[détox] Des comics et des BookTubeurs surbookés

Après une incursion du côté des nouveaux médias, notre série [détox] fait un petit détour par la case Pop Culture. Au menu : de la vidéo, des comics et du partage.

book-booktubeur

Le BookTube est un phénomène qui prend une réelle ampleur depuis quelques années. Contraction de book et de YouTube, il s’agit de chroniques littéraires qui ont vu le jour en même temps que la plateforme, soit en 2005, avant de vraiment décoller en 2009 aux États-Unis. En France, même si le principe a toujours existé, il a malgré tout été relégué au second plan de la popularité par les vidéos d’humoristes ou de gamers.

On compte aujourd’hui plus de BookTubeuses que de BookTubeurs. Les principales animatrices des chaînes ont entre 20 et 30 ans et sont passionnées de livres en tous genres : fantastique, fantasy, romans jeunes adultes. Il est très intéressant de constater que ces dévoreuses de livres ne se contentent pas seulement de faire une chronique sur le dernier bouquin lu mais délivrent également des conseils de lecture à leur communauté, facilitant ainsi le passage à un autre type de littérature et permettant à leur communauté de faire de nombreuses découvertes.

>> Retrouvez tous nos articles de la série [detox]

Une nouvelle forme de critique littéraire ?

Le BookTube touche bien évidemment principalement les nouvelles générations, qui consomment les médias de façon bien différente. Étonnant non, qui a dit que les jeunes ne lisaient plus ? Quoiqu’il en soit, ces critiques abordent les livres de façon différente des médias traditionnels, avec une approche plus personnelle, voire passionnelle, et n’hésitent pas à utiliser tous les outils à leur disposition en matière d’ambiance musicale et de montage vidéo.

Comme les BookTubeurs ne manquent pas d’imagination, il existe quelques chroniques assez sympas que l’on retrouve sur la plupart des chaînes de ces passionnés de littérature afin de capter l’attention et d’aborder la lecture sous un angle original :

  • Les In my mailbox ou Bookhaul sont des chroniques pendant lesquelles les BookTubeurs présentent les derniers livres qu’ils viennent d’acquérir en les feuilletant en direct. Ils partagent donc leurs premières impressions avec leur communauté.
  • Les Unboxing permettent de voir un BookTubeur déballer son dernier colis de livres.
  • Les défis entre BookTubeurs, ou Tag, amènent l’animateur de la chaîne YouTube à répondre à un questionnaire autour d’une thématique avant de désigner à son tour à un autre BookTubeur.
  • Le Bookshelf Tour est l’occasion pour le BookTubeur de présenter le contenu de sa bibliothèque (et de frimer un peu du coup !).
  • Enfin, si les développeurs ont leur hackathon, et bien les BookTubeurs ont leur BookTube-a-thon qui consiste en général à lire un maximum de livres en un temps donné.

Maintenant que nous avons abordé ces quelques termes, je vous propose d’écouter (enfin de lire) ce qu’un BookTubeur peut bien avoir à raconter.

tu-tes-vu-quand-tas-lu_mr-hyanda

Mr Hyanda très concentré pendant la présentation de “Paul Dini présente Batman Tome 3”

Du côté de la bande dessinée : Tu t’es vu quand t’as lu?

En tant que fan de comics, je vous avoue que je n’ai pas pu résister à l’envie d’aller discuter avec une personne passionnée de bande dessinée. J’ai donc contacté Mr Hyanda, animateur de la chronique Tu t’es vu quand t’as lu qui est diffusée sur YouTube et sur 9èmeArt, l’un des principaux blogs français dédiés à l’actualité de la bande dessinée.

Salut Mr Hyanda. Pour commencer, comment t’est venue l’idée de faire des chroniques vidéo ?

J’ai toujours aimé faire des montages vidéos, donc un jour j’ai décidé de me lancer avec une chaîne Youtube. De façon très originale (…), j’ai commencé avec une chaîne gaming mais je me suis très vite rendu compte que les possibilités de montage étaient relativement réduites. J’ai donc réfléchi à un second thème de vidéo et comme je voulais parler de quelque chose que je connaissais suffisamment bien, j’ai opté pour mon autre passion : les comics.

Pourquoi faire une chronique vidéo plutôt que des articles ?

Principalement pour pouvoir rassembler le plaisir de faire du montage vidéo avec le plaisir de parler de quelque chose que j’adore. Le format vidéo est un format que je trouve plus chaleureux qu’un article manuscrit classique, sans bien sûr que cela soit péjoratif. On peut, selon moi, donner plus de rythme avec une vidéo qu’avec un article, c’est un format plus actif.

Considères-tu ces chroniques vidéo comme des concurrentes des articles review ? Dans ce cas-là, n’y a-t-il pas un risque d’arriver en retard par rapport aux autres critiques, vu qu’une vidéo est plus longue à mettre en place ?

Je ne pense pas concurrencer des articles review, tout comme je ne pense pas concurrencer vraiment d’autres vidéastes qui auraient choisi de parler du même titre que moi. Une review, même très longue avec une analyse poussée et développée, reste avant tout un avis personnel et propre à celui ou celle qui l’écrit et la réalise. C’est d’ailleurs tout l’intérêt aussi, puisqu’on peut trouver des avis différents sur la même oeuvre, en fonction du ressenti de chacun !

Pour ce qui est d’arriver “en retard”, même si c’est vrai qu’une chronique vidéo est, en règle générale et à quelques exceptions près, plus longue à réaliser qu’un article, je ne pense pas qu’arriver en “second” soit pénalisant. À l’inverse, sortir une review le jour de mise en vente du titre, voire quelques jours avant comme cela s’est déjà vu sur certains sites, n’est pas selon moi forcément un avantage car beaucoup de gens regardent les reviews pour comparer avec leur propre avis. Je pense que sortir une review trop vite diminue la visibilité car seuls ceux qui veulent avoir un avis en vue d’acheter le titre vont la regarder.

Quelles sont les contraintes et avantages de ce type de chronique ?

Tout dépend de la façon dont tu vois ta chronique. Personnellement pour les reviews, j’ai toujours voulu rester sur un format court de 5 minutes maximum pour aller à l’essentiel tout en évitant les spoilers majeurs. Du coup, pour la chronique en elle-même, c’est ma plus grande contrainte : arriver dans ce laps de temps à parler de tout ce que je veux aborder par rapport au titre tout en évitant de trop en révéler. Parfois, cela signifie malheureusement renoncer à parler de certains aspects ou points-clé du titre mais je me dis que cela laisse d’autres surprises au lecteur !

Sur le plan personnel, la contrainte majeure est le temps de réalisation. Je n’ai jamais vraiment quantifié le temps que me prend la réalisation d’une chronique mais j’essaye d’être le plus organisé possible. La lecture du titre, l’écriture de la chronique, le tournage et le montage représentent quand même pas mal d’heures de travail. Bien évidemment, mes chroniques plus poussées, comme par exemple la chronique Comics & Hardcover, sont celles qui me demandent le plus de temps car, en plus de tous les éléments précédemment cités, il faut y ajouter une partie de recherches pour vérifier mes arguments. Je veux pouvoir creuser un peu plus pour être sûr de ne pas me tromper !

Du côté des avantages, ça me permet d’échanger beaucoup avec les gens sur des sujets que j’aime, ça me fait travailler mon écriture, ma mémoire (puisque je n’utilise pas de prompteur 🙂 ) et puis ça me permet aussi d’enrichir ma culture des comics !

 

Comment réagissent les internautes ? Penses-tu que les chroniques vidéo génèrent plus de vues qu’un article ?

Dans l’ensemble et jusqu’à maintenant, j’ai toujours eu des retours positifs voire très positifs de la part des internautes. C’est hyper gratifiant parce que les gens reconnaissent qu’il y a du travail de fourni et le font savoir. Je sais qu’on ne peut pas plaire a tout le monde et ce n’est pas ce que je cherche, mais c’est vraiment motivant de savoir qu’on a une communauté qui soutient ce qu’on propose et qui continue de grandir. Après, lorsque j’ai des retours un peu plus critiques, c’est toujours constructif et c’est tout aussi génial parce que cela m’aide à me remettre en question et à essayer de comprendre pourquoi un thème abordé ou un point de vue n’ont pas plu.

Enfin, concernant le nombre de vues, c’est une bonne question et je t’avoue que je ne saurais pas vraiment y répondre car je n’ai pas de comparatif par rapport à un article normal.

Les personnes qui suivent tes critiques sont-elles les mêmes que celles qui vont lire les reviews ou penses-tu qu’il s’agit d’un public différent ?

Je pense qu’il y a un peu des deux. Même s’il y a certainement une part plus importante de viewers qui suivent uniquement des critiques vidéos, il y a aussi quelques personnes qui font les deux et lisent des reviews en plus des vidéos.

As-tu des retours d’éditeurs comme Urban Comics lorsque tu fais une chronique sur une de leurs BD ?

Oui, j’ai des retours d’Urban par rapport à mes chroniques. Ils sont d’ailleurs globalement positifs, c’est donc tout aussi motivant et bien entendu, cela fait plaisir ! Ils relayent mes chroniques sur leurs réseaux sociaux, comme ils le font pour les articles d’autres sites et d’autres chroniques. Savoir que le travail fourni est reconnu par des professionnels est quelque chose de très gratifiant !

Peux-tu me dire quelques mots sur le collectif et sur 9ème art ?

Le collectif lescomics.fr est au départ une idée de Matt (le papa de La Selection Comics). Son objectif était de rassembler différents vidéastes comics qui travaillaient chacun de leur côté pour créer une synergie, un collectif et ainsi donner à tous un peu plus de visibilité.

Pour ma part j’ai suivi le projet dès son lancement mais je n’ai rejoint le collectif qu’assez récemment puisque je faisais déjà parti d’un autre site Internet, DCPlanet.fr, pour lequel je réalisais une chronique spéciale en plus de mes vidéos. Cette expérience chez DCPlanet.fr a d’ailleurs été très enrichissante et m’a permis de beaucoup progresser et d’évoluer au sein d’une équipe avec un super état d’esprit.

Pour en revenir au collectif lescomics.fr, il a rejoint 9èmeart et plus généralement le réseau Arts (les autres membres de lescomics.fr ont très souvent leurs vidéos relayées sur ComicsBlog) après des échanges entre Matt et l’équipe de Arts. Au final, c’est un partenariat bénéfique pour les deux parties : notre collectif apporte du contenu vidéo pour le réseau Arts et ce dernier nous fait bénéficier de sa forte visibilité. Cela nous permet aussi de toucher une cible plus large.

Depuis le début de l’interview, tu as souvent parlé des progrès que tu as faits. Peux-tu nous dire dans quels domaines tu penses t’être amélioré ?

Dans tous les domaines en fait 🙂

L’écriture bien sûr, notamment dans structure des idées, les tournures de phrases, le fait d’éviter les répétitions, les tics de langage, mais aussi le montage et le travail de l’image, le rythme de la vidéo, la construction. Sans oublier la mémoire !

As-tu d’autres infos sur la chronique et son évolution ?

Pour l’instant, par rapport à l’organisation de la chaîne, il n’y a pas de changements significatifs de prévus. Le format court des “Tu t’es vu quand t’as lu?” me plaît et me permet de proposer du contenu de façon relativement continue, même si j’aimerais pouvoir être plus régulier.

Je réfléchis aussi à proposer plus de titres en VO. Enfin, les chroniques plus poussées et donc plus longues en termes de temps comme Comics & Hardcover se font forcément un peu plus rares, mais j’essaye d’en sortir dès que c’est possible car c’est un format qui me permet d’essayer de nouvelles choses en matière d’écriture, de montage, etc..

Après j’ai quelques idées et projets en tête mais pour l’instant rien n’est suffisamment développé et avancé pour que je puisse en parler.

En tout cas merci pour le temps que tu nous as accordé. Pour finir, y a-t-il une chronique que tu aimes en particulier (de toi ou d’un autre… ou les deux !) et que tu as envie de faire découvrir aux lecteurs de Presse-Citron  ?

Voilà une question difficile ! Pour mes chroniques, je les apprécie toutes en fait, et j’aime aussi voir leur évolution au fil de ces dernières. Dans les Comics & Hardcover, toutes ont au moins un passage que j’apprécie et qui me fait rire à chaque fois, et ce malgré le fait qu’à chaque montage, à force de visualiser encore et encore la chronique, je finis par ne plus voir que des défauts et à me dire que ça ne vas pas du tout ! Mais je suis malgré tout fier de toutes mes chroniques et je les apprécie toutes !

Quant à celles que je regarde, je suis bien sûr très fan du travail proposé par mes amis/collègues de lescomics.fr (Matt, Chris de ComiXrayS, Retro Phil, Wolf in Motion, Nicolas Martin, V pour Valentin) mais je suis aussi pas mal d’autres chroniqueurs comics sur Youtube, dont j’apprécie le travail. Des chaînes comme Mar Vell, Too Many Books, MC Twhip, Pistolet à Bulles, Bat_Slayer, Comicsplay, la liste est assez longue !

Aller plus loin dans la lecture

Si cet article vous a donné envie de suivre quelques BookTubeurs (mais surtout de lire des livres), voici une petite liste non exhaustive de personnes à suivre, en plus bien entendu de Mr Hyanda :

Au fait, comment appelle-t-on un BookTubeur sur Dailymotion ? Allez, à dans 15 jours !

>> Cet article vous a plu ? Retrouvez tous nos articles de la série [detox]

Source image à la une : VisualHunt.


Des comics et des BookTubeurs surbookés"]

Nos dernières vidéos

Comments are closed.

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Facebook pourrait tuer le click-baiting !

Facebook annonce une nouvelle mise à jour de son fil d’actualité. Et elle risque de secouer certains sites.

Fermer