En Corée du Sud, les problèmes de Samsung deviennent des problèmes nationaux

La Fédération des Industries Coréennes publie un rapport inquiétant. Les problèmes de Samsung (et LG) deviennent des problèmes à l’échelle nationale.

Chine drapeau pixabay hiver

Si vous êtes fan d’Android, vous l’avez certainement déjà lu quelque part : Samsung a des problèmes. Il semblerait en effet qu’au fil des années, la firme sud-coréenne ait perdu de son « peps », ce qui a impacté revenus et parts de marché. Aux dernières nouvelles, Samsung se serait même séparé d’un bon nombre de dirigeants de sa branche téléphonie.

Et en attendant l’arrivée d’une éventuelle solution miracle (comme le Galaxy S6), c’est la FKI ou Fédération des Industries Coréennes qui s’inquiète.

Dans un récent rapport, cette fédération a mis en avant 6 secteurs dans lesquels la Corée du Sud est sur le point d’être dépassée par la Chine. Et bien entendu, l’industrie du smartphone figure dans cette liste.

En effet, d’après le rapport de FKI, durant le second trimestre 2014, les smartphones chinois vendus représentaient 31,3 % du marché tandis que les sud-coréens n’en représentaient que 30,1 %. Deux ans auparavant, les plus grands fabricants chinois ne représentaient que 17,3 % du marché.

Dans le cadre de son étude, la FKI s’est penchée sur 9 constructeurs chinois (Huawei, Lenovo, Xiaomi, Coolpad, ZTE, TCL, Vivo, Oppo et Gionee) ainsi que sur les deux principaux constructeurs coréens : Samsung et LG.

Mais autant dire que le gros de cette part de marché sud-coréenne provient de Samsung puisqu’à lui seul, le numéro un possède encore une part de marché de 25.2 %. Quand Samsung va mal, c’est toute l’industrie du smartphone sud-coréen qui craint le pire.

« Apple demeure fort dans le segment haut de gamme, tandis que les prix compétitifs et les gains technologiques de la Chine a réduit l’écart avec les produits de la Corée du Sud, ce qui a causé une perte de parts de marché chez Samsung et LG », voici comment la fédération FKI explique la situation.

Et ce n’est pas tout. Pour l’heure, la Corée du Sud est encore devant la Chine en ce qui concerne les semi-conducteurs et les écrans. Mais comme l’explique l’agence Yonhap, les entreprises chinoises, qui sont partiellement soutenues par des investissements de l’Etat, vont aussi défier les entreprises sud-coréennes dans ces industries-là.

(Sources : 1/2)


7 commentaires

  1. Mettre un drapeau chinois pour parler d’un article sur la Corée du Sud c’est un beau raté

  2. Hihihi, pan sur le bec @amaury, voici ce qui arrive quand on ne prend pas la peine de lire un article avant de commenter 😀

  3. « les smartphones chinois vendus représentaient 31,3 % du marché tandis que les sud-coréens n’en représentaient que 30,1 % »

    Ce qui explique la mise en avant du drapeau chinois 🙂

  4. Yes j’ai posté mon commentaire après avoir lu l’intro uniquement, et je n’ai pas trouvé de moyen pour le supprimer, ça m’apprendra 😉

  5. Ça me rappelle un dicton finlandais :
    « Quand Nokia tousse, la bourse s’enrhume ! »

    L’histoire se répèterait-elle ?

  6. Pingback: Samsung Galaxy A7 : des caractéristiques qui se dévoilent

Send this to friend

Lire les articles précédents :
partech shaker
La Todolist Start-up #HelpTheEcosystem

Aidez les start-ups en achetant sur la Liste de Noël de la FrenchTech Découvrez Banquiz, l'accélérateur spécialisé logiciel libre Partech...

Fermer