Écrire un SMS au cinéma peut engendrer des comportements dangereux

Écrire un SMS au cinéma peut facilement excéder votre voisin. Mais faites attention, aux États-Unis, ces voisins peuvent devenir mortellement dangereux.

Beaucoup de choses peuvent facilement nous excéder lorsque nous sommes au cinéma. Parmi celles-ci on retrouve les personnes qui mangent de manière bruyante, celles qui discutent à haute voix ou encore celles qui nous imposent la lumière de leur téléphone car elles ont le besoin d’envoyer un SMS. Ce dernier type de comportement est énervant, certes, mais il a provoqué, aux États-Unis, une réaction totalement disproportionnée. L’histoire se passe en Floride, au cinéma Cobb Grove 16 durant la projection du film Du sang et des larmes (titre original : « Lone Survivor »).

SMS mortel

Durant les bandes annonces, un homme, Oulson, décide d’écrire des SMS – à sa fille visiblement -. Derrière lui, un homme – policier – apprécie peu le comportement. Une altercation commence à éclater ainsi que des échanges à coups de jets de popcorn. Puis, le voisin situé derrière l’homme au téléphone sort un pistolet de calibre .308 et lui tire dessus. Oulson décède suite à l’agression mortelle et sa femme est également touchée par les tirs, même si elle n’est pas gravement blessée.

SMSmortel

Une arme au cinéma

Bien évidemment, cette affaire est très grave. Un simple échange de quelques SMS ne devrait pas vous amener droit au cimetière. Une fois de plus, vu que l’histoire se déroule aux États-Unis, cela soulève le débat sur le port d’armes – si le port d’armes était interdit, aurait-on un mort à déplorer ? -. Le comble, c’est que le cinéma dans lequel l’affaire s’est déroulée avait récemment instauré une politique anti-armes. Visiblement, le policier meurtrier n’avait pas compris que « Du sang et des larmes » était seulement le titre du film qu’il allait voir…

(source)

(Credit: WTSP-TV screenshot by Chris Matyszczyk/CNET)


12 commentaires

  1. je remarque que dans les cinémas en France, l’incivisme grandit également
    Ca arrive aux States, je mettrai ma main à couper qu’un meutre dans un cinéma, ca arrivera chez nous aussi

  2. @eiffel: +1

    « on doit le prendre comment ? 🙂 »
    Pour qui a déjà entr’aperçu Gizmodo, a réponse est sans la question.

  3. Euh selon diverse source, ce n est même pas pendant la projection mais pendant les bandes annonce / pub

    Je dirais que l usage du téléphone pendant les bandes d annonce est loin de déranger les autres

    • Axel Cereloz on

      « Durant les bandes annonces, un homme, Oulson, décide d’écrire des SMS – à sa fille visiblement -. ». C’est ce qui est dit dans l’article. 😉

  4. En belgique aussi on a le problème de l’incivisme… Le nombre de fois ou je dois faire une remarque parce que certain couple préfère parler que regarder le film… Je suis heureux à ce moment la qu’il ne se balade pas avec une arme!

  5. Au cinéma, incivilités et tarifs sont croissants. Voir un film avec seulement les personnes que vous appréciez dans un endroit confortable et à un prix raisonnable est toutefois possible (en restant chez vous).

  6. Supremchicken on

    @loko: Si tu dis ça pour comparer avec la France, les gendarmes au moins (je ne sais pas pour les policiers) peuvent parfaitement rentrer chez eux (pour ceux qui vivent à l’extérieur de la caserne) avec leur arme de service et dès lors s’ils en ont envie, la ramener au cinéma 🙂

  7. @Supremchicken : je ne disais pas cela spécialement pour comparer avec chez nous, juste pour savoir. Ceci dit, si effectivement les flics chez nous ont le droit de rentrer chez eux avec leur arme (enfin certains, pas tous), je suis bcp plus sceptique sur le fait qu’ils puissent se trimballer avec dans la rue hors service (j’veux dire, qu’ils aient le droit de le faire).

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Google rachète Nest pour 3,2 milliards de dollars

L'information est tombée durant la nuit, Google vient de racheter Nest pour un montant atteignant les 3,2 milliards de dollars.

Fermer