DoNotPay : un robot capable de faire sauter les PV

Un étudiant anglais fait beaucoup parler de lui ces derniers mois, car son robot est plutôt apprécié par le grand public. Son robot-avocat, baptisé DoNotPay, est capable de faire sauter des PV comme un vrai avocat !

DoNotPay : un chatbot efficace pour faire sauter les PV

DoNotPay a été conçu par Joshua Browder, un étudiant britannique de seulement 19 ans. Ce robot informatique est plutôt efficace puisque depuis son lancement il a déjà fait économiser 4 millions de dollars et que près de 160 000 PV ont ainsi été annulés.

DoNotPay le robot qui fait sauter les contraventions

Le robot avocat DoNotPay est plutôt efficace comme nous pouvons le voir, d’autant qu’il n’a que 21 mois d’existence. Son taux de réussite à faire sauter les contraventions est de 64%, ce qui est plutôt impressionnant, car des avocats bien humains aimeraient sans doute en dire autant.

Si Joshua Browder s’est lancé dans la création de ce robot informatique, c’est évidemment car il en avait assez de recevoir des contraventions pour mauvais stationnement. Le principe est assez simple, il suffit de créer un compte sur DoNotPay, puis de répondre à une série de questions du chabot, ce dernier se charge ensuite d’étudier le cas, puis de fournir un courrier de réclamation, qu’il faudra ensuite envoyer au tribunal. Sur 250000 sollicitations d’annulation de contravention de stationnement, le service a permis de faire annuler 160000 PV.

Joshua Browder promet bientôt de nouveaux chatbots

Après les britanniques, puis les américains beaucoup espèrent maintenant que ce chabot se démocratise au reste du monde. Même si de nombreux avocats ne verront pas d’un bon œil son arrivée, ce robot leur permettra pourtant de s’affranchir de nombreuses réclamations chronophages en temps et pas forcément très lucratives. Ces derniers pourront donc se consacrer sur des dossiers plus importants.

D’après son concepteur, DoNotPay irait même plus loin que le simple domaine des PV, puisqu’il pourrait également permettre de réaliser des réclamations pour des retards de train ou d’avion où les usagers se retrouvent souvent démunis et contraints de perdre la valeur de leur billet.

Devant l’engouement suscité autour de son chabot, Joshua Browder plancherait sur de nouveaux services comme un robot pour effectuer des demandes d’asile politique pour des migrants par exemple ou dans d’autres domaines pour que chacun puisse faire valoir ses droits plus facilement et surtout gratuitement.

Source

Un commentaire

Répondre

Lire les articles précédents :
Amazon veut proposer des smartphone subventionnés par la publicité
Amazon : des smartphones vraiment pas chers contre… de la publicité

Et si les smartphones étaient subventionnés par de la publicité ? La question fera rager les personnes ayant une haine...

Fermer