Enfin une astuce concrète pour booster sa créativité ! (interview)

Vous cherchez un accélérateur de sérendipité pour vous permettre d’avancer plus facilement dans vos projets ? Ramon Suarez a un conseil pour vous !

L’un des grands défis pour les indépendants qui se lancent est de trouver un environnement de travail qui leur permette d’être créatifs et efficaces. Afin de trouver un bon équilibre entre périodes de collaboration, de concentration et de création, différents indépendants ont choisi de travailler certains jours chez le client, certains jours chez eux et certains jours dans un espace de coworking.

Le coworking n’est pas qu’une philosophie, c’est un concept à tester ! C’est donc au Betacowork que nous nous sommes donnés rendez-vous avez le dynamique et sympathique Ramon Suarez, fondateur de ce plus grand réseau de coworkeurs en Belgique. Une fois l’interview terminée, j’ai eu la chance de tester leurs bureaux et de m’imprégner de l’ambiance de travail pour finaliser la mise en forme de cet article. Verdict du cobaye : formule testée et approuvée !

ramon-suarez-betacowork-IMG_1297

Alexandra Giroux : Qu’est-ce qui vous a poussé à créer le Betacowork ?

Ramon Suarez : Lorsque j’étais indépendant, je détestais travailler seul à la maison ou être tout le temps chez le client – sinon il finit par te prendre pour un employé ! J’ai alors testé le système de bureau partagé mais ils me manquait quelque chose. « Bureau partagé » c’est un nom, c’est statique alors que ce que je voulais c’était du « coworking », c’est-à-dire un verbe, de l’action !

Le coworking, c’est bien plus qu’un espace ouvert où les bureaux sont disposés d’une certaine façon. Au Betacowork, nous voulons qu’il y ait une réelle dynamique pour connecter les membres. Le grand avantage du coworking c’est qu’il permet d’avoir une relation ouverte avec l’espace ce qui permet de travailler et aussi de faire du networking ! D’ailleurs, ici on ne souhaite pas qu’il y ait trop de gens qui viennent d’une même entreprise sinon on perd l’intérêt de l’endroit et il y a un risque que ces personnes recréent ici leur ambiance de travail !

Quels sont pour toi les principales raisons qu’a une personne à faire du coworking ? 

Le coworking permet de marquer plus franchement la frontière entre le professionnel et privé. Cela crée une barrière plus nette dont certaines personnes ont besoin. De plus, cela stimule la créativité ! Même les personnalités plus introverties y trouvent leur compte car on les aide à se mettre en relation avec d’autres contacts. Ici c’est la communauté qui est plus importante que l’espace. Une fois que tu as du chauffage et du wifi, c’est les relations avec les autres qui comptent !

2014-03-27 23_07_38-COWORKING INFOGRAPHIC - Windows Photo Viewer

Quel est l’état d’esprit dans votre espace de coworking par rapport à un bureau traditionnel dans une entreprise ? 

Ici, on recrée l’ambiance d’un bureau mais il n’y a pas de politique d’entreprise, pas de couteau dans le dos, pas de carriériste… car il n’y a pas de carrière ! On n’a pas de but commun comme dans une entreprise : chacun a son propre projet. Et il y a autour  tellement de talents pour parler de manière ouverte que ça fait avancer les autres coworkeurs.

Comment faites-vous pour favoriser les connections entre les différents coworkeurs ? 

Je joue dans la communauté le rôle d’un facilitateur ou dit autrement un accélérateur de sérendipité. J’essaie de créer une ambiance qui favorise les rencontres fortuites.

En outre, nous organisons des events internes et externes. En interne nous essayons de mettre en place un climat propice pour que les gens se parlent. Tous les mois, nous organisons des sessions où chacun se présente, dit ce qu’il fait et ce qu’il cherche. Tous les moments d’échange sont bons à prendre, qu’il s’agisse des lunchs, des barbecues ou des cours de programmation spécialement destiné aux femmes dans l’IT ! Nous accueillons également des événements extenes : par exemple pour le dernier Fosdem (la réunion européenne des développeurs de logiciels libres et open source) nous avons accueilli les équipes de Mozilla ou Wikimédia pour qu’ils travaillent dans nos locaux.

Pourquoi pensez-vous que certaines petites  entreprises préfèrent parfois travailler seules dans de minuscules bureaux plutôt que dans un espace de coworking ? 

Certaines personnes ne connaissent pas le coworking ou pensent qu’il s’agit juste de bureaux partagés. Il y a aussi ceux qui pensent qu’il s’agit d’un lieu de seconde classe. Mais finalement aujourd’hui avoir un bureau c’est comme avoir une secrétaire, c’est dépassé ! On peut bouger partout avec son laptop, il suffit juste d’avoir Internet !

David_Plas_Betagroup_8380

Avez-vous quelques exemples de réussites à partager avec nous ?

Bien sûr il y a les exemples de ceux qui ont  levé un million de dollar pour un projet mais pour moi une vraie réussite c’est quelqu’un qui a créé sa boite et qui a réussi à la faire grandir ici. Il n’y a pas de petite ou de grande réussite ! Nous sommes heureux d’avoir mis en place un environnement qui leur a permis de réaliser cela par eux-mêmes. En plus, ils vont également probablement inspirer les autres coworkers et leur donner des tuyaux pour les aider.

Quels sont vos prochains projets ?

Je serai présent à la conférence Global Coworking Unconference Conference (GCUC – prononcez « juicy ») du 1er au 3 mai en tant qu’orateur. Nous allons aussi organiser le 24 mai prochain la première Coworking Belgium Unconference. Enfin, je suis également en train de rédiger un livre, le « Coworking Handbook »  avec Jaime Aranda pour répondre aux questions les plus fréquemment posées. Je mène beaucoup de projets en même temps et c’est grâce au fait que j’ai été journaliste avant. C’était une bonne école même si ce n’était pas un bon métier pour moi (rires).

Remerciement : Maxime Aulit 


5 commentaires

  1. Cela fait maintenant quelques années que je connais Ramon. C’est un mec super qui est une véritable plus value pour tous ses coworkers mais aussi pour toute personne qui passe un peu de temps avec lui. C’est vraiment un plaisir de le compter parmi mes proches.

    Et bon annif mec 😀

  2. Deux petites remarques de quelqu’un qui se « sait“ mauvais esprit… et qui est le premier à le déplorer.
    La première concernant la sérendipité qui consiste, comme chacun sait, à chercher une aiguille dans une botte de foin et à y trouver la fille du fermier. Ce concept m’a toujours paru assez curieux parce que quand c’est la seconde qu’on cherche, on a tout de même plus de chance de la trouver ailleurs. « Provoquer la sérendipité“ je ne voit pas ce que çà peut bien vouloir dire… sans doute quelque chose d’assez proche de “provoquer la chance au loto“.
    La seconde concerne le coworking, ce serait assez long, aussi je préfère renvoyer à un de mes propres billets (non seulement “mauvais esprit“ mais en plus « m’as-tu-vu“… excusez-moi… c’est pas de ma faute):
    http://100futurs.fr/blog/cowor.....s-suspect/

  3. @Maxime : Merci pour votre accueil.

    @Mateusz : Oui, cette heure passée en interview a été très inspirante ! Ce doit être très stimulant de travailler dans un espace avec quelqu’un d’aussi dynamique !

    @gv : La chance est en quelque sorte la rencontre de deux facteurs : la préparation et l’opportunité.

  4. Ramon est une belle rencontre à faire à Bruxelles. Il est d’une ouverture d’esprit et d’un accueil exceptionnel. Il a lancé une souscription pour pré financer son livre en cours d’écriture sur l’art de créer et de gérer un espace de coworking…et ça marche (dont mes 30€…), futé…! Le truc, c’est que pour faire comme lui, il faudrait être lui !! Difficile…

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Microsoft_PowerPoint_iPad
Microsoft Office est maintenant disponible sur iPad

L’iPad a enfin droit à sa version d’Office, la célèbre suite bureautique de Microsoft. Office pour iPad arrive suivant deux...

Fermer