Elon Musk dévoile son plan pour conquérir Mars dès 2023

L’ambition du milliardaire américain Elon Musk est sans limite et connue de tous : coloniser la planète Mars. Il a confirmé ses intentions lors du 67e congrès d’astronomie à Guadalajara, au Mexique et a dévoilé son plan pour coloniser la planète rouge dès 2023.

Elon Musk, le patron de SpaceX, souhaite envoyer un homme sur Mars avant 2025

Le PDG de SpaceX a suggéré une solution titanesque pour parvenir à ses fins. La création du plus gros lanceur jamais créé par l’homme, capable d’offrir une poussée de 13000 tonnes au décollage, afin d’emporter un vaisseau, une équipe d’une dizaine d’astronautes et une charge de 500 tonnes de matériel. Un projet fou à la limite de l’utopie ? Pas vraiment, Elon Musk y croit fermement et a déjà commencé à œuvrer dans ce sens pour partir à la conquête de Mars.

Elon Musk voit déjà l’homme fouler le sol martien dans moins d’une dizaine d’années

Le vaisseau Saturn V, le plus gros construit à ce jour et ayant permis les missions Apollo ferait figure de pétard à côté du monstre imaginé par le PDG de SpaceX. L’idée d’Elon Musk, en résumé, serait d’utiliser ce méga lanceur pour envoyer l’ensemble en orbite, puis de laisser le lanceur revenir sur terre en s’appuyant sur ces récents succès dans ce domaine, afin de le charger une seconde fois uniquement avec du carburant, puis de le renvoyer en orbite pour recharger le vaisseau avant son départ vers Mars.

Le vaisseau disposerait ainsi de suffisamment de carburant pour effectuer son voyage jusque Mars et son atterrissage sur la planète rouge. L’équipe sur place aurait alors comme tâche de produire son carburant pour revenir. A ce sujet, Elon Musk souligne « Et Mars est plutôt bien adaptée à cela car on y trouve tous les ingrédients nécessaires (carbone, hydrogène, oxygène) ».

La question de l’espérance de vie est assez rapidement balayée de la main du PDG, qui explique « Le risque de décès sera élevé, c’est une évidence. La question est: êtes-vous prêt à mourir, et si c’est OK, vous êtes candidat au départ ». Les garanties de survie sont donc assez maigres pour les pionniers de cette grande aventure martienne. Elon Musk a expliqué qu’il envisageait comme calendrier, un envoi de mission tous les 26 mois lorsque la Terre et Mars sont alignées, avec un possible premier voyage en 2023. Cette date est la plus optimiste, Elon Musk table plus sur 10 ans.

Biosphériser Mars pour la conquérir plus rapidement

D’ici là, le PDG envisage la possibilité de biosphériser la planète par l’envoi de nombreuses capsules Red Dragon vers la planète rouge, afin de pouvoir disposer de matériel dès l’arrivée de la première équipe. Elon Musk souligne que le problème principal à cette aventure est le coût du trajet, affirmant : « On ne peut pas créer une civilisation auto-subsistante si le billet est de 10 milliards de dollars par personne. Notre objectif est de le ramener au coût moyen d’une maison aux États-Unis, soit environ 200.000 dollars ».

L’homme d’affaires a vaguement évoqué un planning de réutilisation des fusées assez fantaisiste, quand on voit la difficulté à faire revenir un lanceur une seule fois aujourd’hui. Elon Musk a en effet expliqué vouloir réutiliser le propulseur principal 1000 fois, les réservoirs de réapprovisionnement en carburant 100 fois, et le vaisseau au moins 12 fois…

Pour rassurer les entreprises, de généreux donateurs ou des pays à le suivre jusqu’à Mars, Elon Musk a annoncé qu’il réglerait le coût des 10 milliards de dollars d’un premier astronaute, qu’il serait en train d’accumuler avec ses fonds personnels. Un sacré défi à la hauteur de l’ambition du célèbre homme d’affaires.

L’homme doit devenir une espèce multi-planétaires

Source

Source 2


Un commentaire

  1. Si techniquement envoyer des hommes sur Mars sera bientôt possible, quoique très coûteux, et sans doute grâce à Elon Musk, une question reste entière : est-ce souhaitable ?

    Et la réponse est vraisemblablement non!

    Et ce pour plusieurs raisons :

    – cela accroîtrait démesurément les risques de contaminer la surface de Mars avec nos microbes, ce qui ruinerait nos chances de l’étudier proprement, ce qui peut être fait tout aussi bien et pour moins cher par des robots

    Рtoutes les raisons invoqu̩es pour y aller soit sont infond̩es, soit peuvent ̻tre satisfaites autrement

    J’ai développé un argumentaire complet avec tous les détails à retrouver sur ce site : http://www.pourquoi-elon-musk-.....-mars.com/

Répondre

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Apple iPhone 7
Samsung galère, Apple en profite

C’est bien connu, les malheurs des uns, font le bonheur des autres ! De plus, autre dicton connu, faute de...

Fermer