Et bim ! Premier procès pour survol et vidéo non autorisés par drone

Un jeune pilote de drone amateur de Nancy est poursuivi en justice pour avoir publié une vidéo aérienne de sa ville. Une première.

Nancy par drone Et bim ! Premier procès pour survol et vidéo non autorisés par drone

Nous l’avons évoqué à plusieurs reprises : la législation française qui réglemente l’utilisation d’aéronefs pilotés à distance est particulièrement draconienne. Étant donné l’explosion des ventes de drones domestiques auprès du grand public, qui utilise ces petites machines volantes principalement pour faire de la prise de vue aérienne, il fallait s’attendre à ce que la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile) mette son nez dans cette nouvelle activité et commence à faire un tour sur les réseaux sociaux et sites de partage vidéo pour chopper un contrevenant afin de faire un premier exemple.

C’est ce qui arrive à un jeune vidéo-droniste de Nancy, qui avait publié il y a quelques jours un clip montrant des images aériennes de la ville de Nancy, avec entre autres la célèbre Place Stanislas, mais également d’autres monuments de la ville. Le clip est superbe, et aurai été vu plus de 400.000 fois sur YouTube, avant d’être retiré (mais vous pouvez le voir sur Dronestagr.am)[1].

Manque de pot, alors que des milliers de vidéos par drone sont publiées chaque semaine sur différents réseaux sociaux et autres sites spécialisés, c’est donc Hans, un jeune Nancéien de 18 ans, qui s’est fait gauler par la justice pour avoir réalisé cette vidéo.

On notera cependant que le jeune homme, encore lycéen et néanmoins déjà entrepreneur (avec notamment une société spécialisée dans la location de… drones) n’avait pas été trop inquiété par la DGAC, qui, magnanime et surtout soucieuse de faire œuvre de pédagogie, lui avait seulement adressé un courrier de rappel à l’ordre. Une démarche appréciable qu’il convient de saluer et d’apprécier à sa juste valeur.

Malheureusement, la justice en a décidé autrement : Hans comparaitra prochainement pour « mise en danger de la vie d’autrui« . Selon le procureur de Nancy, « Manifestement, il ne s’est pas bien rendu compte de ce qu’il faisait, mais l’usage de drones est très réglementé, de même que tout aéronef qui circule dans l’espace aérien ».

Personnellement je ne peux croire que le jeune homme ne connaissait pas parfaitement la législation, tant elle a été publié et commentée sur tous les sites spécialisés. Mais comme la plupart des dronistes amateurs, il est probable qu’il n’en n’ait tout simplement pas tenu compte, convaincu de la sûreté de son pilotage et de la maitrise de son engin. Ne soyons pas hypocrites, tous les possesseurs de drones font ou ont fait la même chose, moi y compris.

Législation trop rigide

J’ai déjà eu l’occasion de le dire, ici et sur Smartdrones[1] : s’il est évident qu’un encadrement est nécessaire pour de telles pratiques, je pense que le danger que l’on attribue à ces petites machines sécurisées avec système d’atterrissage automatique en cas de problème, qui pèsent entre 50 grammes et 1 kg avec des hélices en plastique (je parle des drones de loisirs, pas des grosses machines professionnelles) est largement surévalué. Jusqu’à présent, et malgré les centaines de milliers de drones personnels vendus au cours des dernières années, aucun accident sérieux (à part quelques égratignures dont j’ai fait aussi les frais) ne sont à déplorer. Bien sûr cela peut toujours arriver, comme il arrive aussi qu’un hélico se crashe de temps en temps, avec des conséquences bien plus graves. Et pourtant on n’interdit pas à un hélicoptère de survoler une ville, me semble-t-il (j’en vois quasi-quotidiennement au-dessus de Lyon).

C’est tout le problème de cette fameuse législation française : elle est compliquée, pratiquement inapplicable, mélange tous les usages et les modèles sans distinction, et semble n’avoir été pensée que pour les professionnels déjà solidement armés, au mépris d’un marché grand public en pleine croissance. Résultat : les utilisateurs amateurs passent outre, et s’en remettent pour la plupart à leur bon sens. D’après ce que je vois sur cette vidéo de Nancy, Hans n’a pas pris de risques inconsidérés. Bien sûr il survole quelques poignées de passants, mais la plupart des images montrent surtout des monuments et des rues vides. Dans ce cas la notion de mise en danger de la vie d’autrui me parait quelque peu exagérée.

Mais c’est la justice qui le dira. Et qui rappellera probablement un fait indéniable : les drones ne sont définitivement pas (ou plus) des jouets.

[1] Dronestagr.am est édité par ma société Bloobox, qui édite également Presse-citron et Smartdrones.fr

44 commentaires

  1. Je pense qu’il ne faut pas oublier certains dangers : ce n’est pas vraiment le poids, mais si ca tombe sur le parebrise d’une voiture en train de rouler, que ca créé un accident avec des blessés …
    De plus, mais c’est moins embetant : quid de celui qui espionne sa voisine en bikiki derrière sa cloture ? ;) Je ne sais pas où s »arrête la « vie privée » dans ce genre de cas.

  2. Si j’étais mauvaise langue je dirais qu’il a été dénoncé par un quelconque regroupement de professionnels des drones qui voient en ces drones personnels une concurrence déloyale… ça me rappelle un truc avec les Taxis… ;-)

  3. Eric

    Oui bien sûr qu’il y a danger potentiel, et je trouve effectivement qu’on se focalise un peu trop sur le survol de personnes alors que le survol de véhicules en mouvement est à mon avis bien plus risqué. Quand je fais voler mon drone j’évite soigneusement ce cas de figure mais si je devais choisir je préférerais survoler des personnes qu’une route, ce que je ne ferai jamais.
    Il y a aussi la question de la vie privée mais là à mon avis on n’a pas fini de débattre, et dans la vidéo de Nancy je ne vois personne en bikini, juste des monuments vides :)

  4. Eric

    @Dodutils : ça me parait très probable, et je pense que ça n’a pas fini de se produire. J’ai toujours pensé (et dit) que la législation actuelle ressemblait quand même beaucoup au résultat d’un gros lobbying de certains professionnels qui essaient de verrouiller le marché avant qu’il y ait trop de concurrents… Vu ce qu’un amateur talentueux peut faire avec un Phantom à moins de 1000 euros, c’est vrai que prestataires qui vendent des services à plusieurs milliers d’euros la journée ont peut-être de quoi s’inquiéter…

  5. On n’interdit pas à un hélicoptère de survoler une ville, ça dépend dans quelles conditions!
    Pour l’instant quand vous pilotez un drone, soit vous êtes aéromodéliste, soit vous êtes un opérateur aérien et là s’appliquent tout simplement les règles de l’aviation civile en terme de survol.
    Comme par exemple: « Un aéronef ne peut survoler une ville ou une agglomération qu’à une hauteur telle que l’atterrissage soit toujours possible, même en cas d’arrêt du moyen de propulsion, en dehors de l’agglomération ou sur un aérodrome public. »

  6. J’ai vu des aéromodélistes radiocommandé un hélicoptère à quelques mètres d’une autoroute. Un hélicoptère d’un envergure supérieure à 1m50. Une fois posé, je me senti petit à côté. Et pourtant personne n’est venu les embêter….

  7. O.S. : pour avoir pratiqué l’aéromodélisme y’a qqes années, je sais que normalement les gens qui font ca bien le font loin de toute route. Je pense qu’il aurait fallu que qqun aille les embêter.

  8. Jérôme Birling on

    Au delà du fait qu’il est effectivement « hors la loi », ce qui est étonnant c’est que la justice le poursuit pour une vidéo publiée et non pour un flagrant délit… Si le jeune prétend ne pas avoir été au commande du drone (car on ne le voit jamais sur la vidéo) qui pourra prouver que c’est bien lui qui télé-pilotait ? Même si c’est assurément le cas et qu’il est surement fier de cette belle vidéo, je ne voit pas comment, au niveau juridique, la mise en ligne d’une vidéo peut suffire à le poursuivre…

  9. Il fallait s’y attendre. En même temps on va en revenir au même question des débuts de Google StreetView. Pourtant les drones restent une formidable avancée et l’avenir est prometteur.

  10. Article R-131-1 (http://www.bulletin-officiel.d.....00059a.pdf) : Interdiction de survoler une ville, sauf si l’altitude permet d’aller se poser ailleurs en cas d’arrêt du moyen de propulsion.
    Donc pour un drône ou un hélico, c’est mort. Si la propulsion s’arrête il tombe comme une bouse :-)
    Personnellement les hélicos que je vois sur Lyon sont en général des pompiers ou des gendarmes (notamment les jours de manif)

  11. Survoler Paris est interdit, sauf dérogation, c’est pour cela que les hélicos suivent le périph à Paris par exemple. Raison sécurité de l’état plus encore que de la sécurité des gens… Et avec Vigie Pirate je ne sais pas si c’est tout le temps mais je me souviens d’avoir vu des missiles sol-air en batterie à l’est de Paris le 14 juillet, des fois qu’un avion soit détourné (un civil ou les militaires ?) pour aller se cracher sur la tribune remplie de chefs d’états…

    Pour les appareils radiocommandées, je me souviens à la fin des années 70/début des années 80 qu’on avait des contraintes assez importantes et surtout une obligation de déclaration des fréquences utilisées -pour nous retrouver en cas de problème ?), une assurance… Moi je faisais des bateaux donc j’étais un peu moins impliqué que mes copains de club qui faisaient de l’avion ou pire de l’hélico… Mais bon, c’était à la gendarmerie mobile de Melun, donc pratique d’avoir les autorités de son côté pour être en règle.

  12. @bob : comme d’habitude interdit à tous… sauf à certaines même non étatiques, tout est question d’argent et de pouvoir.

  13. La vache, et lorsque j’utilise mon cerf-volant ? je suis tout aussi dangereux sur la plage qu’un drone …

  14. Finalement c’est le processus habituel de totues nouveautés.
    Il y a d’abord l’utilisation mesurée et réfléchie des choses nouvelles, ensuite en se popularisant les abus apparaissent, la justice condamne, ensuite les lobbys pro et anti viennent essayer d’influencer la loi, et après plusieurs années les 500 incapables décretent une loi qui n’a rien a voir avec ce que veulent les assoc pro et anti et voila… l’histoire de la nouveauté dans notre monde moderne.

    Cela est le cas actuellement pour les VTC, les drones… et bien sur Internet. Il y a eu les débuts, les abus, la justice, et de nombreuses années après les 500 incapables mettent en place des lois ridicule (Haddopi & co) et décident d’écouter les lobbys les plus puissants, financierement et voila.

  15. La question de la législation se pose et est primordiale. Personnellement je n’ai pas envie de voir le moindre drone passer devant ma fenêtre et je n’ai pas envie de voir une nuée de drone autour des monuments.

    La vidéo du jeune Nancéien est magnifique cela dit.

  16. Au vu de la vidéo, son drone était à une distance telle de lui qu’il lui était nécessaire d’avoir une licence de pilote d’aéromodélisme (il me semble que les critères étant le poids de l’appareil, le poids possiblement embarqué mais aussi la distance entre le pilote et l’appareil), de plus, pour pouvoir survoler un lieu où sont présents du public, il faut faire une demande préalable auprès de la préfecture.
    Etant donné qu’il a monté une entreprise dans ce domaine, même s’il dit que la vidéo n’a pas été tournée par lui, s’il a déjà réalisé des vidéos pour des clients sans ces autorisations, il est mal.

  17. Bob : la déclaration de fréquence en aéromodélisme (26/35/41/72, de mémoire) sert effectivement pour éviter les problèmes d’interférence. L’Etat n’ira pas tout vérifier mais ca oblige les pratiquants à une prise de conscience. J’ai déjà vu un avion filer tout droit car plus contrôlé par son pilote à cause d’un autre qui était sur la meme fréquence, cela aurait pu avoir des conséquences facheuses s’il avait continué son vol sur des kms.

  18. Question de newbie : comment le pilote contrôle t-il son engin ? Il a un écran sur sa télécommande qui lui permet de voir exactement la même chose que la vidéo, en direct, ou bien c’est forcément en visuel sur l’engin ?
    Car quand je vois la vidéo, il n’y a pas que du vol stationnaire mais aussi des déplacements horizontaux par dessus des bâtiments, donc je me dis que forcément le pilote ne voit plus son engin à un moment donné

  19. Quand je pense qu’aux US on étudie la livraison de colis par drones tandis qu’en France on embête un jeune Nancéien qui fait indirectement la promotion de sa ville (400 00 vues quand même !)…
    J’ai comme l’impression qu’on n’est pas tous câblé pareil !
    Certains sont moteurs et d’autres mettent sans cesse les pieds sur le frein, c’est dommage.

  20. @Steeve : alors là, désolé mais pas du tout d’accord. Ce que tu dis est trop simpliste, toute évolution n’est pas forcément souhaitable, les USA nous apportent de bonnes choses mais aussi des dérives. De plus désolé mais Amazon n’a pas lancé ses drônes comme ca dans la nature, ils ont au contraire suivi un processus très rigoureux de tests en collaboration avec les services d’aviation US, faut pas croire que là bas c’est « open », c’est cliché.
    Dans le meme ordre d’idée et pour parler de voitures chères à Eric( ;) ) ils sont bcp plus laxistes que nous la bas au niveau des normes de sécurité et il n’est pas rare qu’un véhicule un peu « folklo » se vautre, entrainant d’autres personnes qui n’avaient rien demandé sur leur passage.
    Ceci pour dire : les normes de sécurité ne doivent pas être vues comme un frein, elles sont souvent un mal pour un bien (sinon tu serais déjà à l’hosto après avoir mangé ton dernier kebab) et on ne peut pas généraliser ainsi à outrance, pour moi c’est au cas par cas.
    Après, pour le cas précis de ce Nancéien, je ne sais pas dire si c’est trop drastique ou pas, si c’est du lobbying ou pas..

  21. J’avoue mon manque de connaissance sur le sujet du coup et c’est autant une question qu’un premier point de vue mais:
    N’est ce pas surtout une affaire de compétence de vol? si on laisse n’importe quel gus faire voler son drone( ou autre) au dessus de ma tête sans savoir si il est capable de le diriger proprement ou de le rattraper j’avoue que je ne serai vraiment pas confiant!
    on le fait pour la voiture , pourquoi ne pas le faire pour l’aéromodélisme au dessus des villes? on éviterai l’amateurisme (dans le sens péjoratif du terme) de certains

  22. @Steeve : si tu commences à croire tous les buzz marketing lancés par des entreprises histoire de se faire de la pub gratos, t’es mal parti
    @shog : c’est ce qui est fait, sauf que pour les drônes, j’ai des doutes que les particuliers utilisant des drones respectent cette réglementation

    Ce n’est pas juste « un jeune Nancéien », mais un chef d’entreprise, car, si on en croit le journal le monde http://www.lemonde.fr/societe/.....r=RSS-3208
    Le jeune homme « a déjà créé deux sociétés : l’une dans la communication, l’autre dans la location de caméras et drones »,
    Il est donc sensé être un « pro » dans ce domaine

  23. Le sujet est complexe …. d’un coté l’aspect incontrôlable de tous ceux qui se considèrent « libres » et qui sont certains de maitriser leur sujet au mépris de toutes les réglementations (ça va effectivement du Géo Trouvetou qui va tuner sa Saxo en lui greffant un moteur de 406 Mi 16 au mec qui va importer à l’arrache des drones des USA et les faire voler sans la moindre formation et de l’autre une réglementation qui refuse d’avancer et se complait dans les modèles des années 50.

    On peut également étendre le débat et légitimement s’interroger sur le fait que notre système lui donne le droit en étant mineur de monter une boite lui permettant de louer ces engins, au mépris de toute réglementation et des règles de sécurité de base

  24. Je suis d’accord, il y a une part de danger …
    Mais bon lorsque je lis ce genre de truc, ça m’énerve! Il y a bien plus grave que ça !
    Ils feraient mieux de s’occuper des vrais problèmes!
    Ils n’ont rien de mieux à faire que d’emmerder ce petit jeune de 18ans!
    Sérieusement on vie dans un monde taré , procès procès pour tout et rien pff On se croirait aux states, ça me dégoûte….

  25. La ville de Nancy devrait lui acheter son film et l’embaucher pour faire la promotion de Nancy et de sa communauté de communes plutôt que de lui chercher des poux. A quand remonte une si belle mise en avant de la ville, réalisée par une personne passionnée de sa ville.

    M. le Maire Rossinot, qu’attendez-vous ?

  26. Je pense surtout que vous n’avez rien compris! Le danger potentiel n’est pas tant pour les personnes se situant au sol, mais surtout pour l’aviation légère.

    Que se passera-t-il quand un pilote d’avion légers/hélicoptères ne verra pas un drone? Cela pouvant engendrer des dommages sur les hélices, rotors ou les turbine. Sans même parler de crash (ce qui pourrait arriver) qui payera les réparations? Etes vous prêt Eric, à payer de votre poche, 20 000 € pour une hélice avion neuve que votre drone aurait endommagé? Sans compter qu’un hélico qui serait endommager par un drone tomberait comme une pierre sur…des gens.

    Si la DGAC qui rappelons le signifie: Direction général de l’Aviation Civil, s’en mêle ce n’est pas pour rien.
    Je suis assez d’accord sur le fait, qu’il faut de la liberté, mais là il s’agit de sécurité, on ne plaisante pas avec ça.

  27. Le problème ici ce n’est pas tant les gens en dessous que ceux qui volent. L’aviation civile légère, est tout à fait concerner par cette histoire. D’où l’intervention de la DGAC.

    Que se passera-t-il lorsqu’un pilote ne verra pas un drone et endommagera son avion/hélicoptère? Etes vous prêt Eric à payer 4 000 € pour une hélice neuve sur un avion?

    Cela considérant que l’avion n’ai pas plus de dommage. Mais pour un hélicoptère, qui lui tomberait en chute libre (sur quoi ou qui) en cas de soucis, prendrez vous la responsabilité?

    Je suis un partisan de la liberté dans le plus de cas possible, mais ici il s’agit de sécurité de base. Si des drones se mettent à voler partout n’importe comment, cela deviendra très dangereux pour au moins cette partie de l’aviation. Il faut discuter avec la DGAC afin de définir un cadre qui contente tout le monde.

  28. Lu par ailleurs : « Puis, lundi dernier, Thomas Nans est convoqué chez les gendarmes qui lui opposent deux arrêtés de 2012, régissant l’utilisation d’aéronefs pilotés et qu’il n’aurait pas respectés. Selon ces arrêtés, les utilisateurs de drones doivent passer une formation similaire à celle des pilotes d’avions et obtenir une autorisation particulière pour faire voler un drone au-dessus d’un espace urbain.  »
    Moi ca me semble qd même une bonne chose, imaginez, démocratisation, baisse des prix, si tout le monde en ville s’y met …

  29. Bien sûr qu’il faut légiférer et ne pas attendre qu’il y ait un accident grave pour le faire, alors qu’il est évident que les drones (ou hélicos électriques sans chauffeur!) vont se développer de plus en plus. Et ce jeune savait ce qu’il faisait, espérant peut être même se faire prendre pour faire parler de lui et de son business ;)
    On est quand même dans une société où de nombreuses personnes parlent « respect » « libertés » mais ne respectent rien ou pas grand chose. J’espère qu’il y aura sanction pour rappeler que ça n’est pas possible et que tout n’est pas permis.
    Au delà des dangers il y a aussi le respect de la vie privée, il est évident que c’est le même problème qu’avec les véhicules Google, qui floute les images : en l’occurrence cet hélico a sans doute filmé de nombreuses personnes, bien sûr au montage on a supprimé ces passages, mais personnellement je trouve peu admissible cette dérive à la Huxley et si j’avais vu passer cet hélico près de moi il est quasiment sûr que je l’aurais fracassé avec délice :)

  30. Un légionnaire en perm vient d’etre arrêté pour avoir fait voler son drone autour de la tour Eiffel. Il pourrait être poursuivi pour « mise en danger de la vie d’autrui ».

  31. Robin > voir dans le meme commentaire « On est quand même dans une société où de nombreuses personnes parlent « respect » « libertés » mais ne respectent rien ou pas grand chose. J’espère qu’il y aura sanction pour rappeler que ça n’est pas possible et que tout n’est pas permis. » …. ET ….. « j’avais vu passer cet hélico près de moi il est quasiment sûr que je l’aurais fracassé avec délice » qui est donc un acte répréhensible par la loi… C’est finalement assez amusant et digne des moralistes qui sévissent actuellement,

    Ca me fait pensez a ses personnes qui disent « Vive les radars auto » et qui traversent en dehors des passages piétons, des gens qui disent « il faut condamner les paroles sur internet » mais qui entre amis, n’hésitent pas a sortir des « oh les roms sont des … », etc… etc… Les memes qui pensent que la justice doit légiférer juste quand les médias décident de parler des problemes…

  32. @ Jiajo : si tu vois un type se présenter devant toi avec un couteau (ce qui est répréhensible par la loi) et que tu le fracasses tu es hors la loi ? Désolé mais un hélico volant ainsi alors que c’est interdit est un danger pour notre intégrité physique ET nos libertés. Libre à toi de te laisser entailler, photographier, traiter comme un objet de consommation, mais ta réponse est démagogique et ne tient pas 2 secondes (comme souvent sur le net de la part des défenseurs de leurs bourreaux qui leur piquent tout!)

    Pour info je suis contre les propos anti roms (même émanant de la part du Ministre de l’intérieur…) et j’ai dit ici et là que pendant qu’on parlait (beaucoup) d’une honteuse affaire de chat maltraité on a pas (ou peu) parlé de roms sur lesquels on a balancé de l’acide à Paris…je respecte les radars auto ET je m’arrête toujours aux passages piétons…mais les nazes qui foutent leur musique à fond en voiture, ou ne respectent pas les autres (en allant aussi au delà des vitesses de sécurité) oui je ne les respecte pas, de même que ceux qui font les andouilles avec un hélico, et je n’attends pas que les médias parlent de quelque chose pour REFLECHIR : un mot qui doit t’être un peu étranger vu tes propos et les amalgames que tu fais avec des stéréotypes de personnes, tout ça pour essayer d’excuser un type qui a voulu faire le mariole avec son hélico en plastique….pathétique !!

  33. @Robin > C’est sur que quelqu’un qui fait voler un hélico et celui qui veut te poignarder c’est pareil… D’ailleurs, j’ai décidé d’etre comme toi, un etre irréprochable n’enfreignant jamais aucune loi, j’ai vu un jeune faire de la voiture télécommandé sur la route, j’ai appelé la police car il avait pas son permis, il avait 8 ans, j’espère qu’il ira en prison, car sa voiture téléguidée a mis en danger des millions de personnes et en plus c’est un fraudeur il n’avait pas son permis et je ne suis pas sur qu’il ne respectait pas la vitesse autorisée et je le soupçonne en plus d’être totalement ivre, il venait de se finir une bouteille d’oasis.
    Et la je viens de voir un enfant qui a un train électrique, il l’a fait déraillé exprès, donc j’ai porté plainte, car c’est ca responsabilité non de dieu, j’en ai marre de ces délinquants en herbe qui mettent en danger la vie d’autrui avec des tonnes de métal en fusion au dessus de nos tetes.

  34. @JiaJo : je trouve tes sarcasmes plutôt exagérés.
    Jusqu’à présent, l’aéromodélisme était cantonné à nos champs (pour les avions), parfois nos parkings vides (pour les stationnaires).
    Vu la démocratisation, si des personnes commencent à faire cela en ville, ca peut poser problème et il faut se pencher dessus, c’est tout. Tu ne peux pas nier que si un jour tu as 10 gamins en train de droner (néologisme que j’offre à Eric pour le week-end, verbe du 1er groupe) au dessus de ta tête dans la rue ou sur route, ca peut etre au pire dangereux au mieux chiant.
    Après, que le gars en question dans l’article ait réellement été dangereux ou pas, qu’il l’ait fait délibérément ou pas (pour répondre à ta voiture RC ou ton train) peu importe les juges sont là pour le dire, mais il faudra bien se pencher sur le sujet avant que les ennuis commencent.

  35. @JiaJo : ta réponse est aussi pathétique que la précédente, voire pitoyable. Un gamin de CP aurait fait mieux ! On parle là d’engins qui ont une réglementation, bref de Droit et de droits, notions qui t’échappent apparemment. Tu voudrais sans doute une société laxiste et permissive eh bien tu vas déchanter car les Lois vont se durcir à l’avenir. En attendant, heureusement que les défenseurs de ce jeune ont un autre niveau que toi sinon il prendrait perpette :)

    PS : inutile de me sortir la réponse habituelle (qu’on trouve sur le net de la part des personnes sans argument),c’est à dire « je me mets à ton niveau », car ton niveau est toujours plus bas à chaque réponse (il vaut mieux donc pour toi arrêter de répondre même si à un certain moment tu finiras par toucher le niveau 0 c’est logique!!! Quoique le sous sol semblerait logique dans ton cas vu que ton but c’est voler dans les airs!)

  36. Ah au fait « c’est ca responsabilité non de dieu » : il y a là 2 fautes qui sont effectivement du niveau CP. Passage en CM1 compromis. Du coup je comprends que tu défendes les enfants, car tu dois avoir 6 ans à peu près c’est ça ? Sache que tu dois encore faire des efforts pour être drôle (mêmes avec tes écrits un peu bouffons) et qu’il y a d’autres sites pour des gamins de ton âge !

  37. @JiaJo : je trouve tes sarcasmes plutôt exagérés.
    Jusqu’à présent, l’aéromodélisme était cantonné à nos champs (pour les avions), parfois nos parkings vides (pour les stationnaires). Vu la démocratisation, si des personnes commencent à faire cela en ville, ca peut poser problème et il faut se pencher dessus, c’est tout. Tu ne peux pas nier que si un jour tu as 10 gamins en train de droner (néologisme que j’offre à Eric pour le week-end, verbe du 1er groupe) au dessus de ta tête dans la rue ou sur route, ca peut etre au pire dangereux au mieux chiant.
    Après, que le gars en question dans l’article ait réellement été dangereux ou pas, qu’il l’ait fait délibérément ou pas (pour répondre à ta voiture RC ou ton train) peu importe les juges sont là pour le dire, mais il faudra bien se pencher sur le sujet avant que les ennuis commencent.

  38. Tout à fait Loko j’ai fait pendant des années de l’aéromodélisme dans un club, c’était bien encadré et on savait la zone à ne pas dépasser (sauf si autorisation pour meetings). Mais on est dans une société où à la fois on nous met des caméras partout et en même temps où les gens se croient tout permis, ne respectent plus rien, tout ça pour LEUR petite liberté (qui n’en est pas une souvent car la société de con-sommation leur a dit d’acheter un truc pas forcément utile, donc ils le font); eh bien heureusement qu’il y a « les juges et les Lois » (comme disait Balavoine, hélas parti…en hélico!) car sinon ça sera encore plus le foutoir, déjà que désormais tu te fais agresser dans la rue pour un portable, par des jeunes qui là aussi en ont rien à foutre des autres…Je précise que je ne souhaite pas pour ce jeune une peine énorme, juste de quoi lui rappeler qu’il n’est pas sur une île déserte mais dans une société dont il profite (sans avoir rien fait pour ça), avec des droits et des devoirs, et ce jugement permettra aussi sans doute de placer des limites pour ces drones, qui sont assurément appelés à se développer

  39. Il vient d’etre condamné à 400€ pour mise en danger de la vie d’autrui et non-respect de la réglementation aérienne.

Lire les articles précédents :
Microsoft Accelerator fait son show

Microsoft Accelerator organisait hier son premier demoday pour permettre à 9 start-ups de pitcher face à de nombreux journalistes et...

Fermer