En 2016, l’Etat va proposer à tout citoyen de choisir une identité numérique : quelle sera la vôtre ?

La Poste sera l’un des trois fournisseurs d’identité numérique lors du lancement de France Connect, le système d’authentification unique du service public.

Vous connaissez tous le Facebook Connect ? Ce petit bouton bleu que le réseau social a réussi à populariser un peu partout pour vous permettre de vous inscrire et vous connecter à tous vos services avec un identifiant unique.
Ne serait-ce pas formidable si, de la même manière, vous pouviez avoir un identifiant unique pour vous simplifier l’accès à tous vos services publics et démarches administratives ?
Bonne nouvelle : nous faisons de grands pas dans cette direction.

loggin

Loggin

Depuis déjà deux ans, La Poste propose un service d’IDentité Numérique (récemment rebaptisé Loggin) qui permet d’utiliser un identifiant unique pour se connecter aux services du Groupe ainsi qu’auprès de sites partenaires.
Ce Loggin permet aussi bien d’envoyer une lettre recommandée électronique que de sécuriser ses transactions sur les sites de consommation collaborative ou sites e-commerce, etc.
Tout l’objectif de la démarche se résume en 3 mots : simplification, sécurité et confiance.
Simplification, puisque vous n’avez plus qu’à retenir un seul identifiant pour une flopée de services.
Sécurité, puisque cette identité est notamment validée en face à face. En effet, vous m’avez bien entendu : votre facteur passera chez vous pour vérifier votre carte d’identité.
Et confiance, puisque La Poste est l’un de ces acteurs que nous connaissons depuis l’âge de 3 ans et à qui nous avons confié des tonnes de correspondances avant l’ère numérique.
Aujourd’hui, ce Loggin va passer à la vitesse supérieure puisqu’il vient s’intégrer dans un plan national.

france connect

Le Loggin de La Poste rejoint France Connect

De manière totalement déconnectée du Loggin lancé par La Poste, le secrétariat pour la modernisation de l’action publique (SGMAP), pilote un projet nommé « France Connect ».
Son objectif : accélérer la transition numérique de la France.
Cette plate-forme permettra d’utiliser une identité numérique unique pour se connecter à différents services publics en ligne, par l’intermédiaire d’un bouton d’authentification spécifique.

Les ambitions sont grandes pour ce service qui espère attirer plusieurs millions de Français d’ici à la fin de l’année.
L’Etat nous donne donc rendez-vous pour une communication qui devrait débuter en 2016, moment où une grande partie des services publics devrait le proposer, depuis les impôts jusqu’aux collectivités locales.
Les synergies avec le Loggin étaient évidentes. La Poste est ainsi partenaire de France Connect en tant que fournisseur d’identité numérique. L’occasion de rencontrer Jean-Michel Nomdedeu (directeur marketing au sein de la Branche Numérique du Groupe La Poste) pour mieux comprendre les enjeux de cette initiative du service public.

France Connect : quelles utilisations ?

Le service France Connect est né d’un triple constat :

1. L’accès aux différents services publics en ligne n’est pas simple.
2. Ces services ne communiquent pas entre eux.
3. Il y a la nécessité de sécuriser et de fiabiliser davantage les démarches en ligne.

France Connect vient donc apporter une triple solution :

1. Un identifiant unique pour se connecter à tous les services publics.
2. Une interopérabilité de vos données pour simplifier les démarches.
3. Une initiative basée sur une Identité Numérique formellement vérifiée.

Illustrons d’un cas pratique : vous vous connectez via le France Connect au site de votre mairie pour inscrire votre enfant à la cantine. Celle-ci a besoin de votre Quotient Familial pour calculer votre tarif. Elle pourra récupérer automatiquement (avec votre accord) cette information auprès de la Caf pour finaliser votre dossier.

Il est ensuite facile d’imaginer ce que cela pourra donner lorsque Ameli, les impôts, les mairies, les préfectures, Pôle Emploi, la Caf et bien d’autres offriront le France Connect.

Votre Identité Numérique officielle

Mais la pierre angulaire de cette initiative, c’est l’utilisation d’une Identité Numérique sécurisée.
Les 3 seuls à pouvoir proposer cette identité au moment du lancement seront Ameli, les impôts & La Poste.
Lorsque nous interrogeons Jean-Michel Nomdedeu sur la présence de La Poste parmi les trois fournisseurs d’identité, il nous rappelle immédiatement qu’ « il ne s’agit pas d’un projet de La Poste, c’est le projet de l’Etat. Cela concerne tout le monde ! »
Et si La Poste est le seul acteur privé à proposer une identité numérique au lancement du France Connect, c’est au regard du cahier des charges (respectant la réglementation européenne EIDAS pour une interopérabilité dans toute l’Europe). En effet, il est stipulé qu’il faut un niveau d’identification (un certain nombre de vérifications, de saisies d’information, etc.) assez poussé.
Comme nous vous le disions plus tôt, La Poste s’appuie sur son réseau de facteurs pour permettre la vérification de votre pièce d’identité à domicile.
Demain, il serait possible d’imaginer que des banques ou des opérateurs téléphoniques deviennent également fournisseurs d’identité. Mais La Poste était le seul acteur à déjà proposer une identité numérique à tous les Français… après tout, ils étaient prêt avant même l’apparition du projet de l’Etat. En effet, ce partenariat s’inscrit dans la continuité directe de leur propre initiative IDentité Numérique qui existe depuis déjà deux ans pour simplifier la vie numérique avec de nombreux services ajoutés (dont le Digiposte Pass n’est qu’un exemple).
La Poste propose donc déjà la possibilité de créer et de partager un dossier locatif à partir des informations récupérées auprès de votre banque, votre fournisseur eau, électricité gaz, etc.
Ainsi, le jour où l’Etat vous demandera de choisir un fournisseur d’identité numérique, La Poste espère avoir la préférence des Français grâce aux services complémentaires qu’elle offre.

Comment sont sécurisées les données ?

« L’utilisateur a entièrement la main sur ses données. Rien ne se fait sans son consentement », me lance immédiatement le directeur marketing de la Branche Numérique du Groupe La Poste.
France Connect promet ainsi de maîtriser quelles informations vous acceptez de partager.
Pour reprendre l’exemple du paiement de la cantine sur le site de la mairie. Une fois connectée via le France Connect, la mairie recevra un jeton d’authentification qui lui permettra d’accéder uniquement à l’information nécessaire à la démarche en cours après vous avoir demandé si vous acceptiez que la mairie accède à cette information.

Au final, France Connect semble effectivement répondre à ces problématiques de sécurité et de simplification des démarches… et on ne va pas se mentir, il s’agit d’un secteur qui avait bien besoin de ce genre d’initiative.


☆ La Poste fait partie de notre nouveau programme « Entreprises Premium ». Cet article a été écrit avec la participation des équipes de La Poste dans le cadre de ce partenariat. En savoir plus sur notre programme Premium.

22 commentaires

  1. « Cette plate-forme permettra d’utiliser une identité numérique unique pour se connecter à différents services publics en ligne, par l’intermédiaire d’un bouton d’authentification spécifique. »

    c’est déjà ce que l’on peut faire via le SSO du site institutionnel de mon.service-public qui permet une authent unique Impots/CAF/Assurance maladie/CESU/Assurance retraite…

    p.s: j’avais pas vu que c’était un billet publicitaire « premium » donc la poste ne fera à priori rien de plus que ce que mon.service-public ?

    p.s(2) : il est passé où le bouton pour s’authentifier sur presse-citron ?

    • Sauf que leur truc actuel fonctionne de moins en moins (je m’en sers pas souvent et ça trouve le moyen d’être en panne ..) et certains services ne proposent même plus de se connecter via mon-service-public :(
      Donc oui, mais en mieux (j’espère) ?

    • en fait en postant je vois qu’au final je suis reconnu comme membre et donc « connecté » donc normal que je vois pas la zone d’identification, mais alors pourquoi j’ai aussi en dessous du commentaire la zone pour saisir un nom/e-mail, d’habitude on a ça que si on est pas connecté il me semble.

        • oui ça vient de me le refaire sur le billet du miroir connecté sauf que là c’était un peu différent, j’étais bien connecté sauf que la ligne donnez votre avis indiquait que je pouvais me connecter alors que j’y suis déjà et d’ailleurs mon commentaire est passé en modération alors qu’il ne contient rie de particulier.

          • En fait j ai l impression que quand on s identifie en postant un commentaire ce n’est pas une vraie identification comme avec le widget de connexion sur les pages de la version desktop

        • d’ailleurs je ne vois plus le bouton « modifier » pour éditer ses propres commentaires de moins de 5 minutes ?

  2. Pingback: INFO | Pearltrees

  3. C’est cool, comme ça LA POST qui est le plus gros revendeur de donnée personnel français pourra encore plus en vendre et qu’il est même plus besoin de demande notre autorisation pour les revendre et les prendre. Ce qu’ils font déjà en partie.

    • A ton avis pourquoi donner son numéro de téléphone portable est-il requis pour compléter l’inscription à idn.laposte.fr? Cela n’a pourtant rien à voir avec l’identité, c’est du « big data » pur et dur!
      C’est ce que l’on appelle la libéralisation: l’état utilise son pouvoir pour promouvoir le merchandising privé et l’abrutissement par la société de consommation.

  4. Mouais une cible privilégié pour les cyber attaques… Et comme on est à la ramasse côté sécurité, il ne faut pas s’inquiéter… Le prochain à proposer du connect sera surement orange pour l’accès à vos services au niveau mondial… Ils développent les sites de l’états avec leurs pieds, la sécurité sociale n’est même pas capable de travailler entre région et ils nous lancent un service d’authentification nationale, sans oublier les services qui travaillent encore avec excel… l’idée est bonne mais il y a un paquet de nettoyage à faire avant ça!

  5. Pingback: En 2016, l’Etat va proposer à tout citoyen de choisir une identité numérique : quelle sera la vôtre ? | La Cybercriminalité sous toutes ses formes avec Jean-Paul Pinte

  6. « en 3 mots : simplification, sécurité et confiance »
    ce ne sont pas les 3 mots que j’utiliserais pour qualifier la poste…. bien au contraire
    j’expédie et/ou reçoit environ une dizaine de colis par mois, et 9 fois sur 10 il y a un problème: disparition, retard, non distribution avec retour, détérioration, disparition d’une partie du contenu, le colis fait le tour de France avant d’arriver (merci le suivi…), avis de passage en ma présence (avec motifs bidons), voir pas d’avis de passage du tout le plus souvent et l’avis arrive par courrier 2 jours plus tard, il faut aller chercher le colis non pas au bureau de poste dont je dépends mais traverser toute la ville, etc …
    Suite à tous ces désagréments il est possible se plaindre : avant par téléphone aucune action après quelques semaines on recevait un courrier expliquant qu’après enquête aucune anomalie n’avait été décelée et que le dossier était clos, maintenant plus de numéro de téléphone, un formulaire en ligne avec réponse type et sous quelques semaines un mail générique expliquant « qu’après enquête…. le dossier est clos »….
    Services déplorable qui coûtent un bras, pour mois ça fais 6 ans que ça dure, je fuis la Poste comme la peste et préfère utiliser des services comment UPS avec qui je n’ai jamais eu le moindre de soucis (appel avant livraison, changement du lieu de livraison par téléphone sans repousser l’heure ou la date si proche, pas de retard, pas de détérioration, livreurs aimables pour un prix un peu plus élevé mais ramené à la qualité du service bien moins coûteux…

  7. Pingback: DINSIC | Pearltrees

  8. Sly@gmail.com on

    Ca va faciliter l’usurpation d’identité.
    Ajourd’hui si on se fait voler un compte sur le web, les autres ne sont pas forcémment liés. Là tout est lié !

  9. Pingback: Revue de presse digitale de la semaine du 01er f̩vrier 2016 Рde Fenyi Conseil РLe blog

  10. Pingback: Veille Cyber N63 Р08 f̩vrier 2016 |

  11. Pingback: Veille sur la cybercriminalité de Jean-Paul PINTE, cybercriminologue 08/02/2016

  12. Actuellement, on peut s’identifier sur France Connect avec, au choix, son numéro fiscal (via le service des impôts comme fournisseur d’identité), ou l’adresse mail d’inscription au service « Loggin » de La Poste. D’ici peu à ce qu’il paraît (mais quand ?) on pourra s’identifier avec son numéro de sécurité sociale via Améli (Sécurité Sociale).

    Je sais pas pour vous mais perso, utiliser son numéro fiscal bof, qui le connaît par cÅ“ur, franchement ? Le mail via Loggin c’est déjà mieux, mais je me dis et si je changeais de mail ? Mon choix numéro 1 est actuellement le numéro de sécurité sociale, je ne suis pas près d’en changer et je le connais par cÅ“ur.

    Cela dit si on est inscrit à ces différents services, on peut s’identifier via celui qu’on veut indifféremment (à ce qu’il paraît), le système est conçu pour détecter qu’il s’agit de la même personne…

Répondre

Lire les articles précédents :
Samsung AdBlock
Samsung suit les traces d’Apple contre la publicité

Les bloqueurs de publicité d’iOS arrivent sur Android.

Fermer