e-commerce : il a voulu vendre son cannabis sur internet

Un jeune dealer a voulu s’essayer au e-commerce via son site vendeurdedrogue.com. Il a Ă©tĂ© dĂ©noncĂ© aprĂšs deux mois d’activitĂ©.

Un jeune dealer de 23 ans a voulu s’essayer au e-commerce pour vendre son cannabis. Son site, au nom de domaine trĂšs explicite pour les internautes… et les moteurs de recherche (vendeurdedrogue.com) a fini par ĂȘtre dĂ©noncĂ© par une source anonyme. Le jeune homme a tout de mĂȘme pu dealer en ligne pendant 2 mois, avant qu’il ne soit arrĂȘtĂ©.

Selon le Figaro, cet habitant de GuĂ©ret, dans le Creuse, cultivait aussi des pieds de cannabis que sa mĂšre arrosait sans le savoir. Il a Ă©tĂ© condamnĂ© Ă  210 heures de travaux d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral par le tribunal correctionnel. Cette peine lui permettra peut-ĂȘtre de mettre ses talents de cultivateur au profit de la communautĂ©.

Il semblerait que la crise et le taux de chĂŽmage  pousse les jeunes Ă  expĂ©rimenter de nouvelles approches pour des activitĂ©s illĂ©gales. Le web est grand et bien que les autoritĂ©s françaises aient la possibilitĂ© de surveiller le web, il peut ĂȘtre plus facile de passer inaperçu sur internet que dans les rues. A cela s’ajoutent les rĂ©seaux sociaux. Nous savons que ceux-ci, et notamment Facebook, sont devenus des plates-formes de commerce en ligne au noir.

Ce jeune homme audacieux (ou inconscient ?) a tout de mĂȘme pu pratiquer son business pendant deux mois, avec un nom de site aussi « tape-Ă -l’Ɠil ». Sans la dĂ©nonciation, il n’aurait peut-ĂȘtre pas Ă©tĂ© interpellĂ© avant longtemps.

(Source)

10 commentaires

  1. Il serait passĂ© par TOR, et se serait fait payer en Bitcoin, il aurait Ă©tĂ© tranquille plus longtemps…

    (Au passage, si je dis ça, c’est parce qu’il y a rĂ©ellement un dealer qui vends par Internet via un site en .tor, et qui prends des paiements en BTC)

    Sur cette pointe d’humour, je me demande s’il comptait tenir longtemps avec son site 😀

  2. Setra

    @KĂ©vin
    Je pense que le domaine a trouvĂ© un repreneur aprĂšs la fin du « business ».

  3. « 210 heures de travaux d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral » Compte tenu du bĂ©nĂ©f qu’il a dĂ» faire, ça semble ĂȘtre une bonne affaire ….

  4. Faut quand mĂȘme pas ĂȘtre malin!!! En tous cas il aura fait parlĂ© de lui, tous les mĂ©dias parlent de cette affaire, mĂȘme Ă  la tĂ©lĂ©, aujourd’hui.

  5. C’est un coup montĂ© de toutes piĂšces par le lobby des « boutiques de la vraie vie » pour dĂ©noncer les pratiques du commerce en ligne. Vous l’aurez lu ici en premier :o)

  6. Le domaine date du 27/09/2013 et Ă©tait libre avant. Il n’y a eu aucun transfert de celui-çi depuis. Les 2 mois sont donc un fake.. mais a qui cela profite t’il, je ne sais pas…

  7. Je sais, je ne vais pas ĂȘtre politiquement correct, mais j’ai trĂšs honte pour celui qui a denoncĂ© ce type. Houuuu le vilain colabo! C’est pas avec des gens comme ça que le monde Ă©voluera dans la bonne direction.

    • Setra

      @KĂ©vin il attent peut-ĂȘtre la dĂ©pĂ©nalisation lol
      OĂč il va l’utiliser mais pas pour vendre de la drogue

Lire les articles précédents :
Samsung : 100 millions d’utilisateurs pour son application de messagerie instantanĂ©e

Samsung a annoncĂ© que son application de messagerie instantanĂ©e ChatOn a maintenant une base d’utilisateurs de 100 millions de personnes.

Fermer