Embouteillages : le top 50 des villes européennes où ça coince

Fort de ses gigantesques bases de données en temps réel sur la circulation routière, le néerlandais TomTom, leader mondial des système de navigation GPS est aujourd’hui capable de produire et brasser des statistiques les plus pointues sur les comportements des automobilistes

Voilà de quoi vous remonter le moral avant les grandes migrations estivales et automobiles. Fort de ses gigantesques bases de données en temps réel sur la circulation routière, le néerlandais TomTom, leader mondial des système de navigation GPS est aujourd’hui capable de produire et brasser des statistiques les plus pointues sur les comportements des automobilistes (plus de  3000 milliards de données collectées depuis 2006) et de dresser des cartes précises en fonction de dizaines de paramètres.

tomtom2 Embouteillages : le top 50 des villes européennes où ça coince

Lors d’une visite au siège de TomTom à Amsterdam il y a quelques semaines, une petite délégation de blogueurs dont votre serviteur découvrait le centre de gestion de HD Traffic et les outils que la société hollandaise a mis en place pour produire des statistiques donc certaines sont même fournies au gouvernement hollandais, non pas pour fliquer les automobilistes comme cela fut dit un peu trop rapidement, mais pour aider celui-ci à mieux prévoir les flux de circulation.

Afin de parvenir à obtenir et traiter des données fiables, TomTom utilise plusieurs sources d’informations, à savoir les données « officielles » TMC fournies par différents organismes (ce sont celles qui figurent par exemple dans les GPS installés d’origine dans les voitures – cf Audi), ses propres produits de la gamme TomTom Live et les smartphones dotés d’un GPS. Grâce à ces statistiques, TomTom indique être déjà en mesure de réduire de 15% la durée de trajet d’un automobiliste équipé de TomTom HD Traffic.

Au-delà d’un « simple » fournisseur et éditeur de systèmes de navigation GPS, TomTom, aiguillonné par la concurrence (et notamment celle des smartphones et des applications low cost), se positionne comme un éditeur de services liés à la circulation routière et a même édité un Manifeste sur la question. C’est dans cette démarche que la firme néerlandaise a pris l’initiative de créer un baromètre mensuel des embouteillages avec le classement des 50 villes les plus congestionnées d’Europe.

TomTom explique en détail la méthodologie de ce classement :

L’étude est base sur la base de données TomTom qui compile les temps de trajets réels remontés par des millions d’utilisateurs à travers le monde depuis plusieurs années. Les informations de navigation sont envoyées anonymement à TomTom à chaque fois que les utilisateurs connectent leur GPS à TomTom HOME, notre logiciel gratuit. Ces données anonymes donnent une très bonne description de l’état du trafic sur le réseau routier d’une ville à des moments de la journée différents, elles permettent donc à TomTom via sa technologie IQ Routes de fournir le parcours le plus rapide à tout moment de la journée. Grâce à la communauté des utilisateurs TomTom, nous avons collecté plus de 3.000 milliards de relevés de vitesse à date. Plus d’un milliard de données sont collectées par jour. Le résultat : des temps de trajet réalistes toutes les 5 minutes, chaque jour de la semaine.

Les villes sont classées en fonction de la vitesse à laquelle les véhicules traversent leur réseau routier. Le trafic d’une ville est considéré comme congestionné si les conducteurs y circulent à une vitesse égale ou inférieure à 70% de la limitation de vitesse, ce qui signifie par exemple qu’un trajet en ville d’une heure intègrera au moins 20 minutes de retards significatifs.

Les pourcentages cités font référence aux réseaux routiers principaux (4 classes de routes les plus importantes) qui ont connu de la congestion comme défini au point n°3 durant une journée.

Seules les villes de plus de 50.000 habitants et au réseau routier minimal de plus de 200 km ont été prises en compte pour ce classement 2011.

Bruxelles, championne d’Europe du bouchon

Et la gagnante est… Bruxelles. La capitale belge tient toujours le premier rôle des villes les plus congestionnées d’Europe avec même une position accrue puisque son trafic a augmenté de 1.2% depuis 2010. Un classement qui d’ailleurs montre que ce ne sont pas forcément les capitales ou les plus grandes métropoles qui subissent les plus forts taux d’embouteillages : ma bonne ville de Lyon par exemple arrive en sixième position de ce classement (normal pour la ville des bouchons me direz-vous), loin devant Paris ou Rome. On notera également que des grandes villes comme Madrid ou Berlin ne figurent pas dans ce top 50, et que si vous voulez vivre dans une grande métropole sans subir les encombrements, mieux vaudra résider à Cologne, Liberpool ou Nice.

tomtom trafic Embouteillages : le top 50 des villes européennes où ça coince

36 commentaires

  1. Marrant la conclusion de Tom Tom sur Toulouse quant on sait qu’il indique que le périph’ Toulousain est encore limité à 110km/h ;-)

  2. C’est marrant parce que je suis Lyonnais et j’ai pas l’impression plus que ça de vivre les bouchons au quotidien,comparé ou le peu de fois ou je vais à Paris par exemple….

  3. Ca me fait « plaisir » de voir que je ne dis pas que des conneries : Lyon est une ville bien pourrie en terme de circulation. Et on constate que ça s’aggrave avec le temps. Logique avec la politique de la ville actuelle : on réduit les voies un peu partout, histoire sans doute de ravir la première place aux belges ?
    Par contre, je ne suis pas sûr que leurs chiffres soient très pertinents : il me semble aussi que ça bouchonne bien plus à Paris qu’à Lyon… (219 km étudiés à Lyon, dont Fourvière, le noeud des iles et Mermoz ? Ah, logique alors).

  4. Etant allé souvent à Brussels et à Barcelone, je trouve que Barcelone est beaucoup plus bouchonné alors qu’elle n’est classée que 23ème, le ressenti doit y être pour quelque chose.

  5. Idem pour Lyon, c’est le grand mystère. J’habite à Paris depuis plus de 10 ans. Je suis allé très souvent à Lyon. Paris est bouché 20h/24, 6j/7 en gros. A Lyon, même au tunnel de Fourvière que je prend par paresse quand j’arrive de Paris le vendredi soir, jamais bloqué plus de 15mn. Je passe mon temps à dire autour de moi que Lyon c’est le bonheur pour la voiture…
    Leur méthodo doit avoir un bug, c’est pas possible…

  6. La France n’est pas réputé pour ses conditions de ciruclation aisées. Déplorable par rapport à nos voisins européens…

  7. J’ai l’impression que l’on est tous a peu pres d’accord, pour avoir vécu a Paris, a Londres et a Lyon clairement le classement est Paris, Lyon et Londres.

    Apres assez surprenant, partout dans le monde ils prennent une moyenne de 300 km et a Londres, 1900 km… En plus la moitié de Londres est en Congestion Charge depuis bien longtemps maintenant, donc la circulation y est super reduite.

    Quand je suis arrivé a Lyon, des Lyonnais m’ont dit « tu vas voir c’est affreux, les bouchons, surtout au tunnel de Fourviere… euh tout les matins et soirs je mettais 20 minutes pour aller au travail, alors qu’a Paris, pour la meme distance, je mettais 1h10. En centre Ville, ca n’a rien a voir, il est impossible de circuler dans Paris aux horaires de pointes, a Lyon c’est chiant a certains endroits mais rien a voir.

    J’aimerais bien avoir leur base de calcul, parceque ca me parait assez hors sujet. Apres clairement nous n’avons pas les chiffres juste des impressions, mais franchement ca m’a l’air bien biaisé.

  8. Eric

    J’ai contacté TomTom pour qu’ils viennent répondre ici et fournir des compléments d’informations/explications, surveillez la suite des commentaires

  9. Normal que Toulouse soit si haute dans le classement.
    Avec le périf marquait par Tomtom à 110km/h au lieu de 90. Vu qu’il fait un pourcentage de la vitesse moyenne par rapport à la limite autorisé.

    J’imagine que les même erreurs ont aussi lieu ailleurs.
    A prendre avec des pincettes donc.

    Et puis, malgré les bouchons, je n’échangerai pas 10 Paris contre un Toulouse !

  10. @Eric trop bien !

    Parceque j’avoue que étant basé a Paris faire moins de 1h -1h30 par jour pour 25 km autoroute + périf ne m’est pas encore arrivé :D
    Donc un peu surpris aussi par ce classement, puis comme d’autres l’ont soulignés, 1900 km pour Londres me parait beaucoup même si la ville est beaucoup plus grande que Paris !

  11. Et deux villes polonaises dans le top 4 !
    Quand on sait que Varsovie accueillera l’euro en 2012 et que Wroclaw sera capitale européenne de la culture en 2016, y’a du boulot !

    En même temps pas mal de bouchons à Varsovie sont justement causé par les aménagements dus à l’euro. En fait le classement serait intéressant à suivre sur plusieurs années, pour voir l’impact des politiques à moyen terme…

  12. Pour ce classement, à proprement parler, il ne s’agit pas d’embouteillages (information vraie à un instant T) mais de taux de congestion (ce taux est calculé sur les 2 dernières années sur plusieurs milliards de relevés de vitesses).
    Comment est-ce-que cela fonctionne ? Notre base de données comptabilise tous les mètres de routes pour lesquels les automobilistes TomTom roulent à une vitesse inférieure à 70% de la limite de vitesse autorisée (c’est le seuil arbitraire souvent retenu par les statisticiens pour déterminer un axe congestionné). Tous ces « mètres » sont additionnés et comparés à l’ensemble du réseau étudié, ce qui donne le taux de congestion.

    - Pour les réseaux routiers étudiées, seuls les grands axes sont retenus : autoroutes, nationales, et équivalents des boulevards/avenues.
    - Le réseau londonien étudié est plus vaste

    Il est vrai que les grandes agglomérations au réseau plus étendu sont favorisées car elles offrent plus d’alternatives de redirection au cas où un axe est encombré. D’autre part, les villes avec un centre ville historique contraignant pour la circulation auront, elles, tendance à avoir un taux de congestion plus important car l’infrastructure routière est alors moins favorable à une fluiditié du trafic

    J’espère que cela permet de mieux situer le contexte de l’étude.

  13. @tomtom : une chose est sûr, sans renier votre travail technique, ce taux de congestion n’a aucun intérêt donc si ce n’est faire de la com’. Puisque en réalité, on est tous d’accord pour dire que Lyon est bien plus « circulable » que Paris pour ne prendre que cet exemple. Vous calculez sans doute bien votre taux de congestion, mais vous entretenez la confusion en laissant croire que ce taux indiquerait la circulabilité d’une ville, ce qui n’est pas le cas.

    Merci de reprendre vos tablettes donc…

  14. Ah c’est dommage de n’avoir pas été au courant de cette visite. Cela aurait été une bonne occasion de demander en direct pourquoi les rues de Bruxelles ne sont qu’en flamand (langue parlée par 5,3% de la population). Le service support répond que les ingénieurs de TomTom n’arrivent pas à laisser le choix aux utilisateurs. Etrange, non?

  15. Pour avoir habité Lyon et Strasbourg, je trouve Lyon bien moins congestionné et bien plus adapté à la voiture. Le ressenti me semble bien différent que les résultats cette étude. (idem pour Paris)

  16. Mwouais, alors…
    Varsovie j’y habite depuis 8ans et Paris j’y ai vecu 17ans, et je peux vous affirmer qu’on roule 100x mieux a Waw qu’a Paris malgre tous les travaux de constructions d’autoroutes et peripherique qui ont demarre il y a deux ans.
    Le chiffres, on leur fait dire ce qu’on veut.

  17. Bonjour
    je suis lyonnais, et je peux vous dire qu on devrait etre en 1ere place, c est un enfer cette ville, ils reduisent les routent a 1 voie, les feux rouges sont long et non synchronisés, c est sale.
    En resumé eviter cette ville et ce n est pas pour rire.

  18. Bon, si on ajoute la Russie dans la statistique, Moscou occupe la première place bien avant les autres villes…Deux heures aller-deux heures retour pour aller au bureau, c’est ordinaire.

  19. à Grenoble c’est un peu pareil, avec la rocade sud qui est très souvent encombrée aux heures de pointe …

    Bien évidemment nous sommes très loin du périph de Panam …

    D’ailleurs Grenoble ferme de plus en plus la ville aux automobiles et encourage les transports en commun :
    - parking gratuit moins nombreux,
    - développement transport en commun,
    - réduction du nombre de voies sur les grand axe,
    - ralentisseur …

    wait and see …

    AC

  20. En tant que Vannetais, je galère déjà pas mal avec ces embouteillages. Je ne comprends pas ceux qui vivent dedans (comme à Paris par exemple). C’est insupportable.

  21. Pingback: Embouteillages : le top 50 des villes européennes où ça coince « The R Blog

  22. Pingback: La voiture connectée, meilleure arme contre les bouchons ?

  23. que Toulouse soit top 5 de ce classement est incroyable : j’ose à peine imaginer avec la chaleur permanente le taux de pollution de l’air pour les habitants. Noter que Montpellier (où je suis) est 30eme au milieu de ces capitales européennes. Montpellier = chaleur + émanations de l’usine de méthanisation en ville et proche de l’autoroute + autoroute du Sud de la France la plus encombrée de l’été… Sinon c’est cool comme ville le reste de l’année :)

  24. « mieux vaudra résider à Cologne, Liberpool ou Nice. »

    Ou plutôt dans une ville n’étant pas dans le classement ;)
    Parsque a Nice, ça coince aussi malheureusement, et pas qu’un peu :(

  25. Je suis agréablement surpris de voir le nombre de villes où le taux de congestion a diminué.
    Il serait intéressant de savoir à quoi cela est dû..
    Aux politiques de limitation des véhicules en zones urbaines et à la réduction des voies de circulation ?
    A la meilleure couverture des transports en commun ?
    A une prise de conscience des automobilistes ?

  26. De pire en pire…
    Lyon est bien plus « circulable » que Paris pour ne prendre que cet exemple.
    C’est sur et n’empêche …

  27. Pingback: [étude] Le cauchemar du stationnement dans 20 grandes cités internationales

  28. Bien installé dans le bouchon matinal, j’ai appris par la radio la nouvelle dans le car sur mon trajet de travail (Marseille/Vitrolles). « Marseille 2eme ville plus embouteillée juste après Lyon… ». Et le chauffeur de rétorquer au poste ‘Eèèh même pour nos spécialités on se fait voler la première place…’. J’avoue que moi aussi, j’ai presque ressenti une déception… Champion de France, c’est largement à notre porté !! Allez plus qu’un petit effort Gaudin et on les fument tous !!

  29. Nous verrons peut être la ville de Nantes dans son classement en 2012. Le centre ville est de plus en plus réservé aux vélos et piétons ce qui limite les embouteillages dans le centre, mais les augmentes sur la périphérie…