Depuis l’annonce d’Apple Pay, les nouvelles inscriptions ont doublé sur Google Wallet

Visiblement, il n’y a pas que l’iPhone qui profite du buzz d’Apple Pay.

Au mois de septembre, Apple dévoilait les nouveaux iPhone, l’Apple Watch et son nouveau système de paiement mobile Apple Pay, qui utilise le NFC. Et comme il fallait s’y attendre, cette nouveauté Apple a énormément fait parler d’elle, ce qui a généré un nouvel intérêt pour ce type de paiement.

Pourtant (fans d’Apple, vous savez que j’ai raison), les paiements mobiles via NFC ne datent pas d’hier. De nombreux services proposent déjà ce mode de paiement et Google, le grand rival d’Apple, proposait déjà quelque chose de similaire aux Etats-Unis depuis 2011 (avec le Touch ID en moins). Ça s’appelle Google Wallet (Tap and Pay).

Si Tim Cook a annoncé qu’Apple Pay a été activé par un million d’utilisateurs en l’espace de 72 heures, Google est plus discret concernant l’utilisation de son système de paiement mobile qui est vieux de trois ans.

Toutefois, une source du site Ars Technica aurait révélé que durant ces deux derniers mois, le nombre de nouvelles inscriptions a doublé. Et par ailleurs, Google Wallet aurait vu le volume de ses transactions augmenter de 50 %.

La question que l’on peut se poser est : Google Wallet (et les autres systèmes de paiement NFC) profite-t-il du buzz et de la publicité d’Apple Pay ? On serait tenté de croire que oui !

Aux USA, c’est NFC contre QR Codes

Si vous vous en souvenez, il y a quelques jours, j’évoquais le conflit qu’il y a actuellement entre Apple et quelques chaînes de magasins américains (qui possèdent à eux seuls 110 000 magasins).

Ces derniers ne sont pas partenaires d’Apple Pay. Mais théoriquement, leurs terminaux devaient être compatibles avec Apple Pay (et Google Wallet). Seulement, ces derniers ont décidé de désactiver ou modifier leurs lecteurs NFC afin qu’il ne soit plus possible pour les clients de payer via Apple Pay.

La raison ? Ces grandes entreprises américaines ont déjà signé avec MCX, une co-entreprise qui va lancer son propre système de paiement mobile appelé CurrentC, qui devrait arriver l’année prochaine aux USA.

CurrentC_App

L’idée serait de court-circuiter les sociétés de cartes de crédit comme VISA ou MasterCard et ainsi éliminer certains frais.

En revanche, CurrentC n’utilise pas le NFC. A la place, il utilise des QR Codes. En échange de l’utilisation de ce système de paiement mobile, le client pourra espérer quelques avantages proposés par les marchands.

Le fait est que ces marchands auraient déjà signé un deal d’exclusivité avec MCX, ce qui fait qu’ils sont un peu obligés de bloquer les services de paiement mobile concurrents (comme Apple Pay ou Google Wallet).

Mais la bonne nouvelle pour Apple et Google, c’est que cette exclusivité ne durera que quelques mois, comme l’a expliqué le CEO de MCX.

(Source)


Send this to friend

Lire les articles précédents :
amazon-echo
Avec Echo, Amazon veut être à l’écoute de votre famille

Un peu comme Siri ou Cortana, mais dans un cylindre.

Fermer