[E3] La PS4 : sauvée par les éditeurs ?

Impressions mitigées après la conférence de Sony. La proposition très intéressante de Sony (et à prix réduit) ne présente pas de jeux exclusifs incontournables. Heureusement pour la console, les éditeurs tiers ont fait le travail.

Pour Jack Tretton (CEO Sony Computer Entertainment America), le message est clair : la PS3 et la PS Vita ne sont pas mortes.

La PS3 a encore de superbes jeux à paraître comme The Last of Us, GTA 5 (avec un coffret ultra collector incluant un casque audio), Grand Turismo 6, Batman Arckham Origins, Rain ou encore le fabuleux Beyond Two Souls. Concernant la PS Vita, elle est annoncée comme le compagnon idéal à la PS4 (avec la possibilité de jouer aux jeux depuis sa PS Vita via streaming).

Les exclusivités PS4

Alors quand on vient de voir les très jolis titres qui restent à paraître sur la console d’ancienne génération, les exclusivités PS4 laissent une impression étrange.

En effet, avec The Order (un jeu qui apporte des technologies actuelles dans un monde style 1800), Killzone Shadow Fall (dont les graphismes sont à peine mieux qu’une PS3), DriveClub, Infamous Second Son & Mad Max, le sentiment est moins enthousiasmant qu’après le line-up Xbox One.

La faute sera peut-être aussi à chercher du côté de l’absence de vidéo de gameplay pour une partie d’entre eux. On peut difficilement juger de la qualité d’un jeu à partir d’une scène cinématique

Le multi-plateforme qui sauve

Heureusement pour cette présentation, la PS4 sera évidemment la destination de très nombreux jeux multi-plateformes. En effet, avec Metal Gear Solid 5, Assassin’s Creed 4, Battlefield 4, Watch Dogs, The Crew, Tom Clancy’s : The Division, Need for Speed, et tant d’autres, la console ne manquera pas de jeux à se mettre sous la dent (même s’ils ne sont pas proposés en exclusivité).

A ce titre, de nombreux gamers vont probablement se laisser séduire par une PS4 qui, à 100€ de moins, possède un grand nombre de jeux phares identiques. Et on ne doute pas que d’autres exclusivités arrivent. Avec des studios de qualité comme Naughty Dogs et QuanticDreams dans son escarcelle, il ne peut y avoir que du bon à l’horizon pour Sony.

Et on en est presque à regretter que The Last of Us & Beyond (jeux respectifs des studios cités ci-dessus) soient lancés d’ici peu sur des consoles d’anciennes générations.


La PS4 : sauvée par les éditeurs ?"]

17 commentaires

  1. Pas d’exclusivités ? Il reste la gamescom et le tokyo game show.

    Petite remarque pour Killzone : c’est quand même un peu exagéré de dire que c’est à peine mieux que sur PS3. Vous avez regardé une vidéo de ce jeu en 400p ?

  2. Grégoire on

    La PS4 sera surtout et avant tout sauvée par sa gestion bien moins big brother du partage des jeux, et l’absence d’obligation de connexion régulière à Internet. On ne parle même pas du kinect obligatoire. Il y a bien longtemps que le peu d’exclusivités de chaque coté (3, 4 ?) ne détermine plus le choix de la console.

    Microsoft est en train de se tirer une balle dans le pied, et la PS4, classique mais a priori efficace, devrait largement en profiter.

  3. C’est quoi cet article à trolls ?
    Killzone Shadow Fall à peine mieux que sur PS3 ? Vous avez déjà vu un FPS en 1080p et 60fps sur PS3 ?
    Line-up moins étoffé que sur XBO ? Avez-vous vu les chiffres qui ont annoncés pour les deux consoles ?
    Qu’est-ce que c’est que ce manque d’objectivité ? Avez-vous vu les deux conférences réellement ?
    J’ai vraiment l’impression d’halluciner. Le rédacteur de cet article prend à contre-pied l’avis général des autres sites internet spécialisés Jeux Vidéo.
    Pour avoir vu les deux conférences pour moi en terme de jeux la PS4 et la XBO sont au même niveau. Que ce soit au niveau graphique et exclus.
    La différence se fait sur les jeux indé, le prix et là la PS4 l’emporte. Pour un gamer qui veut donc juste jouer y’a pas photo à priori.

    Je viens de relire votre article sur la XBO et plusieurs jeux que vous annoncez exclusifs XBO ont par la suite également été annoncés sur PS4. Au final y’a pas plus d’exclusivité sur une ou l’autre c’est faux ce que vous dîtes.

    Bref un mauvais article…

  4. C’est que les exclus Xbox One sont un peu plus sexy, mais je ne trouve pas la différence si flagrante… Par contre en terme d’ouverture et de prix, la Playstation 4 à une belle avance sur Microsoft. J’ai établi un petit comparatif sur le sujet et franchement y a pas photo : http://ps4vita.fr/debat/ps4-ou-xboxone/

  5. J’ai vu écrit « Naughty Dogs », est-ce qu’on aura le retour du bandicoot ? Je rêve d’un Crash Team Racing remasterisé, oú on peut jouer en ligne …
    (Mario Kart ça vaut rien à côté :p)

  6. C’est très souvent la cas avec les nouvelles consoles. Comme le dit l’article, Sony possède des studios de dev de grande qualité, qui sauront exploiter les ressources de la nouvelle machine (Quantic, NaughtyDog, MediaMolecule, SuckerPunch, SCE, Polyphony…).

  7. Les jeux PS3 ne tourneront pas « en natif » sur la PS4, c’est une architecture complètement différente (plus proche du PC). Et l’inverse…

    Mais, comme l’a dit @Grégoire, c’est surtout le point de l’occasion et de la connexion qui est assez fort. Il paraitrait que sur la xBox, y’aura un truc pour revendre à des revendeurs spécialisés et un nombre limité de prêt, mais ça reste quand même hyper limité…

    Et concernant le nombre d’exclus qui sauvent la PS4, je crois pas vraiment qu’on peut vraiment parler de « sauvetage » en soi, et qu’il n’y a pas grand chose qui ait besoin d’être « sauvé »…

  8. @Jeux video : non, pas de retro compatibilité « simple », pour aucune des deux. Il a été évoqué des systèmes de téléchargement d’ancien jeux, mais pas sur que ce soit pas payant.
    De totue manière, pour etre tout à fait honnete, la retro compatibilité, c’est finalement assez peu utile : l’ancienne console on l’a tjs (parce que pour toucher peanuts à la revente, autant la garder), et les vieux jeux, on les sort 5 mn en pleine vague de nostalgie et basta. Bref, la retro compatibilité, c’est pas exactement un argument de vente, IMHO…

  9. Je crois que ca sent le roussi pour microsoft … Une fois de plus ils n ecoutent pas leurs clients, en imposant leur vision d une monde videoludique hyper controlé au detriment de l utilisateur.
    C est sony qui doit se rejouir…

  10. Sébastien on

    Il ne s’agit pas d’Infamous 2 qui va sortir sur PS4 mais d’Infamous Second Son.
    ( Infamous 2 est déjà sorti pour PS3 l’année dernière.)

  11. Ce n’est absolument pas les jeux qui sauve la console… Mais bien sony qui écrase Microsoft avec une console plus puissante, moins chère avec plus de libertés (jeux d’occasion, pas de connection obligatoire).

  12. Ben je croit fortement que la PS4 se fait tout seule une place bien mérité avec une politique de non imposition par rapport à la connexion internet (qui est à mon avis très bien réfléchit parce que quand il survient des défaillances dans la connexion ce qui est fort probable, cela devient moins intéressant). En plus de cela vient s’ajouter l’épargne de 100 qui n’est non plus pas négligeable.
    PS: consultez encore mieux la fps en 1080. Vous nous en direz des nouvelles!

  13. Je suis surpris que personne ne parle de Kingdom Hearts 3, l’une des exclusivités si ce n’est la seule vraiment intéressante de la PS4. Mais Microsoft se suicide complètement avec leur logique restrictive. Sony va reprendre le règne qu’il avait au moment de la PS2. Je ne vois pas la Wii U s’imisser dans le duel: Ils vont sans doute nous sortir un nième Zelda, un nième mario kart… Bref peu de nouveauté chez nintendo comme dab

  14. Valentin-Pringuay on

    @Maxani : Je donne mon avis (ce pour quoi Presse-Citron est connu)… alors peut-être qu’il ne va pas dans le sens du poil, mais j’ai été honnête dans cet article.
    En fait, je suis justement fier d’avoir un avis différent et de pouvoir argumenter. Je n’aime pas quand un choix semble trop facile et que personne ne se questionne 😉

    Ensuite, je viens de vérifier… aucun des jeux que j’ai annoncé comme exclusif ne le sont pas… tu as dû lire trop rapidement sur ce coup.

  15. hmm, sauf que les jeux exclusifs, y’en a pas des tonnes qui soient vraiment « phare » en face non plus.
    Reste donc deux consoles avec une ludotheque globalement équivalente, les mêmes promesse parce que le même hardware (et donc les mêmes portages, les éditeurs n’ayant pas/plus vraiment interêt à faire l’une et pas l’autre). Alors certes la PS4 n’a pas le jeu exclusif qui fait pencher la balance en sa faveur, mais elle a un prix et une politique en regard des jeux d’occasion qui font méchamment penser la balance de son coté ; ce qui, pour moi, va booster ses ventes (et qui dit grosse vente de console dit ludothèque interessante -qualité et/ou diversité- parce que gros marché).
    Bref, la PS4 n’est pas sauvée par les éditeurs tiers (qui vont où soufle le vent), mais par ses attributs intrinsèque.
    La xbox, à l’inverse, limitera les dégats par ses exclu, parce que c’est à peu près tout ce qui lui reste (et pitié, n’essayez pas de me vendre le Kinnect, c’est peine perdue).

    Quant à l’animosité de certain commentaire, il faut bien voir que les gens ont de toute manière un parti pris et que quand le choix déjà fait se retrouve jugé avec mépris sur un titre qui laisse sous entendre que la PS4 ne vaut pas tripette et que sans les éditeurs tiers, elle ne mériterait pas un regard, il ne faut pas s’étonner de voir s’enflammer les foules ou les fanboy… Avouez tout de même que vu sous cet angle, le titre est un peu (trop) provoc…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Get lucky, 1920 – 2020

Un musicien français propose une série de reprises de Get Lucky de Daft Punk réinterprété selon les différentes modes musicales...

Fermer