Des données militaires sensibles auraient été consultées par des pirates

Les plans d’une vingtaine de systèmes d’armement avancés ont été consultés par des pirates qui pourraient venir de Chine.

Washington Post a eu aujourd’hui accès à un rapport du Pentagone. Dans celui-ci on apprend que l’organisme militaire a été victime d’une cyber-attaque suite à laquelle deux douzaines de plans confidentiels auraient été consultés. Ces derniers contenaient des systèmes d’armement avancés comme des drones de guerre ou encore des dispositifs de défense anti-missile.

La version publique du rapport a été étrangement inquiétante. Elle précisait que le Département de la Défense américain n’était pas « prêt à se défendre contre cette menace » et qu’ « avec la technologie et les compétences actuelles, il n’est pas possible de se défendre de manière sûre contre les cyber-attaques les plus sophistiquées« .

DangerousWeapon

On ne sait pas réellement quand a eu lieu l’attaque. De toute façon, « Dans beaucoup de cas, il ne savent pas qu’ils ont été piratés jusqu’à ce que le FBI frappent à leur porte » a déploré un haut responsable militaire. De même, le pays d’où émane cette attaque n’a pas officiellement été révélé même si de nombreux militaires haut placés chuchotent le nom de la Chine.

Le Pentagone semble avec de réels problèmes de sécurité informatique, ce qui est dommage quand on est un organisme qui possède des données extrêmement sensibles. Cette attaque tire la sonnette d’alarme, les technologies volées pouvant représenter de vrais enjeux militaires. Le département de la sécurité nationale aurait du mal à trouver son groupe d’experts en informatique, selon TheVerge. En tout cas, le pays qui a récupéré les plans confidentiels bénéficie désormais d’un avantage non négligeable.

(source)

Image: ‘CEC Sleipnir’
http://www.flickr.com/photos/28164579@N08/6293176958
Found on flickrcc.net


6 commentaires

  1. Honnêtement, cela ne m’étonne pas outre mesure.
    Je pense que le problème de sécurité (sécurité des données, des réseaux, des informations) est un souci largement sous estimé à l’heure actuelle en informatique.
    Sans cela vient-il d’un manque général de compétences et de moyens.
    En gros, sans être pessimiste, je ne pense pas que le département de la défense américain soit le seul dans ce cas.

  2. Merci pour cet article! Internet est un outil formidable mais aussi fortement dangereux qu’il faut apprendre à maitriser. Vraiment inquiétant que la défense américaine ne le maîtrise pas davantage à l’heure du numérique. Il serait tant qu’ils trouvent des solutions.

  3. Ceci étant, je ne serais pas étonné que le département de la défense américain verse dans le même genre de pratiques…

  4. Faudrait qu’on arrête de dire que c’est la Chine à chaque fois… quand bien même les adresses IP d’où proviendrait l’attaque seraient effectivement chinoises…

  5. Les Etats-Unis connaissent le revers de la médaille. N’oublions pas que c’est le pays qui est le plus actif dans le monde en termes de cyberguerre

  6. C’est de plus en plus confirmé, les hackers sont de plus en plus virulents et s’attaquent à des cibles plus prolifiques, faisant ainsi de la sécurité informatique, un enjeu international dont dépend la survie des Etats et plus simplement des entreprises. Plus que jamais, chacun doit rester vigilant face à la réalité de la menace.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
curiosity-mars
Visionnez les 9 premiers mois de Curiosity sur Mars en 1 minute grâce à ce time lapse

Le petit robot Curiosity parcourt Mars depuis 9 mois maintenant. Un passionné a rassemblé ces 9 mois d'images en 1...

Fermer