, cette mesure fiscale disparaît. Nous sommes de ce fait contraints de modifier le tarif TTC de votre abonnement.  »
    Personne n’en a parlé?

  45. Je n’avais plus lu ce blog depuis fort longtemps et j’ai été agréablement surpris par la qualité de ce compte rendu.

    Compte rendu qui semble avoir été écrit sans parti pris, et avec la distance suffisante pour ne pas succomber à l’émotion suscité par ce type d’invitation.

    Une très belle expérience de toute évidence et qui montre le superbe chemin parcourue par Presse Citron depuis des années.

  46. Bonjour Eric

    Très sympa ce compte-rendu, j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire. Je suis un peu dans le même esprit que toi, la politique c’est pas mon truc et je garde mes opinions pour moi. Peut-être que ce déjeuner ne servira à rien et qu’il n’aboutira à rien de concret de pertinent mais au moins il y aura eu une tentative. L’action peut mener à l’échec mais l’inaction y mène de façon certaine. 😉

  47. Merci, c’est vrai qu’en lisant, on a un peu l’impression d’y être !
    Ces discussions concernaient en premier lieu M. Besson. Il n’était pas convié ?

  48. Merci pour le compte-rendu. Je suis d’accord avec le fond de ce billet qui dit qu’être opposant ne veut pas dire rompre le dialogue sinon on peut rentrer dans un logique de confrontation sans fin et contre productive.

  49. Le conseil du numérique oui pourquoi pas mais alors à titre bénévole seulement autrement il y aura automatiquement récupération.

    • Eric

      @danieldusud : c’est évident, on va juste lui demander son avis avant de prendre des décisions concernant internet. Ça sera une consultation en dehors de nos activités principales, sans rémunération, sans réunions inutiles ni séminaires à Bali :)

  50. Merci pour le compte rendu. Intéressant.
    Je ne doute pas que vous ayez essayé de donner des idées et objections mais je ne suis pas certain qu’elles aient été réellement entendues. Le temps nous a montré que les promesses de Sarko se concrétisent souvent à l’inverse de ce qu’il avait annoncé et que de, manière générale, la seule chose qui le motive c’est son intérêt et celui de ses potes. J’ai donc beaucoup de mal à croire en avenir meilleur pour le web français et pense que cette réunion et les annonces de futures ne sont que de la poudre aux yeux. C’est bien d’y croire, il fau(drai)t y croire mais je reste plus que sceptique.
    Par contre j’aimerais bien avoir le compte rendu de notre Psdt sur ce repas/réunion…

  51. Merci d’avoir pris le temps de faire ce long debrief … sans notes … dans les sujets dotn vous avez parlé le Conseil du Numérique serait une belle avancée
    Félicitation pour avoir été dans le petit groupe invité preuve de la qualité de ton blog

  52. bravo, belle transcription. quelques lueurs d’optimisme mais au fond toujours la même question : quelle sera(it) la capacité du président à imposer des réformes. la loi HADOPI est imparfaite (doux euphémisme) ? oui mais elle a bien été votée. le jeu d’influences est si complexe qu’il faut mettre une énregie considérable pour faire bouger les choses. plutôt que wait&see, la question serait de voir comment nous pourrions alimenter la rélexion politique…

  53. Bonjour,
    ce compte-rendu est intéressant mais deux choses me troublent :
    – n’y a-t-il pas une forme de cautionnement à se retrouver à l’Elysée le lendemain du vote de l’article 4 de LOPPSI 2 ? Article qui n’est pas « un peu énervant » mais carrément liberticide.
    – il n’y a que des commentaires positifs à la suite de l’article, et j’avoue que j’aurais bien aimé lire les réactions des contradicteurs.

    • Eric

      @tataSuzanne : moi aussi j’aimerais lire des réactions de contradicteurs… intelligents. Malheureusement tout ce que j’ai lu jusqu’à présent ressemble plutôt à du troll (ou de l’insulte pure en simple), et c’est effectivement parti direct à la poubelle. Si de vrais contradicteurs avec de vrais arguments ont des choses à dire, c’est le moment, ils sont les bienvenus. Cela étant il y en a quand même quelques-uns, bien relire ce fil de commentaires.

  54. Et alors on mange quoi lors d’un dej à l’Elysée ? Et vous avez eu droit à une bonne bouteille ? Ca aussi c’est important :-)

    • Eric

      @Taxi Driver : rien à voir, c’est juste une question de temps, en une heure et demie montre en main il y a simplement des sujets que nous n’avons pas eu le temps d’aborder, notamment Wikileaks

  55. Ouf… Merci @Eric de relever le niveau de monsieur @Korben, un article objectif qui comme tu le dis, n’y croit que ceux qui veulent y croire mais au moins vous avez dit ce que pensent les gens du « Web » au plus haut responsable sans vous débiner.

    Et comme tu l’as si bien dit chacun a ses opinions et lorsque l’on a une certaine influence il est de bon d’être objectif. D’autres devraient en prendre de la graine ça ferait du bien à leur grosse « caboche » 😉

  56. Eric : Vocnent, c’est en fait Vicnent hein… C’est juste une faute dans la faute.

    Tu nous diras dès que tu auras reçu ton avis préliminaire de controle fiscal ? :-)

    plus sérieusement, ce serait intéressant que tu relises ce que tu as écrit dans ce compte rendu disons dans 10 jours (27 décembre…), quand la joie et l’euphorie seront retombées. Et de nous dire si tu penses encore tout ce que tu as écrit, avec le recul – Il n’y a qu’à voir comment Maitre E est devenu un petit enfant de 10 ans pour voir les dégâts que ça peut faire d’être invité à l’Elysée. Moi, hier, j’ai aussi super bien bouffé et avec du super beau linge, et j’en ai pas fait tout un plat. http://twitpic.com/photos/vicnent (les dernières photos)

  57. Merci pour ton compte-rendu. Reste à voir si cela peut faire bouger des choses dans le bon sens.
    En tout cas, NS a le mérite de l’avoir fait. Je ne partage que très peu ses orientations politiques mais cela peut montrer aussi à certains que le monde n’est pas tout blanc ou tout noir (c’est beaucoup plus compliqué que cela…).

  58. Je ne vais pas être très originale, mais d’abord merci pour le debrief, on a un peu l’impression d’avoir participé à ce déjeuner.
    Même si je ne suis pas convaincue que notre pays soit prêt à traiter d’autres sujets que la sécurité ou la dette, j’espère au moins que ce que tu as pu dire ainsi que tes camarades aura été noté quelque part par les conseillers du président (parceque lui, j’ai beau essayer, je n’arrive pas à croire qu’il puisse à la fois s’occuper de la politique extérieure, des agriculteurs et du net).
    Comme d’autres l’ont déjà dit ici, nous attendons la suite, et j’espère que les autres réunions qui seront peut-être organisées pour suivre l’évolution du projet, ne seront pas décevantes.

  59. Quelle modestie, comme tous les invités, vous aviez toute votre place à la table de l’Elysée. Les enjeux sont grands et d’après ce que je viens de lire, vous avez honoré l’invitation. Pourquoi ne l’ont-ils pas fait plus tôt ?

  60. Eric

    @vicvocnent :-) Bien que l’on ne puisse éviter d’être ébloui par une telle invitation (quelque soit son bord politique) car nous ne sommes que des êtres humains, je crois être capable de prendre assez de distance. D’ailleurs c’est la raison pour laquelle je suis resté très factuel dans ce compte-rendu, et pourquoi il n’est pas anodin que je l’aie intitulé « debrief ».
    Mais je le relirai en effet dans quelques jours/semaines pour voir :-)

  61. Eric

    @zorro : rien de concret ? La suppression de la taxe Google, le conseil du numérique, le G8, c’est pas rien quand même il me semble.
    Sinon, pas « pro-sarko ». Mais pas anti non plus.

  62. Bonjour à tous ,

    Juste pour vous faire part de mon étonnement concernant le casting du déjeuner , si le sujet était effectivement l’économie numérique en général , le casting est dramatiquement étonnant … je m’explique sauf erreur ou méconnaissance de ma part je ne vois pas parmi les acteurs de représentants de sociétés de services Informatiques (SSII ,ou SSLL.. ) qui développent elles aussi de la valeur et contribuent très largement à l’économie numérique notamment en terme d’emplois, je ne vois pas non plus d’acteurs représentant la filière informatique embarquée or le « M2M » est aussi un grand enjeux de l’économie numérique etc… J’ai juste l’impression qu’on est resté très concentré sur des acteurs à fort pouvoir de communication afin de « buzzer » sur l’implication du tout nouveau gouvernement sur le développement de la filière numérique … Me trompe je ?

  63. J’espère très sincèrement que si un conseil se créé ça ne sera pas sur cette base de personnes.

    Certains peuvent apporter un éclairage intéressant : Xavier Niel en tant que FAI et Maître Eolas pour son recul sur le domaine juridique. Mais pour les autres, ce sont des hommes d’affaire et/ou des personnes surfant sur les modes qui ont la tête dans le guidon.

    Ce n’est pas aux utilisateurs et profiteurs (au sens profits) d’Internet de le régir (d’ailleurs, il faudrait se battre pour qu’il ne soit pas régi en passant).

    J’ai bien compris que ce n’est qu’un comité de conseil. Mais encore une fois N. Sarkozy n’a rien compris ! Au lieu de créer un comité de personnes capables d’avoir du recul sur l’Internet et s’assurer qu’il reste un lieu de liberté, de savoir et de partage ; il préfère avoir les conseils d’hommes d’affaires qui n’ont d’expertises que le contenu et le coté mercantile du Web (et non d’Internet).

    A moins que ces messieurs aient un CV caché, je pense que les 3/4 devraient renoncer dès maintenant à être conseillers officiels du gouvernement Sarkozy par manque d’expertise et de recul.

    • Eric

      @Taunter : « manque d’expertise et de recul » ? Niel ? Granjon ? Planche ? Dexcroix-Vernier ? Tu es sérieux ? Aucune assemblée ne satisfera personne de toute façon, donc soit on tranche et on choisit des gens « Ã  peu près représentatifs », soit on ne fait rien. Ok, ne faisons rien pour faire plaisir à tous, c’est ainsi que fonctionne ce pays.

  64. Pingback: Loppsi | le blog de ludotech

  65. Juste pour préciser Eric le conseil du numérique c’est une proposition de Besson qui date un peu hein … Ce n’est donc pas une annonce.

  66. Merci pour ce compte-rendu très intéressant.
    J’aurais aimé qu’une telle rencontre se produise un peu plus tôt dans le planning, mais tout vient à qui sait attendre…

    Un point m’interpelle tout de même : pourquoi n’y avait-il aucune femme ? Aucune n’était conviée ou aucune n’a accepté ?

    • Eric

      @Evy : à la question (légitime) de l’absence de femmes, Sarkozy, d’abord étonné, a eu cette réponse :« je ne vous ai pas invités parce-que vous êtes des hommes, c’est étrange comme question ». D’autres ont remarqué très justement non sans humour que dans ce cas il n’y avait pas de bouddhistes non plus, et qu’il était difficile de représenter toute la nation dans 8 personnes :-) Je crois juste que c’est un hasard malheureux, et j’aurais été personnellement ravi d’un groupe mixte.

  67. Bel exercice de mémoire en effet… Néanmoins, sur le fond de cette réunion « informelle » une question me taraude, au regard des invités d’une part, souvent chefs d’entreprise, et compte tenu des sujets abordés – très axés semble-t-il sur les aspects économiques du web. Mort de la taxe Google, maintien du statut des Jeunes Entreprises Innovantes (JEI), HADOPI et son sacro-saint copyright : autant de mesures liées au fonctionnement de « l’entreprise Internet ». Quant à l’article 4 de la loi LOPPSI 2 et sa « liste noire », là encore la seule référence de votre hôte concerne (je synthétise) ces « hébergeurs qui mettent des serveurs à l’étranger pour publier n’importe quoi juste pour faire du pognon ». Je sais que, sur Internet comme « dans une petite entreprise agricole », l’argent reste le nerf de la guerre, mais quid, plus globalement, de la liberté d’expression – souvent synonyme, d’ailleurs, de liberté d’entreprise ? Car si le principe d’un « Conseil du Numérique » semble, sur le papier, une riche idée, il devrait d’abord considérer Internet comme un support ouvert (certes encadré d’un « minimum juridique »), comme un lieu public accessible à tous (ou presque – le cas des pédophiles faisant figure de contre-exemple). Et c’est, à mon sens, cette liberté-là qu’un tel Conseil doit protéger – avant celle qui consisterait à libéraliser un marché spécifique au web. Interdire Wikileaks (hormis toute considération sécuritaire) revient, dans l’absolu, à revoir par exemple l’autorisation des sites de paris en ligne – autorisation arrachée par l’Europe à l’État français, liberticide en l’occurrence pour des raisons purement financières. Il faut donc défendre une liberté de fond sur Internet, parce qu’aujourd’hui nous y habitons, et que donc nous y faisons nos courses…

  68. Pingback: #ledej | The Stage Door

  69. C’est bien français cette mentalité qui consiste à ne parler qu’avec des gens qui pensent la même chose que soi. Au moins on est sûr de ne jamais avoir jamais tort.

    Intéressant de voir que certains pourfendeurs de la loi HADOPI (par exemple) ont préféré sécher décliner l’invitation préférant sûrement bloguer leurs idées ce qui est tout à fait respectable. Ségolène Royal aurait fait la même chose, il y aurait eu du convives autour de la table… Enfin bon ne rentrons pas dans la polémique.

    Sinon Eric je suis assez d’accord avec @Zorro . Sincèrement, beaucoup de bruit pour pas grand chose autour de ce déjeuner non?

    • Eric

      @Buzz : tous les invités présents sont des opposants connus à HADOPI (j’étais peut-être le plus modéré). Je rappelle aussi comme je l’ai dit dans l’article que Korben était invité. Donc on ne peut pas soupçonner le président d’avoir voulu rassembler des beni oui-oui acquis à sa cause. C’est même plutôt le contraire, il a choisi des gens avec qui il savait que la discussion risquait d’être plutôt animée, voire tendue.

  70. Boff je me demande si certains des invités avaient vraiment la légitimité nécessaire pour être là… représenter le web par du fric et du buzz est un peu réducteur mais je ca je dis rien…

  71. Merci pour ce compte-rendu de mémoire (on s’y croirait) !
    Bonne chose qu’on prenne enfin la peine d’écouter des pros du web, en espérant qu’il y aura une suite à tout cela!

  72. @Eric : « Il a cependant insisté sur le fait que les hébergeurs « qui mettaient des serveurs à l’étranger et qui publiaient n’importe-quoi juste pour faire du pognon » ne pouvaient pas indéfiniment se défausser de la responsabilité qui est la leur… »
    Tout est dit , là : Il conteste l’INTERNET et le fait que le web est International . (Et également son inverse , que le web Français peut être filtré par l’Iran ou la Chine).

  73. Vous avez vu ce qu’ils ont voté hier soir les député concernant Loppsi, article 4, justice zappée, etc?

    Ben mon Eric, après le Conseil du numérique, va falloir collaborer au Conseil de la résistance mon gars, parceque là ça devient aiguisé comme sujet :)

  74. Moi j’aurais demandé une freebox V6 à Xavier Niel en avant première 😉 !
    Merci pour le compte-rendu.

  75. Merci pour ce résumé et ce bon état d’esprit d’ouverture
    Je cite le commentaire de Jean-Baptiste Descroix-Vernier
    Ni toi ni moi ne faisons de politique, mais Internet est notre monde, notre métier, notre vie.

  76. En cette période de période de préparation de la future élection présidentielle, je n’attendais pas moins de notre président.
    Je n’attends de toute façon rien de cet entretien, car toutes les promesses faite à partir de maintenant tiendront compte de la stratégie à adopter pour les présidentielles.
    Si j’avais été invité, comme @Korben j’aurais refusé l’invitation pour les mêmes raisons que lui.

  77. Pingback: [Da G33k News #1] - L'actu Numérique de la semaine | ex0dus

  78. Il est toujours très difficile d’essayer d’éclairer un président ! Il est bien qu’il prenne des avis de multiples horizons mais il sait bien que chacun parle avec sa propre expérience et qu’il doit avoir une vision globale..

  79. Pingback: La stratégie Élyséenne pour Bakchich.info appliquée à tous les blogueurs? « Le Pirate du XXIe Siecle

  80. Excellent compte-rendu. Ca doit être chouette de déjeuner à l’Élysée.

    On ne peut pas reprocher au président de vouloir se mettre les acteurs du web dans la poche, mais le choix des intervenants est plutôt hétéroclite et bien pensé.

    Il s’agissait bien d’une ouverture au dialogue (en tout ça cela y ressemblait).

    Et contrairement à Loic Lemeur qui est très people, je ne pense pas que cela soit le cas d’Eric et il ne va pas se mettre à écrire à la gloire de Nicolas car on lui a offert un déjeuner.

    Reste à savoir si cela va vraiment servir, j’en doute. En tout cas sur twitter, hier on a bien rigoler.

  81. Bonjour.
    Tout d’abord, merci de ce compte-rendu. Je crois que vous avez eu raison d’y aller (il faut toujours répondre à une invitation au dialogue) mais je pense que vous êtes optimiste.
    J’ai moi-même été invité par le Ministre de la Culture de l’époque de la DADVSI (JJ Aillagon), en tant que journaliste-blogueur, avec Tristan Nitot, Loïc Lemeur et quelques autres dont j’ai oublié le nom.
    Le résultat de cet excellent déjeuner fut nul malgré toutes les bonnes paroles.

  82. Je m’associe à un commentaire faisant état de la surprise de ne pas voir Eric Besson dans la discussion. Ne pas avoir le ministre en charge de l’economie numérique prouve que l’economie traditionelle est plus importante?

  83. Très bon article ! merci Eric. Je suis aussi très content de voir que presque aucun troll ne s’invite dans la conversation :-)

  84. Exercice difficile que de relayer une telle expérience… avec les risques que ça comporte en terme de crédibilité.
    Je pense que la rareté de l’opposition dans les commentaires vient du fait que tu as essayé de restituer les faits sans trop d’interprétation, ce qui permet de se faire sa propre opinion.

    Cela dit méfiance, car quand on est face à un pro de la communication comme Sarkozy, on a vite fait de vouloir croire a ses bonnes volontés, et pour le coup, je rejoins d’autres avis lu dans les commentaires : pourquoi maintenant?
    Posons nous la question pour déterminer « a qui profite le crime » si j’ose dire. Quel est le but de cette ouverture des yeux tardives de la part du président, alors que la mise en place d’un conseil de représentants du monde du web aurait été le bienvenu dès hadopi1?…
    J’aurais tendance à penser qu’une campagne électorale se prévoit longtemps à l’avance, et que Sarkozy commence ses manoeuvres.

  85. C’est clair que c’est assez paradoxal de couper les vivres au forum des droits de l’Internet et quelques semaines plus tard parler de monter un conseil de l’Internet.

    Après avoir lu ton compte rendu et réfléchi un peu, ça donne l’impression de refaire ce qu’il y avait avant mais avec l’étiquette Sarkozy dessus.

    En tout cas c’est toujours ça de fait si vous avez pu lui dire en face ce qui ne va pas. Lui aussi va peut être y repenser après coup…

  86. Pingback: Le cadeau de Noël de Brice | AstucesTutos.fr

  87. Une news en exclu : bientôt tous les rapports portants sur les profils psychologiques des convives décortiqués par la « CTU » de l’Elysée seront publiés sur Wikileak. ;-))
    ça permettra de lancer la réunion de mars 2011!

  88. Merci de votre compte rendu qui témoigne d’ une analyse, fine, perspicace et lucide, non exempte d’un humour discret de très bon aloi. C’est ainsi qu’il est possible de faire progresser les idées et évoluer les mentalités. Cordialement

  89. Pingback: #ledej à l’Elysée, les blogeurs influents invités à discuter avec Sarkozy | Geekonaute

  90. Pingback: Nicolas Sarkozy évoque une révision de la loi Hadopi - Snowleoo

  91. Eric: « c’est évident, on va juste lui demander son avis avant de prendre des décisions concernant internet.  »
    oui, enfin plutôt lire:
    « c’est évident, il va juste nous demander notre avis avant de prendre des décisions concernant internet. « 

  92. @Eric

    Je me suis mal exprimé, c’est vrai qu’on pouvait l’interpréter de deux façons.

    Quand je disais:

    « C’est bien français cette mentalité qui consiste à ne parler qu’avec des gens qui pensent la même chose que soi. Au moins on est sûr de ne jamais avoir jamais tort »

    je parlais de ceux qui ont comme philosophie « Je ne pense pas comme Sarko donc pas de raison de lui parler par contre je suis preum’s à brailler dès que ça ne va pas »

  93. Tout cela serait peut-être un bon sujet de pièce de théâtre… c’est vrai qu’alors il faudrait une intervention de Carla dont les premières déclarations sur le téléchargement illégal de la musique devrait être méditée…

  94. Salut Eric, je parcoure ton blog depuis 2 ans environ (de moins en moins malheureusement, car j’aimais au début tes articles informatiquement pratiques, ou pour nous faire découvrir quelque-chose, tes articles d’opinion ou culturels, on a la même sensibilité je crois… mais ces articles, il y en a de moins en moins, au profit d’articles + pointus pour geeks ayant smart-phones etc). Pas de reproche, tu traces ton chemin là où tu le souhaites ! 😉
    C’est mon 1er post (désolé !) pour te dire : NE CHANGE RIEN sur ce que tu exprimes et la façon dont tu l’exprimes : posée, avec du recul, pragmatique etc J’étais ravi pour toi que tu participes à ce déjeuner (et un peu fier en me disant : chouette, j’en connais un autre que Niel dans les 8, et en +, c’est un gars que j’aime bien, que je respecte et que je connais avant qu’il rencontre Sarko 😉
    Eh oui, je ne suis pas un geek (ah si, je connais Korben aussi), je m’intéresse juste de loin, mais bon voilà… J’ai apprécié ton débrief comme j’apprécie ta plume et je voulais te le dire… Sois indifférent aux réactions qui salissent ta poubelle, elles ne doivent pas te faire douter de ce que tu fais (bien)
    Bon, là, j’arrête, on va croire que je fais de la lèche ou que tu me payes ! 😉 Mais bon, 1 post en 2 ans, fallait que je me lâche ! lol
    Bonne continuation !
    David

  95. Prix du repas pour les convives: 2000 euros!!!!!!!
    C’est formidable comme on arrive à pomper les contribuables sans qu’ils s’en rendent compte!!!
    Il faut dire que l’état d’abêtissement dans ce pays est tel que les banques videraient les comptes, la populace dirait : ehhhhhh quest qui passe, je chvais dire à mon avocad!!!!

  96. C’est pas possible sur un petit blog amateur comme presse-citron que les réponses aux comm du boss soient juste après le dit-commentaire, ça faciliterait un tantinet la lecture ? 😉
    Surtout quand il y en a 150.

  97. Salut rien contre toi que je suis volontiers et tout comme la majorité je trouve que tu as su prendre beaucoup de recul , par contre une petite question a laquelle tu vas surement réussir à me répondre, quels ont été les critères de recrutement pour le déjeuner du moins en quoi vous et les autres êtes représentatif des usagé du web en France ?

  98. moi aussi je suis un pseudos… donc je pourrais viser ta poubelle ?
    Dès que l’on a une surface médiatique on reçoit ce genre de message… je pense que tu imagines ce que l’on reçoit si l’on tient un blog politique !!!…
    Voilà, tu es dans la lumière tu vas être visé !… mais on s’y fait !
    Courage et sourires !
    Karine

  99. Pingback: Revue de Steph #48

  100. Il avait l’air vraiment sympa ce déjeuner, finalement. Merci pour le compte rendu. Ca tat’ d’être là bas vu le menu (JA, Xav’, Dany, JB et les autres que je connais pas).

  101. Pingback: l’Élysée et les petits blogueurs un monde de troll | Sud34.com le Blog Marseillan plage Cap d'Agde infos et immobilier

  102. Sans aucune considération politique, je trouve ça vraiment exceptionnel de pouvoir participer à un diner à l’Elysée avec des entrepreneurs pareils, bravo Eric, je trouve que c’est une belle consécration pour ton travail.

  103. Très intéressant ce petit compte rendu.
    j’imagine que ça doit être assez impressionnant un déjeuner à l’Elysée :)

  104. très bel article, bien plus complet que ceux des journalistes 😉 <- et certainement moins faux.
    Annonceur, j'attendais quelques infos sur cette possible taxe Google (mon agenge est à Londres)
    j'entends beaucoup de critiques sur la soit disant efficacité d'Hadopi, même lu l'article de Maitre Eolas (http://www.maitre-eolas.fr/?q=...../?q=hadopi).
    personnellement elle me semble efficace quoi qu'on en dise.

  105. Un conseil du numérique, pourquoi pas mais il ne faudrait pas oublier dans les futurs Sages, le « canal historique » de la presse écrite. Les éditeurs « old fashion » du papier, ont sans doute leur mot à dire sur l’évolution des supports. Depuis le MP3, ils ont souvent été « Ã  la ramasse » et les « pure players » se comptent sur les doigts de la main. Ils ont aussi un rôle à jouer dans l’éducation aux médias, quand l’on voit toutes les dérives d’Internet que les jeunes avalent comme des couleuvres.

  106. Pingback: Signal » Blog Archive » Internet à l’Élysée : rétropédalage politique pour 2012 en sept actes

  107. Pingback: Sélection de liens – Content curation, entrepreneuses du web et laïcité | Clumsybaby, blog musical

  108. Pingback: Les liens de la semaine du 12 au 18 décembre 2010. | Web-Petit

  109. « […] si vous voyiez certains commentaires que je supprime sans les publier, tellement cons qu’ils salissent même ma poubelle […] »

    Bel esprit, bravo 😉

  110. Merci pour ce compte rendu !

    L’histoire, dont je peux témoigner, nous montre que chaque président depuis 1990, fait au moins un déjeuner d’acteur de l’internet. N’oublions pas que nous sommes dans une période critique où tous les acteurs influents sont invités à tour de rôle dans une mécanique de réassurance très huilée.

    Etonnant qu’aucun d’entre vous n’ai regretté l’absence totale d’acteurs de ce qui représente notamment un marché majeur de l’internet : le secteur d’intérêt général : public (territorial, villes, tourisme, europe, …) , citoyen (economie sociale, …) , éducation et médias en ligne.

    Attention à ne pas suivre la dangereuse pente de l’internet qui opposerait deux têtes (publique et privée pourtant sur le même corps (social) !

    Pour ce qui est des femmes : NKM les avait bien identifiées du temps de son secrétariat et les conseillers de l’Elysées les connaissent : rien n’est jamais neutre dans les choix des invités !

  111. Félicitations Eric. Je trouve vraiment génial d’avoir été reçu à l’ELysée. Dommage que Manu est décliné l’invitation car je pense aussi qu’il aurait apporté au débat.

    Je n’ai pas lu les commentaires et je suis sûre que ça a été soulevé mais j’en remets une couche. Tu dis « Le Conseil du numérique quant à lui serait constitué de membres représentatifs de l’internet  » même type de représentation que ce déjeuner? Pas une femme! Je suis déçue de voir que le monde du net est peut être innovant mais pas à ce niveau là. Est-ce un club d’homme, encore! Devons-nous être les râleuses, encore! Celles qui font remarquer que c’est désespérant de constater encore et encore le même sectarisme!

    Allez je retourne en cuisine 😉

  112. Je lis les commentaires et tu dis
    « @Evy : à la question (légitime) de l’absence de femmes, Sarkozy, d’abord étonné, a eu cette réponse :« je ne vous ai pas invités parce-que vous êtes des hommes, c’est étrange comme question ». D’autres ont remarqué très justement non sans humour que dans ce cas il n’y avait pas de bouddhistes non plus, et qu’il était difficile de représenter toute la nation dans 8 personnes :-) Je crois juste que c’est un hasard malheureux, et j’aurais été personnellement ravi d’un groupe mixte. »

    Est-ce que les bouddhistes représentent la moitié des français? Je t’avoue que mon cÅ“ur s’emballe quand je lis des choses pareilles. « je ne vous ai pas invités parce-que vous êtes des hommes, c’est étrange comme question » Pourquoi avez-vous été invité? Parceque vous faites du traffic? Parceque vous êtes compétent? … Quel a été le critère du choix? Une question sans réponse pour balayer cette question… n’y-a-t-il aucune femme ayant réussi, aucune femme informée, aucune femme … oulala je m’emballe. Ca parait anecdotique mais ça ne l’est pas. Pas UNE pas même une femme. L’équilibre est essentiel… allez je vais aller me balader sur la côte pour dissiper cet énervement qui me surprend moi-même :)

  113. @Joanna : il aurait dû inviter une moitié de femmes, quand bien même elles leur présence n’aurait eu aucune pertinence ? Pour les quotas ? Non, ce n’est pas comme ça qu’il convient de faire, désolé.

  114. @Biganon
    Donc tu sous-entends qu’il n’y a pas de femmes qui travaillent aujourd’hui dans le web qui auraient leur place à cette table? Je ne parle pas de quota ici! Tu sais il y a peu d’hommes de petites tailles parmi les CEO. Tu crois que c’est une question de compétences? Les hommes petits sont ils moins intelligents, moins compétents? La compétence est-elle histoire de genre ou de forme?

    On a une tendance naturelle a promouvoir ceux qui nous ressemblent et en prendre conscience pour juste ouvrir le monde à la richesse de la diversité pour faire émerger de nouvelles façon de vivre ce monde, nous avons tous à y gagner. Mais je t’avoue que je ne crois pas que c’est en s’excitant comme je le fais que ça va changer, ta réponse en est un témoignage.

    Je ne crois pas aux quotas, je crois aux opportunités et à la possibilité offerte d’exprimer qui l’on est en tant qu’individu peu importe le genre. Aujourd’hui ce qui fera la différence c’est l’action au quotidien, l’éducation des plus jeunes à une plus grande ouverture d’esprit… et je n’attends pas de toute manière que les forces vives de notre monde se manifestent par le pouvoir politique. Quoique je n’exclue pas de belles surprises :)

  115. Sur le Net, médiatiquement, il y a eu trois femmes médiatiquement et économiquement qui ont été un jour ou l’autre représentative :
    – Orianne Garcia, fondatrice de Caramail
    РAnne Sophie Pastel, mais qui a vendu r̩cemment Auf̩minin.com
    – Pauline D’Orgeval, mais qui a vendu 1001 listes à TF1
    – Yseulys Costes de 1000mercis

    Finalement j’en ai mis 4. Et encore les « encore en activité » sont largement moins médiatiques ou moins représentatives du Net. C’est un fait. Finalement les femmes les plus connues sur le Net sont des femmes qui ont des blogs de BD et de Cuisine. Pénélope Bagieu est surement 100 fois plus connu qu’Yseulys Costes… mais le thème était Internet.

  116. Florence durand tornare on

    Pour mémoire au G7 sur la fracture numérique de Tokyo nous étions 2 femmes ( Valerie Peugeot et moi même) dans la Delegation Francaise sur 5 personnes dont 2 du Mae !

  117. Pingback: Le cadeau de Noël de Brice | Habbzone Stuff

  118. @Joanna

    Entièrement d’accord, seulement je ne pense que l’on puisse partir du constat qu’il n’y avait pas de femmes pour en arriver à des conclusions négatives. Visiblement les invitations se sont faites un peu par bouche à oreille (chacun invitant quelqu’un), donc peut être que les invités n’avaient pas, dans leurs connaissances féminines, d’actrices importantes de l’Internet.

  119. Salut,

    Franchement, tu t’es fait avoir !

    Je cite :
    « qui mettaient des serveurs à l’étranger et qui publiaient n’importe-quoi juste pour faire du pognon »
    Depuis quand les serveurs étrangers qui font du pognon sont illégaux ? Il faut fermer Facebook, Youtube et Google dans ce cas-là !

    La technique de l’UMP est la même depuis 8 ans : on vous écoute, mais on ne vous entend pas ! Il l’a fait avec les retraites, il le fait avec vous en vous écoutant, mais en vous insultant en adoptant la LOPPSI, et en annonçant droit dans ses bottes un délire fascisant : HADOPI 3 contre le téléchargement direct et le streaming. En gros, c’est du DPI : on n’en veut pas !!

    Va lire OWNI : Sarkozy a mis sous dépendance budgétaires la presse écrite ; plus aucun journal ne peut dire du mal du monarque sans faire faillite !

    La France est passée de 11ème à 44ème du classement reporter sans frontière.

    Presse-citron : tu t’es fait avoir !

  120. Pascal Wijsbroek on

    Je découvre à l’instant votre compte-rendu (je viens de comprendre que le premier article « fixe » était précisément fixe, je pensais que vous ne faisiez plus de mise à jour depuis un moment).

    Que vous soyez enthousiaste à l’évocation d’améliorations réelles dans l’avenir du Web me laisse franchement dubitatif. Et me donne l’impression que vous avez simplement été hypnotisés par le charisme du Président…

    – J’ai regardé ce matin : la loi Loopsi II est toujours valide, rien ne change de ce côté là.
    – Le monsieur qui vous a promis monts et merveilles n’est pas un candidat à la Présidentielle, mais l’actuel Président.

    Ca me fait penser au sketch des guignols avec un Chirac qui déclarait « ah si j’étais Président je te foutrais un bordel », oubliant qu’il était justement le Président.

    Là c’est pareil. C’est LE MEME qui promet d’annuler tout ce qu’il a LUI MEME mis en place.

    Korben avait raison. Il ne fallait pas y aller.

  121. Eric

    « hypnotisé », « fait avoir » etc, la vache je savais que j’étais con, mais à ce point :-)
    Merci en tout cas à tous les chevaliers blancs de la bien-pensance de me remettre sur le droit chemin et de me dire comment et quoi penser, c’est vrai qu’un « influent » du net doit obligatoirement dire du mal de Sarkozy et du gouvernement et j’avais oublié de le faire, suis-je distrait :-)

  122. A Pascal Wijsbroek et les autres : refuser d’y aller par peur d’être hypnotisé ? Ben dis-donc vous n’avez pas une très grande confiance en vous alors, ni dans votre capacité de discernement ni dans vos convictions…

  123. Pascal Wijsbroek on

    Donc vous êtes direct en mode « troll » si je comprends bien.

    Il n’est pas question de « dire du mal de Sarkozy », et j’ai encore moins évoqué votre connerie.

    Je note que de votre côté vous y allez direct, je suis donc un chevalier blanc de la bien-pensance.

    J’imagine que c’est la règle : je suis chez vous, je peux donc me faire insulter parce que je ne suis pas d’accord avec vous. C’est intéressant comme concept.

  124. Pascal Wijsbroek on

    @Memoree : Le fait est que Nicolas Sarkozy a un vrai talent dans ce genre de comité pour être l’espace de la discussion un interlocuteur « parfait ».

    Le petit truc qui fait la différence c’est le nombre impressionnant de fois ou ses interlocuteurs le trouvent impressionnant en qualité d’écoute et de compréhension, pour qu’au final rien ne change, ou en pire.

    Petite exemple : la loi Loopsi vient d’être votée à l’instant. Nicolas Sarkozy a donc entendu vos réserves, les a comprises, a évoqué le démantèlement de la loi, mais elle est votée quand même.

  125. [quote]Sébastien le 21 décembre 2010 à 17:45

    @Joanna > Cite moi juste de nom une seule femme que tu relies à Internet et que tu penses aurait du être invitée. Juste une.[/quote]

    Mathilde Le Rouzic => multi entreprises sur le net, blogueuse, twitteuse

    Fadhila BRAHIMI => Responsable éditorial du Blog Personal Branding, donc aussi blogueuse et twitteuse

    C’est lourd là…

  126. @Marie : Pour Mathilde, oui pour Bagatelles, mais vu qu’elle est dans un nouveau projet, elle n’est plus vraiment mise en avant; et pour Fadhila, je suis désolé, mais on est très très très loin d’Eric. A ce rythme, on aurait du m’inviter parce que je gère ma boite sur le Net depuis 10 ans et mon site depuis 12 ans.

  127. @Sébastien, oui tu aurais pu être invité, pourquoi pas ? :)

    En fait, nous ne connaissons pas vraiment les critères de choix de l’Elysée ?
    S’agissait-il d’entrepreneurs du web, d’influenceurs du web ou les deux (auquel cas, Sarko aurait dû se pointer @LeWeb, il aurait vu tout le monde) ?

    Toutefois, je rejoins Joanna et de nombreuses femmes qui travaillent sur internet sur ce que nous appellerons un « curieux concours de circonstances » qui ne réunit au final que des représentants masculins.
    Ce que veulent dires les femmes, c’est qu’il va quand même falloir avec et qu’elles ont une voix. En terme d’influence aussi, les femmes parlent aux femmes…

    Mais nous débordons un chouïa du sujet de ce billet, alors let’s go… nous, nous ferons encore avec :)

  128. On est en train de marcher sur la tête là. Les femmes ont une voix, et elles sont justement traitées en égales aux hommes en n’étant pas invitées pour faire valoir leur sexe. S’il existait des sommités du web français femmes, elles auraient eu leur place. Vos exemples n’auraient pas eu leur place.

  129. L’art et la manière de se faire entuber par Sarkozy… Vous pensiez quoi avec ce déjeuner ? Je fais pas de l’anti-sarko primaire mais il est quand même à l’origine de HADOPI et LOPPSI et bientôt grand défenseur de ACTA, alors lui lécher les bottes non merci et grand bravo à ceux qui ont eu les c… de dire non, dont notre ami K.

    • Eric

      @Denis : c’est marrant, concernant ce déjeuner je reçois autant de commentaires saluant et soutenant le fait que nous ayons accepté de nous y rendre, y compris de la part d’opposants déclarés à Sarkozy, mais qui m’arrivent par mail Twitter ou Facebook et qui ne souhaitent pas être révélés. C’est assez révélateur de l’ambiance cordiale et de grande tolérance qui règne dans ce pays…

  130. Pingback: LOPPSI 2: a series of French measures related to the internet | Cybercrime Laws

  131. Merci pour ce compte-rendu, Eric, c’est intéressant !

    Petite question technique : à défaut de bloc-notes, n’aurais-tu pas pu tout enregistrer sur Dictaphone ?

  132. @sebastien @biganon On peut faire un debrief des femmes qui sont oui ou non suffisamment valeureuses pour rentrer au Panthéon mais je trouve que cet article et ses commentaires sont une belle illustration de notre débat: http://www.zdnet.com/blog/perl.....tech/15283
    On peut discuter des manifestations, des faits divers mais on peut aussi regarder les choses en prenant de la hauteur pour voir l’amont.
    Je crois à l’action et donner cette chance à la différence dans mes entreprises est encore ma meilleure politique. Comme disait Raimon Panikkar « Mon aspiration ne consiste pas tant à défendre ma vérité qu’à la vivre »

  133. Pingback: La Mare du Gof » Blog Archive » Actus Généralistes – 2010/S50-51-52

  134. Pingback: Le numérique, les femmes, et le monde comme il va… «

  135. Pingback: Il y a deux mois… » www.kanithael.net - Ou les tribulations d'un internaute

  136. Pingback: Dîner à Bercy avec Eric Besson, ministre de l’économie numérique | VinZ de Blog

  137. Pingback: Mr Besson, voici la liste des invités à votre prochain diner !

  138. Je suis atterrée par la bêtise ambiante qui s’empare des hommes lorsqu’ils parlent des femmes.
    Ainsi sur ces commentaires on peut lire que les femmes sur la toile ne font pas autre chose que d’ouvrir « des sites de BD et de cuisine » ? Mais chers internautes masculins j’aimerais tout de même vous rappeler que ne n’est pas parce que vous ne réussissez pas voir un petit plus loin que le bout de votre nez (ou devrais je dire de votre sexe) et que qui plus est vous ne cherchez sans doute pas à élargir vos vues sur les actions menées par des femmes (car c’est un fait on privilégie toujours les personnes auxquelles on peu s’identifier) que ce que vous ne voyez pas n’existe pas.
    Le plus grand danger pour les femmes aujourd’hui c’est bien que l’homme aime les voir et les représenter, telles qu’il le désire, c’est à dire certainement pas avec un cerveau, ou en tous cas pas plus développé que le sien.

    Je dédis ce commentaire à toutes les femmes qui ont pu se sentir insultées par les propos tenus en commentaires sur les femmes, propos gratuits, et qui ne font certainement pas avancer le débat citoyen.

    Ci-joint un site qui montre que les femmes sur la toile c’est pas seulement de la cuisine, de la BD, de la frivolité, mais c’est aussi du et de la politique.

    http://www.lafemmedigitale.fr/

  139. Sévbastien on

    Et une fois de plus, un grand discours moralisateur sans aucun nom à apporter. Isabelle J. serait elle une net entrepreneuse ? avec 1 article par mois sur son blog ? Elle écrit des livres. Le blog n’est qu’une petite extension de son métier d’écrivain. L’égalité homme / femme c’est justement de ne pas juste inviter une femme parce qu’elle est une femme mais une net entrepreneuse. Et votre commentaire ne fait que montrer que vous n’en connaissez pas. Et le fait que dire que les femmes sur le Net les plus connus sont dans la gastronomie ou la BD, je ne vois pas ce qu’il y a de choquant. C’est un fait. C’est peut être choquant qu’elles ne soient pas reconnues pour autre chose, mais en attendant, ce déjeuner n’était pas destiné à faire de la discrimination positive mais à discuter entre net entrepreneurs influents, et sincèrement, Isabelle J. avec un article par mois sur son blog, est très loin d’être une net entrepreneuse influente. Mais il s’agit sans doute là de propos gratuits et vous allez de ce pas me donner une liste de dix femmes influentes sur le Net (et ne me sortez pas le blog d’Anne Sinclair :)

  140. Pour vous répondre, je n’étais absolument pas là pour vous donner des noms, ni entrer dans ce petit jeu de qui est le plus visible (femmes ou hommes) dans le milieu du web. Je venais simplement souligner que cette guerre des sexes, provoquée par les provocations des hommes sur ce post, dois finir.
    Les femmes qui travaillent dans le milieu du web ne manquent pas, comme dans tous les autres secteurs.

  141. Sébastien on

    Et tous les invités sont connus. TOUS. Par les professionnels du Web bien sur. C’était pas un truc sensé être représentatif de la société française, mais rassemblant les personnes les plus influentes du Net français. Et y’a pas de noms de femmes qui viennent à l’esprit quand on parle de femmes influentes sur le Web. Inviter une obscure blogueuse qui tourne à 100 visiteurs par jour juste parce qu’elle était une femme, aurait été stupide. Tu voulais qu’une femme influente du Net soit invitée ? Tu n’en connais même pas une.

  142. Que de haines, descendez de vos grans chevaux, et je ne vois pas qui vous a permis de me tutoyer. On ne se connait pas, et heureusement pas, je déteste l’arrogance.

  143. Sébastien on

    Votre réponse ne fait que confirmer ce que je disais plus haut. Vous ne pouvez pas citer un seul nom de femmes car votre connaissance du Web est des plus limitée. Le tutoiement est la règle sur le Net depuis TOUJOURS. Y’a que depuis que le grand public est arrivé qu’il essaye d’imposer (pas tous, juste quelques irréductibles) le vouvoiement. Je tutoie tout le monde depuis 15 ans sur le Net. Que ce soit un inconnu, le big bosse d’une grosse boite ou un ami.

    ps : quand on me demande, je vouvoie… quand on ne connait pas la définition du mot haine, je laisse tomber l’explication de texte. J’ai passé l’âge.

  144. Pingback: Suivre le E-G8 Forum en direct en streaming vidéo

  145. Je trouve que Les femmes ont une voix unique , et elles sont bien traitées en égales aux hommes en n’étant pas invitées pour faire valoir leur sexe.

Lire les articles précédents :
Un incroyable outil de curation de contenu pour créer votre magazine en ligne

Pour partager une passion ou une expertise sur le web, il y a eu les pages personnelles, les forums, puis...

Fermer