Edward Snowden veut venir en Norvège pour recevoir un prix

Edward Snowen pourrait-il se rendre en Norvège sans être extradé ?

Edward Snowden telepresence

Actuellement en exil en Russie, le lanceur d’alerte américain souhaite se rendre en Norvège pour recevoir un prix. Mais il doit s’assurer qu’il ne sera pas extradé aux Etats-Unis aussitôt arrivé dans le pays. C’est ce que révèle le Wall Street Journal dans un récent article.

Pour rappel, Edward Snowden, un analyste qui travaillait pour le compte de la NSA, a volé des documents confidentiels de l’agence américaine, puis s’est enfuit à Hong Kong, avant de se rendre en Russie, où il réside depuis maintenant 3 ans. Aujourd’hui, on apprend qu’Edward Snowden s’est adressé à une cour norvégienne pour que celle-ci statue sur le fait que les accusations d’espionnage déposées par les Etats-Unis ne constituent pas un motif d’extradition.

Comme le rapporte le WSJ, le cabinet chargé de l’affaire, qui affirme que les Etats-Unis ont déjà envoyé une demande d’extradition dans le cas où Snowden se rendrait en Norvège, estime que ces accusations relèvent de la politique. Et dans ce cas-là, les accords d’extradition ne devraient pas s’appliquer.

Une récompense pour la liberté d’expression

Si le lanceur d’alerte souhaite se rendre dans le pays nordique, c’est pour recevoir un prix de la PEN International. En effet, le groupe d’écrivains a décidé de décerner le prix « Ossietzky Prize » à Snowden pour récompenser son combat pour la liberté d’expression. Et ce dernier souhaiterait se rendre en Norvège en novembre pour le recevoir.

En 2015, des pétitionnaires avaient demandé à la Maison Blanche de pardonner Edward Snowden dans la mesure où il est à l’origine du « coup de sifflet sur les programmes de surveillance secrètes de la NSA ». Mais une porte-parole d’Obama avait répondu que ce dernier devrait plutôt revenir aux Etats-Unis et être jugé par un jury et non se cacher derrière un « régime autoritaire ».

(Source)

2 commentaires

  1. « Mais une porte-parole d’Obama avait répondu que ce dernier devrait plutôt revenir aux Etats-Unis et être jugé par un jury et non se cacher derrière un « régime autoritaire ». »

    Les USA qui condamnent la liberté d’expression osent accuser la Russie de régime autoritaire…C’est l’hôpital qui se fout de la charité là. Qui est le régime autoritaire dans l’histoire ?

    Le monde ne tourne vraiment pas rond.

Répondre

Lire les articles précédents :
Un baby foot dans les bureaux de LinkedIn
5 conseils pour utiliser LinkedIn en entreprise

5 conseils à suivre pour tirer profit de ce réseau social !

Fermer