Droit à l’oubli : Forget.me n’attendait que le formulaire de Bing

Forget.me compte envoyer les demandes simultanément à Google et Microsoft.

REPUTATION VIP

« Si Bing et Yahoo mettent en place leur formulaire de droit à l’oubli, nous vous offrirons la possibilité de soumettre vos URL aux trois moteurs de recherche, simultanément ». C’est ce qu’avait déclaré Bertrand Girin, le CEO de Reputation VIP (l’entreprise qui propulse Forget.me), dans un e-mail adressé aux utilisateurs du nouveau service.

Il y a quelques mois, la Cour de Justice de l’Union Européenne rendait un arrêt permettant aux citoyens de l’UE de demander le déréférencement de liens aux moteurs de recherche, sous certaines conditions.

Google avait ensuite publié un formulaire en ligne via lequel les internautes peuvent réclamer qu’un lien soit effacé des résultats de recherche. Les demandes ne sont bien évidement pas traitées instantanément puisque Google doit les analyser unes par unes. Il doit notamment arbitrer entre le droit à la vie privée d’une personne et l’intérêt que peut représenter une information pour le public. Pour cela, il aurait déjà engagé des experts.

Afin de faciliter les choses, Reputation VIP avait lancé le service Forget.me qui envoie gratuitement les demandes de l’utilisateur à Google et lui permet de suivre la progression de la démarche.

Mais Google n’est pas le seul moteur de recherche qui doit se plier à cette nouvelle règle. D’après un article d’AFP, c’est ce mercredi que Microsoft a suivi les traces de Google en publiant son formulaire de « Demande de blocage des résultats des recherches sur Bing en vertu de la réglementation européenne ».

Dans quelques temps, Forget.me devrait donc permettre aux internautes de faire envoyer simultanément des demandes d’effacement d’URL à Google et Microsoft. Le site s’avérait déjà très utile puisqu’il propose des motifs de demandes pré-remplis.

Dans son e-mail, le CEO de Reputation VIP avait également révélé que le service compte déjà plus de 20.000 utilisateurs et que l’entreprise projette de lancer des versions en espagnol et en allemand.


Send this to friend

Lire les articles précédents :
support mondial 2014
(Sondage) Le football, c’est à la télé. Point à la ligne.

La Coupe du Monde s'est terminée il y a quelques heures seulement. Mais comment avez-vous préféré la regarder ? Il...

Fermer