Des cafards chargés de nano-ordinateurs à ADN

L’ordinateur à ADN sera-t-il le futur de la médecine ? Difficile à dire, mais les premiers testeurs, des cafards, nous fourniront bientôt un embryon de réponse.

Les cafards sont des insectes qui peuvent effrayer, surtout lorsqu’on en retrouve un sous son lit. Mais ils sont aussi des animaux très utilisés par les scientifiques qui souhaitent effectuer des expériences sur des êtres vivants. Un nouvel exemple a récemment été dévoilé : les cafards sont les premières créatures vivantes a se faire injecter des nano-ordinateurs à ADN. Le concept d’ordinateur à ADN est assez difficile à définir, c’est pourquoi nous allons faire appel à la balise [cestpassorcier]. Les ordinateurs à ADN ne sont pas le genre de machines que l’on connait habituellement, ce ne sont pas des systèmes électroniques. Ce sont des fragments de brins d’ADN que l’on peut en quelque sorte ‘coder’. Ils sont capables d’interagir entre eux mais aussi avec leur environnement pour ensuite adopter un certain comportement. [/cestpassorcier]

Les ordinateurs à ADN, aussi appelés robots origama, sont capables de ‘fermer’ et d »ouvrir’ les brins d’ADN qu’ils contiennent. A quoi cela sert ? Cela pourrait notamment être utile dans le domaine médical car ces nano-robots pourraient fournir automatiquement une défense en détectant une maladie. Pour cela, un ordinateur à ADN n’a qu’à s’ouvrir pour délivrer les médicaments qu’il contient. Si une telle technologie voit le jour, cela pourrait constituer une véritable révolution. « Les nano-robots à ADN pourraient potentiellement exécuter des programmes complexes qui pourraient un jour être utilisés pour diagnostiquer ou traiter des maladies avec une sophistication sans précédent.« ,  Daniel Levner, bio-ingénieur à l’Université de Harvad (Institut Wyss).

Cafards

Pour résumer, si les expériences se révèlent être couronnées de succès, il se pourrait bien que l’on nous injecte des nano-robots afin que ceux-ci puissent nous guérir et/ou nous prévenir de toute maladie et ce, rapidement. L’ordinateur à ADN est jugé lent, il réagit en minutes/heures/jours, contrairement à l’informatique électronique, mais ce temps de réponse est bien suffisant dans le cadre d’une maladie. Les cafards devenaient déjà, il y a quelques temps, les premiers cyborgs vivant sur notre planète. Il se pourrait désormais qu’ils deviennent les premiers testeurs d’une technologie d’avenir. L’équipe en charge de la recherche aimeraient passer à des mammifères d’ici les 5 prochaines années.

(source)

Image: ‘Cockroaches
http://www.flickr.com/photos/38112256@N00/430767629
Found on flickrcc.net


Un commentaire

  1. D’où vient que les cafards sont des insectes qui peuvent effrayer ? Je me le suis toujours demandé, car ils sont beaucoup moins dangereux que bien des insectes 😉

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Offre découverte Remixjobs : postez gratuitement une offre d’emploi jusqu’au 1er juillet

Le site d'emploi des métiers du Web et informatiques Remixjobs lance une offre découverte : une annonce gratuite à poster...

Fermer