Des chaises roulantes contrôlées à l’aide de la langue

Des chercheurs ont élaboré un nouveau système qui devrait permettre aux personnes paralysées de contrôler leur fauteuil roulant plus facilement : un piercing sur la langue.

Une équipe de chercheurs de Georgia Tech a mis au point un nouveau système pour permettre aux personnes paralysées qui n’ont plus usage de leurs mains de se déplacer plus facilement. Cette nouvelle technologie se veut plus précise et efficace que le « spin-and-puff », une méthode qui consiste à placer un tube dans la bouche des handicapés moteurs afin qu’il puissent avancer, reculer et tourner  avec leur fauteuil roulant en utilisant leur souffle (inspirations et expirations). L’innovation de Georgia Tech, c’est une sorte de piercing magnétique placé sur la langue.

Le contrôle de la langue

Le système est composé du piercing ainsi que d’un équipement à placer sur la tête. Lorsque l’utilisateur va bouger sa langue, le champ magnétique produit par la technologie sera perturbé. Selon la direction dans laquelle le mouvement est effectué, la chaise roulante va se déplacer en conséquence. Le calibrage est réglé à l’avance et l’utilisateur sait quel déplacement il va effectuer s’il lève la langue puis l’oriente vers la gauche. L’information est transmise en connexion sans-fil et elle transite par un smartphone avant d’être relayée au fauteuil roulant.

PiercingMagnetique

Des tests concluants

Des tests ont été effectués sur plusieurs sujets non-handicapés ainsi que sur 11 patients atteints de tétraplégie. Le groupe de tétraplégiques a présenté d’excellents résultats. Tout d’abord, ils ont été en moyenne trois fois plus rapides avec ce système qu’avec le Spin-and-Puff, auquel certains étaient déjà habitués depuis des années. De plus, l’équipement semble être facile à adopter. Les cobayes ont été testés sur six semaines à raison d’une session par semaine. Entre la première et la deuxième session, des progrès notables ont été effectués. Comme quoi, c’est un coup de ma… de langue à prendre.

Pour l’instant, la technologie n’est pas encore prête pour être rendue disponible à toutes les personnes paralysées. Cependant, après plus de cinq années de recherches, l’équipe en charge du projet peut se targuer d’avoir réussi à créer un système qui pourrait un peu faciliter la vie des handicapés moteurs. Des tests hors clinique seront bientôt lancés.

(source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Après les publications, le Vietnam censure aussi les commentaires sur internet

Au Viêt-Nam, un commentaire un peu trop insolent peut maintenant coûter une peine de prison ou une amende.

Fermer