Eat24, quand une chaine alimentaire s’affiche sur les sites pornos

Aux États-Unis, une chaine de restauration alimentaire a décidé de mener une campagne sur les sites pornographiques pour attirer de nouveaux clients. Il semblerait que le succès soit au rendez-vous.

Le fait de regarder du porno peut-il nous donner faim ? A première vue, on serait tenté de répondre non. Et pourtant, une chaine de restauration américaine a décidé de faire de la publicité sur les sites X pour booster ses ventes. Le plus étonnant, c’est que le coup marketing semble fonctionner et Eat24 est extrêmement satisfaite de sa communication. La société a déclaré avoir reçu cinq fois plus de clics sur ses bannières placées sur des sites pornos que si celles-ci avaient été placées sur des sites plus ‘classiques’. Encore plus fort, les annonce d’Eat24 auraient été trois fois plus vues sur les sites X que sur la triade Google/Twitter/Facebook.

Un public large

Mais alors pourquoi ce succès, la nourriture et le porno étant, à première vue, deux domaines assez éloignés ? La première raison, c’est que Eat24 est une chaine qui livre à domicile 24h/24 et que la consommation de films pornographiques se fait à 85 % entre 19h et 3h du matin. Ces horaires nocturnes sont ceux où l’on est peut-être le plus enclin à se faire livrer, les établissements de restauration fermant au cours de la soirée. De plus, le porno est loin d’être un petit business aux États-Unis vu qu’il représente 30 % du trafic Internet selon Eat24. 40 millions d’américains seraient consommateurs de porno , c’est autant de clients potentiels.

PornNFood

Une communication peu coûteuse

Ensuite, les sites pornographiques sont gangrénées de publicité à caractère sexuel (sites coquins, produits magiques, ‘équipement’…) et il est rare d’y voir autre chose. Les bannières d’Eat24 dénotent donc et son forcément plus visibles aux yeux du consommateur potentiel qui sera susceptible de cliquer dessus. On peut également noter que les sites pornographiques, malgré leur trafic important, présentent des tarifs relativement avantageux pour les annonceurs.

Un secteur déjà exploré

Enfin, dernière clé de cette campagne à succès : Eat24 s’était déjà frayé un chemin dans le porno grâce à des acteurs du milieu. Des pornstars avaient déjà, au préalable, vanté les mérites de la chaine de restauration sur les réseaux sociaux. Les amateurs du genre pouvaient donc arriver en terrain connu car Eat24 jouissait déjà de sa petite notoriété dans le domaine.

De telles campagnes sont audacieuses et intelligentes, les bons résultats annoncés par Eat24 l’attestent. En France, nous avions déjà connu une campagne de publicité qui mêlait porno et alimentation avec le site alloresto qui avait employé l’ex-pornstar Katsuni pour jouer les spots publicitaires. Les clips pastichaient l’univers du porno et nous présentaient des situations plutôt drôles. Ici, Eat24 adopte le même crédo humoristique avec des annonces plutôt potaches à base de hamburgers et de sushis.

Comment communiquer sur un site porno ? La méthode expliquée par Eat24.

 (source)


3 commentaires

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Réseaux sociaux : attention, la colère est contagieuse !

Une étude menée par des chercheurs chinois sur le réseau social Weibo (le « Twitter » local) a abouti à...

Fermer