Apple vient de dévoiler ses résultats financiers pour le dernier trimestre. Et la firme de Cupertino a, une nouvelle fois, déjoué les pronostics des analystes financiers. Il n’en reste pas moins que le prochain trimestre devrait être plus compliqué pour Apple.

Des prises de bénéfices qui avaient fait quelque peu décrocher l’action, la rumeur de la sortie de l’iPhone 5 en octobre, ainsi qu’une sortie retardée pour les processeurs Ivy Bridge ULV (ceux qui se destinent aux prochains MacBook Air) avaient fait souffler un vent de pessimisme sur la société dirigée par Tim Cook. Un tassement des ventes d’iPhone dans les pays occidentaux avaient également effrayé les marchés mais les ventes en Chine ont largement compensé.

Or, les résultats annoncés par Apple pour le trimestre qui s’est clos au 31 mars 2012, ont balayé d’un revers de manche les craintes. Un premier chiffre résume parfaitement la situation : le chiffre d’affaires a bondi de 94% en un an. Il s’agit tout simplement du second meilleur trimestre dans l’histoire d’Apple (après le précédent).

Apple Des résultats stratosphériques pour Apple

Précisément, le chiffre d’affaires atteint les 39.2 milliards de dollars alors que les analystes n’attendaient « que » 36.8 milliards de dollars. C’est 15% de moins comparé au trimestre précédent mais 59% de plus qu’il y a un an. La société engrange ainsi 11.6 milliards de dollars de bénéfices.

Ce sont deux locomotives qui tirent la société au firmament. L’iPad a été vendu à 67 millions d’exemplaires en l’espace de deux années d’existence. Pour atteindre ces chiffres, il aura fallu 24 ans aux macs, 5 ans à l’iPhone et 3 ans aux iPod. Et le nouvel iPad a reçu un accueil excellent ; il a contribué aux 11.8 millions de ventes d’iPad effectuées durant le dernier trimestre. C’est peut-être 24% de moins qu’au trimestre précédent mais c’est tout simplement 151% de plus qu’il y a un an. Peter Oppenheimer, le Directeur Administratif et Financier d’Apple, précise que « le nouvel iPad a eu un départ formidable et qu’il s’agit de la version d’iPad qui s’est vendue le plus rapidement. »

Les iPhone ne sont pas en reste puisque leurs ventes sont en baisse de 5% par rapport au trimestre précédent, mais en hausse de 88% à comparer au même trimestre en 2011. Il s’en est vendu 35 millions durant le dernier trimestre. Quant aux Mac, ils progressent de 7% en une année. Seuls les iPod sont à la peine puisqu’il s’en est vendu 50% de moins qu’au trimestre précédent et 15% de moins qu’il y a un an.

Une euphorie qu’il faut toutefois modérer avec une révision à la baisse de l’estimation donnée par Apple pour le chiffre d’affaires du trimestre en cours : 34 milliards de dollars alors que les analystes tablaient sur 37.4 milliards. La faute aux retards probables des sorties des futurs produits phares de la marque. Reste que Wall Street a salué à sa manière Apple dont le titre a bondi à l’ouverture de la bourse entraînant dans son sillage l’indice NASDAQ.